Maintien d’ordre : 129 agents formés aux techniques avancées

3

Maintien d’ordre : 129 agents formes aux techniques avancéesCent vingt neuf gardes et policiers viennent de bénéficier d’une formation. Elle avait débuté le 14 juillet dans les locaux de la Garde nationale et a pris fin vendredi dernier. A la cérémonie de sortie, on notait la présence, du chef de cabinet du chef d’Etat-major de la Garde nationale, le lieutenant-colonel, Elizée Jean Dao, du Directeur du centre d’instruction de la Garde, Mamadi Fani Diakité, du coordinateur de la formation de la MINUSMA, le Béninois Akondé Gabin, du lieutenant–colonel Alain Durand, chef du volet de la coopération française auprès de la Garde nationale. Plusieurs hauts responsables de la Police et Garde nationale ont assisté à l’évènement.

C’est dans le cadre de la mise en œuvre du mémorandum d’accord signé le 8 juin dernier entre la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour stabilisation au Mali (MINUSMA) et les autorités  nationales et conformément  au mandat de la Mission que cette formation a eu lieu.

La formation en maintien d’ordre a été dispensée à un escadron renforcé de la Garde nationale et deux pelotons de la Police nationale, soit un effectif de 129 agents.  C’est la composante police MINUSMA qui était chargée de la formation.

Pendant une dizaine de jours, les stagiaires ont appris avec succès et beaucoup d’intérêt des novelles techniques et méthodes de maintien d’ordre, qui leur permettrons d’exercer avec efficacité et professionnalisme leurs missions quotidiennes, a expliqué le directeur du centre d’instruction de la Garde. Ils ont étudié aussi des cours sur les déplacements, les débarquements et embarquement d’urgence, les charges, les barrages, la gestion des barricades et des sit-in, le contrôle de zone.

Ils ont aussi approfondi leurs connaissances  des techniques d’interpellation et des techniques de réaction face aux coups venus des manifestants. Enfin, ils ont été formés sur le respect des droits de l’homme dans le maintien de l’ordre, la question  des violences basées sur le genre, et des risques sur les explosifs.

La formation des formateurs, le droit international humanitaire, le droit des conflits armés, le maintien de l’ordre, la gestion des crises et des catastrophes naturelles, l’intervention professionnelle et la sécurité des hautes personnalités, sont des modules qui seront dispensés suivant un planning adopté et approuvé par la garde nationale et la MINUSMA, a annoncé Mamadi Fani Diakité.

Le coordinateur de la formation de la MUNISMA, Akondé Gabin dira que le but de cette formation est de faire réviser ou faire apprendre aux stagiaires les principes et les standards internationaux en maintien de l’ordre.

Le représentant den l’Etat-major de la Garde, le lieutenant-colonel, Elizé Jean Dao, s’adressant au représentant de la MINUSMA, dira que le Mali, est en situation de sortie de crise. Ce qui fait que nos infrastructures et nos équipements sont insuffisants. « Nous avons besoin de renforcer nos capacités pour être plus performant et répondre aux besoins de sécurité de nos concitoyens », a-t-il  souligné.

Il a engagé les stagiaires à faire bon usage des techniques apprises et les exhortés à se mettre dans les meilleures dispositions pour restituer les connaissances acquises au profit de d’autres camarades qui n’ont pas eu l’opportunité de participer à la présente formation.

Youssouf KONATE

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. A quand la mise en application de leur spécialité ” UNE RÉCLAMATION DE GRADE SUIVIE D’UNE AUGMENTATION” sinon ” UNE BONNE PETITE GRÈVE”

Comments are closed.