Malgré les menaces qu’il a reçues : Le P.G. jure de libérer 29 bérets rouges

29

Depuis le vendredi 18 janvier, 29 commandos parachutistes détenus dans l’affaire dite des “bérets rouges” ont reçu notification de l’ordonnance par laquelle le juge d’instruction, FousseyniTogola, leur accorde le bénéfice de la  liberté provisoire. Cependant, lesdits détenus restent en taule et les commentaires vont bon train sur leur sort. Pour éclaircir la situation, nous nous sommes transporté au bureau du procureur général près la cour d’appel de Bamako, monsieur  Daniel Tessougué.

Daniel Tessougué, PR

Le magistrat, avec lequel nous avons discuté à bâtons rompus, préfère parler de “lenteurs” plutôt que de “blocage” du processus de libération des bérets rouges. Selon le procureur général, la première demande de mise en liberté des 29 bérets rouges a été rejetée par le juge d’instruction. La seconde demande, qui répondait aux conditions légales, a été acceptée par le juge qui s’est prononcé par ordonnance.  Le procureur de la république de la commune 3 de Bamako, dont relève l’affaire des bérets rouges, a 3 jours pour faire appel de l’ordonnance; quant au procureur général, il a lui aussi 15 jours pour formaliser son appel contre la même ordonnance. Ces délais – notamment celui du procureur général – n’étant pas épuisés, les bérets rouges restent en prison malgré l’ordonnance rendue en leur faveur. Toutefois, Daniel Tessougué annonce sa décision de ne pas faire appel contre la décision de liberté provisoire. Il tient à rappeler que la mise en liberté provisoire ne signifie pas que les personnes poursuivies soient ou non coupables des faits reprochés. Elle veut tout simplement dire que la détention des inculpés n’est plus nécessaire à la manifestation de la vérité.

Le procureur général reconnaît que la perspective de libérer les bérets rouges ne fait pas plaisir à tout le monde; il confirme que dans la nuit du vendredi 18 janvier, des inconnus, à travers des numéros cryptés, l’ont personnellement menacé de mort en lui disant: ” Si vous libérez ces assassins de bérets rouges, on aura votre peau !”. Daniel Tessougué nous révèle que même des hommes politiques l’ont appelé pour exprimer leur désaccord avec la libération des bérets rouges. Notre interlocuteur déclare ne pas craindre les menaces : “Je suis au service de la loi, donc je n’ai pas peur de mourir. Des fils de ce pays sont  en train de mourir pour libérer le pays; pourquoi pas moi ?”.  Le procureur général pense que ceux qui le menacent par téléphone interposé devraient avoir le courage de le faire à visage découvert: “S’ils ont pu avoir mon numéro de téléphone, ils devraient savoir où me trouver et me parler!”. Il se dit convaincu que lesdites menaces ne viennent sûrement pas de la junte militaire de Kati, qui a pourtant intérêt à ce que les bérets rouges ne revoient pas de sitôt les lueurs du jour. “Le jour de leur procès, si les bérets rouges libérés sont reconnus coupables, ils retourneront en prison. D’ici là, s’ils ne sont pas libérés après épuisement du délai d’appel, je les ferai sortir de prison!”, promet-il.

Notons que parmi les bérets rouges bénéficiaires de l’ordonnance de liberté provisoire figurent Mamadou Lamine Konaré, le fils de l’ancien président de la République, ainsi que le colonel Hamidou Sissoko, ancien chef d’état-major particulier du président ATT. Mais l’ancien chef de bérets rouges, le colonel AbidineGuindo, n’y figure pas: l’intéressé n’a même pas formulé de demande de liberté.

Abdoulaye Guindo

PARTAGER

29 COMMENTAIRES

  1. M. Woibry kone je crois que vous vous trompez au sujet de ce monsieur, il est vraiment quelqu’un à qui nous pouvons faire confiance, Si nous voulons le changement c’est maintenant et c’est avec M. Téssougué, je suis vraiment désolé que vous prenez les choses de cette façon.
    Ce monsieur avec toutes ces menaces de mort, il fait son travail je crois qu’il est digne de confiance.

  2. Mr le juge partisan de la corruption l’affaireb de HUICOMA EST PLUS ANCIEN QUE TOUT CELA ET JUSQUE Là RIEN DE POTABLE N’A ETE TIRER AU CLAIR.VOUS LES MAGISTRATS VOUS ETES A LA BASE DE TOUT LE PROLBLEME QUE LE MALI CONNAIT.

  3. Un autre niamokode juge corrompu . Maintenant tu veut parler . L’affaire Diawara de la BHM est grave que cela pourqoui tu n’as pas agit . Ce dernier est toujours illegallement detentu en prison. Des judges fils de bor-delles
    L

    • Vous vous etes un imbecile qui ne sait pas meme pas la vrai version des fait mais, veut juste insulter parceque vous pouvez donnez votre sale opinion… De toute facon, ce n’est pas de votre faute

    • Vous vous etes un imbecile qui ne sait pas meme pas la vrai version des fait mais, veut juste insulter parceque vous pouvez donnez votre sale opinion… De toute facon, ce n’est pas de votre faute

  4. Arrêtez de vous mentir à vous même jusqu’à l’arrivée des forces françaises la junte de Kati faisait ce qu’elle voulait, qu’un Mr comme ça se taise, des phrases du style qu’il n’a pas peur de mourir parce que des gens meurent pour libérer le nord me font rire, les seuls qui risquent leur peau au nord sont les soldats français, le seul bon côté que peut avoir tout ce qui s’est passé depuis un an est revoir les bases de ce pays, mais en l’état oser nous faire croire qu’il y a une justice et que tout marche est pure utopie, on peut mentir aux lecteurs qui connaissent pas le Mali mais nous qui sommes là chacun connait la réalité, la crise la plus grave de l’histoire de ce pays n’a pas n’a pas beaucoup changé les comportements des maliens, même ce soir les policiers étaient entrain de racketter et il s’en prennent essentiellement aux deux roues, une voiture un peu haut de gamme même sans plaques ne se fait pas arrêter.

