Mali : affrontements entre militaires et islamistes aprĂšs une tentative d’incursion des jihadistes

24
Des soldats de l’armĂ©e malienne.
AFP

D’intenses affrontements ont Ă©tĂ© signalĂ©s le 9 janvier dans les environs de Konna, dans le centre du Mali sur la ligne de dĂ©marcation qui sĂ©pare le Nord contrĂŽlĂ© par les islamistes du sud du pays. Des sources militaires maliennes invoquent une tentative d’incursion des combattants islamistes qui aurait Ă©tĂ© repoussĂ©e. C’est la premiĂšre fois en neuf mois que l’armĂ©e rĂ©guliĂšre et les jihadistes s’affrontent sur la ligne de partage du pays, une ligne dont s’Ă©taient rapprochĂ©s ces derniers jours des groupes jihadistes. Un calme prĂ©caire semble ĂȘtre revenu. Aucun bilan n’est disponible pour le moment.

C’est une premiĂšre depuis neuf mois. L’armĂ©e malienne et les jihadistes s’affrontent sur la ligne de dĂ©marcation. Nous sommes lĂ  Ă  environ 700 kilomĂštres au nord de Bamako. Les combats ont eu lieu entre Konna (environ 70 km au nord de Mopti), sous contrĂŽle
gouvernemental, et Douentza (145 km au nord-est de Mopti), sous contrĂŽle des islamistes.

Dans le camp des jihadistes, il faut compter les combattants d’Aqmi, al-QaĂŻda au Maghreb islamique, d’Ansar Dine, du Mujao, Mouvement pour l’unicitĂ© et le jihad en Afrique de l’Ouest, et mĂȘme des Ă©lĂ©ments de la secte Boko Haram.

Cela a tirĂ© de tous les cĂŽtĂ©s. Mais selon une source indĂ©pendante contactĂ©e par RFI, l’armĂ©e malienne a dĂ©ployĂ© de grands moyens, des blindĂ©s et surtout un renfort en hommes arrivĂ© du sud du pays.

Aucune des deux parties n’avance pour le moment un bilan. Et il semble bien que mĂȘme si ce sont les premiers affrontements de cette envergure, ils risquent de n’ĂȘtre pas les derniers. Dans la nuit de mercredi Ă  jeudi, l’armĂ©e malienne s’est dĂ©ployĂ©e dans toute la rĂ©gion, avec un Ă©quipement, dit-on, adaptĂ©.

Et ce jeudi, une nouvelle rĂ©union de l’état-major est envisagĂ©e ici Ă  Bamako pour faire le point de la situation, alors qu’en face, trĂšs probablement, les jihadistes, qui peuvent ĂȘtre redoutables, s’organisent Ă©galement.

Réactions contrastées aux manifestations

Sur le plan politique, plusieurs centaines de personnes ont manifestĂ© mercredi Ă  Bamako et Kati, siĂšge de la junte, pour rĂ©clamer notamment des « concertations » sur la transition au Mali, et le dĂ©part du prĂ©sident intĂ©rimaire Dioncounda TraorĂ© qu’elles accusaient de trahison. L’appel Ă  manifester a Ă©tĂ© lancĂ© par plusieurs organisations, dont des coalitions politiques partisanes du coup d’Etat militaire du 22 mars au Mali.

Comme la Copam-Forces vives (Coordination des organisations patriotiques pour le  Mali) l’une des organisations qui a lancĂ© l’appel Ă  manifester hier et qui appelle Ă  une nouvelle manifestation ce jeudi pour rĂ©clamer la tenue de concertations nationales. Hamadoun Guindo, son prĂ©sident s’en explique.

Hamadoune Guindo

Président de la Copam-Forces vives

Ce n’est pas au prĂ©sident intĂ©rimaire Dioncounda TraorĂ© de dĂ©cider tout et tout seul. Nous avons besoin de dĂ©battre de tout cela. Il faut donc nĂ©gocier.

A l’inverse, Amadou KoĂŻta, porte-parole du FDR, Front du refus, qui a tenu une rĂ©union extraordinaire suite Ă  la manifestation, condamne avec la plus grande fermetĂ© l’initiative des groupes politiques Ă  l’initiative du sit-in.

Amadou KoĂŻta

Porte-parole du FDR, Front du refus

Au moment oĂč les islamistes se donnent la main pour dĂ©stabiliser le Mali. L’armĂ©e malienne n’a pas besoin d’un conflit au sommet de l’Etat. La leçon que doit donner le peuple malien c’est celle de l’unitĂ©.

Objectifs divergents

Les uns exigent la tenue d’une confĂ©rence nationale souveraine, un peu comme celle qu’a connue le BĂ©nin, dans les annĂ©es 1990. Les autres rĂ©pondent qu’il n’en est pas question.

Les premiers forment une coalition au sein de laquelle on retrouve partis politiques et associations et syndicalistes maliens. Les seconds réunis au sein du Front uni pour la sauvegarde de la démocratie et de la République, FDR, comptent également de « grosses cylindrées » de la classe politique malienne, des associations et des syndicats.

