Les sofas de la république à propos du DDR : “Nous ne voulons pas de Libyens et Nigérians dans l’armée malienne”

SofasLes Sofas de la République ne jouent pas avec le processus de désarmement démobilisation et réinsertion (DDR) des 12 000 combattants des groupes armés du Nord, engagé par les autorités du Mali pour la résolution de la crise du septentrion. Pour les sofas, si IBK signe cet accord de réinsertion en vue, sans au préalable exiger des critères de prédilection, il risque de faire intégrer diverses nationalités dans les rangs de nos forces de l’ordre.

Les Sofas de la République se sont réunis le lundi 3 mars dernier au Carrefour des jeunes de Bamako pour donner leur position sur les dernières évolutions des pourparlers engagés par les autorités du Mali sur la situation du septentrion. Face à la presse, le mouvement a craché ses vérités sur les négociations.

“Notre position est ferme et sans équivoque : aucun processus de désarmement, de démobilisation et de réinsertion socioéconomique des groupes armés ne doit être fait sans au préalable exiger les critères”, a déclaré le porte-parole du mouvement, Mohamed Youssouf Bathily. Avant d’ajouter que les négociations et réconciliation sont légitimes après les opérations militaires pour faire justice et réparation aux communautés victimes d’exactions lors de l’occupation.

“De loin ou de près, chacun a perdu une connaissance. La justice et réconciliation constituent des éléments incontournables pour le rétablissement de l’ordre social”, a précisé le porte-parole.

Boko-Haram bientôt dans l’armée ?
Pour les Sofas de la République, le processus de désarmement et de réinsertion engagé par le président Ibrahim Boubacar Kéita est un acte majeur à soutenir, mais ce qui échappe à la vigilance commune, c’est le nombre de combattants déclarés par le groupe armé du Mouvement national de libération de l’Azawad.

“Si 12 000 combattants avaient pris les armes pour la cause du MNLA, les 2000 éléments du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) n’allaient pas avoir raison sur le MNLA lors de la bataille de Gao. Cette question de nombre ne doit pas être prise à la légère par les autorités du Mali”, a expliqué le porte-parole.

Et Ismaël Doucouré dit Master Soumy d’ajouter que les autorités du Mali doivent exiger des principes sur les groupes armés concernés. Il s’agit d’imposer aux prétendants, toutes les preuves de nationalité malienne pour ne pas intégrer dans les rangs de nos forces de l’ordre les islamistes radicaux nigérians, algériens, libyens et nigériens.

“Si le président IBK signe un éventuel accord, sans au préalable exiger des principes, il ferait  preuve de son ignorance manifeste de tout le processus qui a abouti à son élection à la magistrature suprême et s’engagerait dans une aventure périlleuse”, a affirmé le rappeur panafricain, Ismaël Doucouré dit Master Soumy.

Silence irresponsable de la classe politique
Le fait surtout décrié par l’organisation, c’est le silence irresponsable des partis politiques, qui ne sont plus libres dans leur prise de position. Le mouvement s’indigne contre l’attitude peu orthodoxe de la classe politique face au processus de négociations.
“Notre classe politique n’est pas à la hauteur de la démocratie participative. Au moment où le peuple attend d’elle des critiques et diagnostics institutionnels sur la situation, elle n’a d’yeux que pour le remaniement ministériel. Et IBK doit prendre sa responsabilité pour ne pas être sur le sillage de ses prédécesseurs”, a dit Mohamed Youssouf Bathily. Et de poursuivre que le mouvement met en garde le président et son gouvernement contre toute signature d’accord compromettant, à long terme les principes fondamentaux de la République telles la laïcité, l’unicité du peuple malien et d’hypothéquer les chances de reconstruction d’un Etat fort et indépendant.
Ibrahim Sogoba

PARTAGER

18 COMMENTAIRES

  1. les démons du passé refont surface. L’on se rappelle encore que nombre de ceux là qui se disent nos frères ont rejoint le groupement des apatrides et égarés transfrontaliers.
    Que ceux là qui voudront bien du bonheur d’un Mali uni fort et solidaire rejoignent le camp des maliens tout simplement et subissent les règles que tout citoyen s’assujettit afin d’honorer de sa présence au sein des FAMA.
    Par ailleurs, ne comptez pas sur la classe politique, puisqu’ils ne pensent qu’au partage du gâteau mais qu’ils sachent que désormais celui aura un goût très amer dans les palais.
    Quand à IBK, il voudrait bien prendre un bain mais il sait qu’il va se noyer dans sa baignoire; Oooooh!! pauvre de nous, le destin de notre chère patrie va t’il encore subir des soubresauts, tout porte à y croire .
    Il ne serait il pas temps pour les maliens de se réveiller après l’euphorie des 77???

  2. Ce ne sont pas des Nigerians ce sont des Boko Haram, il faut faire la difference s’il vous plait et merci

  3. Bravo!
    Super : Déclaration parfaite – Belle Analyse.

    Ils sont les vrais sofas de la République.