    • Mr. justicequity,

      il faudrait penser a enlever le nom justicequity car il n’a pas sa place apres votre commentaire. Tout le monde sait que Mr. Tessougue est un homme juste qui a toujours lutte contre l’injustice et la corruption au mali. Si vous ne savez pas la vrai version des fais, renseigner aupres de ceux qui sont informes au lieu d’avancer des propos bidons sur quelqu’un que vous ne connaissez pas que et vous vous n’allez jamais egaler toute votre vie.

  5. Le problème est l’absence totale du tribunal militaire qui est compétent en la matière, ne faisant qu’embarrasser les juridictions de droit commun.

  6. kati se prend pour qui pour s opposer a une decision de justice,monsieur le procureur on vous soutien,mais la grande deception dans cette affaire s est malik le ministre ,a partir du moment ou le pg dit qu il ne fera pas appel pourquoi garder des innocents encore en prison

    • Attention: à Kati il y a un capt.qui vient de “cravacher” un PM dans son bureau comme l’ex empereur Bokassa(de Centrafrique) bastonnait ses ministres pour les corriger.

    • vous êtes de mauvaise foi ou attardé! le PG, c’est malick! c’est lui qui l’a nommé! C’est lui qui lui ordonne de ne pas faire appel! Vous voulez qu’on libère les gens et qu’ils soient en danger? que le pays ait d’autres prob à gérer? Non, le ministre de la justice a souci de l’ordre public. Leur maintien en détention n’est pas une violation de la loi. je vous défie de prouver le contraire! Si Malick et son PG n’ont pas été fermes face à Kati, ils se seraient empressés de faire appel! Ce que j’ai à dire au jeune Malick, c’est “de continuer sa longue et lourde tâche dans la voie où le sort à voulu l’appeler” comme il le disait d’ailleurs à juste titre à l’EID bon courage! On ne peut pas plaire à tout le monde! Tu as renversé la sauce de certains corrompus!

  7. Quoi qu’ils aillent fait, je pense que ils peuvent avoir leurs libertés provisoire. Le pays n’a t-il pas besoin d’eux?
    Cet procure montre qu’il est intellectuel, et il n’a pas à suivre les agissements de qui que ça soit.

  8. donnez moi ce blacro de sanogo il doit etre juger cest lui qui a mi le mali dans cette merde fuck him

    • Grace a ce bilakoro tu peux retourner dans ton sahara.
      Grace a ce bilakoro tu ne fera plus le the de ces touargs car tu es enfin libre de ton esclavagisme.
      Je compres pas les sorais sont pourtant majoritaire au nord pourquoi on vous considere comme des esclaves.

      Grace au coup d’etat le mali plus particulierement ton sahara sera liberer de ces bandits d’att

      • Sans ce coup d’etat la france et les usa auraient été à nos secours plus vite que cela. On avait au moins le label de la democratie. C’est justement tes delinquants de Kati la qui nous ont causé des problèmes. Mais bon, tout ce que l’histoire retiendra d’eux est des delinquants qui ont profité de l’instabilité pour mettre mettre KO leur propre pays.

  9. les bérets rouges ne doivent pas être libérés. sachent qu’ils y a eu des victime, des honnêtes citoyens tués pour des fins personnels. QUE LA VÉRITÉ s’éclate en plain jour!

    • mon frere apprend a parler francais avant de te faire passer pour un procureur. Est ce ke tu as lu l article meme? ki t a dit ke liberte provisoire veut dire k ils sont pas coupables

  10. Ce procureur ne vient pas d’être nommé il veut juste s’attirer les faveurs du tout nouveau maître du pays Dioncounda, aucune personnalité publique n’a parlé des bérets rouges depuis le contre-coup d’état manqué, quel courage si on compare les responsables maliens à des médecins ils sont tous des médecins légistes ils arrivent toujours après la mort.

  11. je soutien votre demarche MONSIEUR demarche Monsieur le procureur nul ne doit s”‘interposer à l’application de la loi. moi je soutien la justice . tanpis pour les detracteur. qui veulent monopoliserv le mali.qu’il sahent que le Mali n’appartient à personne.

  12. Monsieur le PG merci pour ton courage. Tu est un homme intègre digne fils du Mali. La vérité finira tjours par triompher. TOUT LE PEUPLE EST AVEC TOI COURAGE ET NE CÈDE PAS AUX MENACES.

    • Comme quoi tout le monde n ‘est pas pourie au mali vas y mon brave vous n’avez plus rien à craindre

  13. Pauvre capitaine Sanogo, tu t’es salie pour rien à cause d’une bande de lâche qui t’ont suivit et ont faillit conduire à la perte du Mali en entier, au fur et à mesure que tes pouvoirs s’amenuisent de plus en plus de gens qui n’ont rien dit pendant presque 10 mois comme ce procureur comme le ministre de la justice osent maintenant directement dire des choses qui te contrarient saches qu’ils ont déjà choisit leur nouveau camp celui de Dioncounda qui pas plus tard qu’il y a 3 semaines était l’ennemi public numéro 1 mais aujourd’hui le héros le sauveur.

Comments are closed.