Entre les deux groupes, c’est pour le moment, la guerre des communiquĂ©s. Si le premier groupe, qui organise actuellement les marches, obtient gain de cause, il faut s’attendre Ă  une dissolution de l’AssemblĂ©e nationale, les pleins pouvoirs pour des alliĂ©s dĂ©signĂ©s et mĂȘme probablement l’instauration d’un rĂ©gime d’exception avec l’élaboration d’une feuille de route.

En revanche, si c’est finalement le FDR qui remporte la bataille, l’AssemblĂ©e nationale devrait rester en place et la feuille de route sera probablement prĂ©sentĂ©e devant les dĂ©putĂ©s. Pour le moment, il se dit ici, sans vĂ©ritable preuve, que les deux camps ont des soutiens civils et militaires.

Sur le plan diplomatique

Dans ce contexte tendu, les diplomates dĂ©filent Ă  Bamako : Djibril BassolĂ©, l’envoyĂ© du mĂ©diateur de la CĂ©dĂ©ao (CommunautĂ© Ă©conomique des États de l’Afrique de l’Ouest), Ă©tait le 9 janvier dans la capitale malienne pour une journĂ©e marathon, avant de rentrer Ă  Ouagadougou oĂč il doit s’entretenir ce jeudi avec le corps diplomatique sur la situation malienne puis recevoir la presse.

Aujourd’hui, c’est Romano Prodi, l’envoyĂ© spĂ©cial de l’ONU, qui sera Ă  Bamako, une visite qui coĂŻncidera avec celle de Pierre Buyoya le reprĂ©sentant de l’Union africaine pour le Mali. Pierre Buyoya qui avait prĂ©vu ce dĂ©placement depuis au moins une quinzaine de jours, bien avant les derniers Ă©vĂ©nements au nord du pays et les manifestations d’hier dans la capitale malienne.

De son cÎté, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, en visite au Niger hier, a souhaité une solution « rapide » de la crise au Mali voisin, préconisant, mais en dernier recours, une action militaire à laquelle la Turquie pourrait « coopérer ».

Il n’y a pas de discussion en cours au sein de l’Otan sur une possible participation Ă  une force internationale au Mali, a indiquĂ© mercredi un responsable de l’Alliance atlantique. La veille, le prĂ©sident en exercice de l’UA, le BĂ©ninois Thomas Boni Yayi, a provoquĂ© une certaine surprise en dĂ©clarant lors d’une visite au Canada, qu’il souhaitait que l’Otan participe Ă  la coalition internationale qui doit ĂȘtre formĂ©e pour aider le Mali Ă  reconquĂ©rir le nord du pays.

Robert Fowler, un ex-diplomate canadien qui fut kidnappĂ© au Niger, il y a quatre ans (avec son collĂšgue Louis Guay), et dĂ©tenu pendant quatre mois dans le nord du Mali, croit au contraire que les pays de l’Otan et notamment le Canada devraient apporter leur contribution.

Par RFI

PARTAGER

24 COMMENTAIRES

  1. Je constate avec stupefaction que pas grand monde n’est entrain de faire mention de la participation des berets rouges, et pourtant c’est une erreur monumentale que nous faisons.

    Ne nous voilons pas la face, la verite elle est celle-ci: Le corps des berets rouges dans la structuration de l’armee malienne a ete concue pour la garde presidentielle et toujours prendre le devant des operations quand le pays est en guerre. Les references ne manquent pas pour etayer cette version: les 2 guerres entre le Mali et le Burkina, toutes les fois que des rebellions se sont levees par les renegats. Ils ont toujours ete a la tete des operations.

    Ils ont ete formes pour cela et tout porte a croire que sans eux, l’armee va reculer indefiniment. C’est comme une lance avec une pointe au bout. A chaque fois que la pointe penetre, il est plus facile pour le reste de suivre. Dans notre armee, la pointe ce sont les berets rouges.

    La peur de voir les BR armes finira par engloutir ce pays, helas!!!

  2. Qui peut me confirmer que l’armĂ©e malienne n’a pas repliĂ©. RFI dit une chose et Maliweb dit une autre! Konna est tombĂ©e et ils vont vers SĂ©varĂ©s et que les militaires maliens ont repliĂ© ou ils ont tuĂ© beaucoup de djihadistes et qu’ils ont recupĂ©rĂ© 3 voitures?

  3. j’ai toujours eu dans mon ceour que le Malien est intelligent mais avec le coup d’etat de sanogo le monde entier s’est rendu compte que ce peuple est le dernier en Afrique. l’heure n’est pas pour les marches et faire comme le Benin en 1990 n’est pas pour aujourd’hui car la participation de tous les Maliens est indispensable. il faut reflechir avant de poser les actions. a votre place nous devions marche pour la reconquette du nord. dites-moi c’est le sud seul que vous appelez Mali ? l’on pousse une partie de population dans les rues comme des pousses-pousses. quant on dit Mali je pense au pays des heros mais helas.

