Lieutenant-colonel Seydou Moussa Diallo aux arrêts de forteresse : Transporté à Kayes

52 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le 31 octobre 2012, il avait publié une lettre ouverte adressée au Président de la République chez notre confrère l’Indépendant dans laquelle il demandait à l’armée malienne d’engager le combat avec les moyens disponibles et attaquer l’ennemi sans délai et sans  attendre les soldats de la CEDEAO. Et, il avait entamé une grève de la faim. Le Lieutenant Colonel Seydou Moussa Diallo a été arrêté le 12 novembre 2012, aux environs de 19 heures, à son domicile à Sébéninkoro par des militaires de l’armée malienne et mis aux arrêts de forteresse au Camp militaire de Kayes.

« Ce n’est pas un enlèvement. Ce n’est pas non plus une interpellation. C’est une punition militaire qui lui a été appliquée », nous a indiqué une source militaire bien introduite. Selon lui, depuis la publication de la lettre ouverte adressée au Président de la république, le Lieutenant Colonel Seydou Moussa Diallo avait écopé d’une première sanction. Il avait été mis en arrêt simple. Au titre de cette sanction militaire, il devait rester chez lui pendant 30 jours et ne plus commettre la faute pour laquelle  il a été sanctionné. « Mais, en lieu et place du silence que lui exigeait l’arrêt simple, le Lieutenant Colonel a continué à parler dans la presse et cela a été perçu comme une défiance à l’autorité militaire qui a décidé de lui appliquer directement la sanction de l’arrêt de forteresse, sans passer par l’arrêt de rigueur », a-t-il expliqué. Mais, tout porte à croire que le Lieutenant Colonel Seydou Moussa Diallo qui a entamé une grève de la faim depuis le 29 octobre 2012 devenait très gênant. L’on peut même penser que cette gène lui a valu l’application de cette sanction disciplinaire suprême qui permet à l’autorité militaire de le faire déplacer de sa garnison à une autre  à l’intérieur du pays, notamment à Kayes. Comme pour dire, loin de Bamako, s’il tient à faire sa grève de la faim, il pourra la faire sans attirer trop de regards et d’attention.

Assane Koné

SOURCE:  du   14 nov 2012.    

52 Réactions à Lieutenant-colonel Seydou Moussa Diallo aux arrêts de forteresse : Transporté à Kayes

  1. zolkossa

    je suis entièrement d’accord avec le dernier intervenant parce que le moment de la prise du nord,il jetait ou le lieutenant colonel,on a pas besoin de ses déclarations sans fondement en tant que officier du pays cependant l’isolement va lui rafraichir la mémoire

  2. aok2013

    Je suis entièrement d’accord avec Ben77. Ce n’est pas une question de bravoure mais d’application de règlement. Je ne doute pas u tout de ses valeurs militaires. Ce genre de sanction « militaire » bien mérité n’a pas commencé par lui et il ne sera probablement pas le dernier. Ne pas punir un tel acte équivaudrait à encourager un autre de le faire peut-être même avec plus d’éclat….. Nous n’avons pas besoin de littérature sur vos états d’âmes, les vérités se disent au cours de vos rencontres conformément à vos règles de conduite. Nous avons besoin de vos expériences pour affronter les ennemis du Mali, affrontement qui se sépare dans le cadre d’une action gouvernementale. Alors finit ta sanction en bon militaire et revient dans les rangs pour servir ton pays.

  3. arda

    alla kana barikadon oula

  4. Francklux

    Digne et loyale Militaire.

    • sophos

      Mon oeil!
      Quels sont les faits d’arme ou les actes de bravoure de ce farceur de colonel. Il fait honte à toute sa promotion et à toute l’armée. Il fait honte à toute sa race, il n’est pas digne peul.
      En réalité il n’exite même pas, tout cela c’est du montage. Connaissez-vous son numero matricule.
      Bande de decervelés!