  4. LES SOFAS ONT PERDU LEUR CREDIT AU PRE DU PUBLIC ILS N’ONT RENTRER AU GOUV

  5. Ladji bourama n’est pas aussi…pour recruter des etrangers dans nos forces armees cas même. Soyons serieux.

  6. l oppososition au mali na jamais exister ,,,le seul qui fait souvent parler de lui est MARIKO,

  7. Combien réinsertion dans notre armée depuis 1992?
    Pourquoi l’Algérie ne joue pas a la même carte?
    Notre armée est dépotoir de bandits armée?
    Pourquoi trop de négociation avec des individu qui tuent nos soldats? Vraiment pitié pour les dirigeant malien qui ne pensent qu’a la reconquête de leurs postes politiques et pour leur intérêt personnel.

    • je préfères de loin la réintégration de certains membres du MUJAO et BOCO – HARAM que les racailles du MNLA …Pour détruire un ennemi , il faut utiliser l’enneemi de ton ENNEMI.

      • BOBOKEi, quelle est la difference entre MUJOAO, AQMI, BOCOHARAM, et MNLA?

        • IL Y EN A PEU !
          1) Mènèmèla viole les femmes directement et les Talibans (Aqmi et Mujao) se cahchent derrière les VOILES pour VIOLER !
          2) Le Mènèmènèla avoue publiquement son RACISME devant les autres Maliens et le cache aux FRANCAIS et les TALIBANS cachent leur Racisme aux autres africains et l’AVOUE AUX TOUBABS
          3) Le Mènèmènèla adore le Président BLAISE et Adel Aziz et les TALIBANS adore les Quataris et les Lybiens
          4) ….
          POUR LE RESTE CE SONT TOUS LES ENNEMIS DU MALIBA 😆 😆 😆 ❗

  8. Je cite International Crisis Group (page 39):

    “L’autre priorité est celle du sort des combattants des groupes armés dont certains appartenaient aux FAMA. Les autorités et en particulier les forces armées sont hostiles à tout processus d’intégration des combattants sur le modèle des précédents accords.
    Cependant, plus l’incertitude dure sur cette question, plus les risques d’incidents violents grandissent. Des solutions doivent être proposées aux combattants pour éviter que leur frustration ne les amène à aggraver un niveau de banditisme déjà préoccupant ou à rejoindre des groupes plus radicaux.
    Il y a certes peu d’exemples de reconversions pleinement réussies dans la sous-région mais des expériences menées en Sierra Leone ou au Niger peuvent inspirer les autorités malienne.”

    Le rapport complet de janvier 2014 :

    http://www.crisisgroup.org/~/media/Files/africa/west-africa/mali/210-mali-reformer-ou-rechuter.pdf

  9. JE NE SAIS PAS SI LES SOFAS SONT DANS LE SECRET DE L’ACCORD
    DDR :
    1) Désarmement OUI OUI 💡 ❗
    2) Démobilisation OUI OUI OUI ➡ ➡ ❗
    3) Réinsertion DANS LA VIE CIVILE (Commerce et autres) OUI OUI OUI ! ❗
    4) Réinsertion dans l’ARMEE DE MALI COURA : NON NON NON ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ❗
    J’espère que ce DDR ne rime pas avec réinsertion dans l’armée : Cela signifie MAINTENIR L’ESPRIT DE COMBATTANTS TRAITRE DANS LE FUTURE DE CES APPATRIDES! ➡ 💡 ❗

  10. Ce qui est gênant dans cette prise de position des Sofas, c’est la fuite en avant, le bouc émissaire djihadiste désigné comme étant des algériens, des libyens ou des nigérians qui seront recyclés au MNLA. Mais les étrangers apatrides dont font cas les Sofas, c’est exactement les membres nationaux du MNLA, du HCUA ou autres ZZA. On va directement à la prime à la rebellion…

  11. integration de ses apatrites a mis en mal le mali,les 2/3 des officiers integres se sont retrns ctr le Mali, tout le monde connait le resultat.la prochaine integration sera la fin pour le Mali. le sauve qui peut.Aucune force ne pourra les arreter.
    Qui accepte cela: ouvrir sa maison a quelqu’un qui t’a fait du mal et qui veut toujours te faire du mal.
    Trouvez d’autre solution que l’integration,qui n’a jaimais prt fruit
    a bon entdr s a a l u t

  12. merci pour ce message et nous peuple nous ne voulons plus voire des militaires désertés,des bandits de grands chemin et autres dans notre armée républicaine.Oui au DDR avec plus de justice et sanction aux responsables et associés.On ne peut pas faire la paix sur des plaies non guéries.

      • je préfères de loin la réintégration de certains membres du MUJAO et BOCO – HARAM que les racailles du MNLA …Pour détruire un ennemi , il faut utiliser l’enneemi de ton ENNEMI.

Comments are closed.