  4. tuez tous les cafards qui foutent la merde au nord ne reculez sutout pas pourchassez les jusqu,en algerie …

  5. Nos vaillants soldats se battent avec acharnement et repoussent les terroristes malgrĂ© les mĂ©thodes lĂąches qu’ils utilisent. Ils rĂ©quisitionnent les cars de transport et autres moyens de transport civils pour se faire passer comme des civils normaux que nos soldats sont sensĂ©s protĂ©ger; ensuite ils surgissent des ces vĂ©hicules pour tirer et attaquer nos troupes.
    Nos soldats doivent faire Ă©normĂ©ment attention pour ne pas attaquer les vrais et paisibles passagers. Ce n’est pas simple, mais c’est le prix Ă  payer pour ne pas ĂȘtre taxer d’armĂ©e d’assassins.
    Que dieu vous protÚges, vaillants soldats !!! BientÎt Douentza sera libéré. tout le peuple vous soutient.

  6. Mon FrÚre il se réclame de cette Ethnie et Originaire de Bandiagara et non de Douentza.Malcomx1424 tous les Guindo digne de ce nom de Famille sont Dogons

  7. Bonjour Ă  tous !
    Je viens vous exposer cette idĂ©e qui m’est venue en tĂȘte.
    Nos vaillants soldats sont au front, ils se battent au prix de leurs vies pour notre quiétude et notre fierté. Quel rÎle pouvons-nous jouer dans cette ultime et louable action patriotique ?
    C’est alors que le Seigneur m’a fait penser Ă  ceci : Un Don de Sang pour notre ArmĂ©e.
    A l’attention de ceux qui sont regroupĂ©s en association. Pourriez-vous organiser une action de ce genre et informer une masse critique par le biais des technologies de l’information.
    Vive l’ArmĂ©e Malienne pour un Mali de demain, uni, cultivĂ© et prospĂšre.

    Merci de faire suivre.

  8. Les armes russes et ukrainiennes qu’utilisent les islamistes n’ont pas de cache-flamme. Donc la nuit si les islamistes tirent, ils trahissent leurs positions. C’est dire que des combats de nuit pourraient ĂȘtre Ă  l’avantage de l’armĂ©e malienne si (elle utilise un autre type d’armement plus discret). Transmettez aux officiers maliens…..

    • 😆 (le Mali a aussi des armes russes),quelle publicitee des autres armes au detriment de l’arme russe, l’ armee russe a vaincu bien d’ autres qui avaient des armes avec cache-flammes 😆
      les soldats et officiers maliens ont des yeux et des cervelles en place,… 😆

      • Mon frĂšre je connais les officiers maliens peut ĂȘtre mieux que vous mĂȘme. Beaucoup d’entre eux sont ici Ă  l’Ecole d’Application de l’Infanterie) E.A.I
        Je ne critique personne. Le gouvernement malien et l’armĂ©e ont la possibilitĂ© de varier leur armement ce qui n’est pas le cas des rebelles. Seules les armes russes et ukrainiennes sont vendues Ă  travers le monde sans aucun contrĂŽle. Avez-vous dĂ©jĂ  vu des rebelles avec un FAMAS FELIN? Si oui, c’est qu’ils l’ont pris Ă  un mort un ou prisonnier.
        Pour le reste tous les groupes armĂ©s ayant des armes russes refusent le combat de nuit. J’aimerai bien vous avoir dans ma section de combat…. Bonne chance Ă  l’armĂ©e malienne. Et, si le gouvernement et le peuple le permettent nous allons venir aussi vous Ă©pauler…. 😀

        • 😉 un vrai senegalais ❗ les armes des rebelles viennent aussi de l’ occident, ils ont eu ca cadeau par fret aerien 😆 vous me surprennez mon general ❗

    • Ne te fatigue pas; Aujourd’hui, tout le monde a des viseurs infr-rouge, et toute source de chaleur apparaĂźt en rouge. Tu tires un seul coup de feu, et la chaleur de ton canon apparaĂźt en rouge Ă  des kilomĂštres Ă  la ronde… Alors…

  9. 😆 MALIWEB NE SEMBLE PLUS ETRE UN ESPACE SAINT D’ ECHANGE D’ IDEES, D’ INFORMATION ET D’ ANALYSES POUR AVOIR CENSURIE DES COMMENTAIRES ET POSTES QUI EN REALITE N’ OFFENCERAIENT QUI QUE CE SOIT SI CE N’ EST QU’INFORMER ET INCITER A ANALYSER , LES DIGNES PARTICIPANTS ET CONTRIBUABLES DE CE FORUM ❗

  10. L’armĂ©e du Mali doit compter sur ses capacitĂ©s logistiques et morales , penser que la patrie passe en premier sur toute considĂ©ration affichĂ©e. Le peuple malien dans sa diversitĂ© culturelle doit se concerter sur l’avenir ; un avenir dĂ©mocratique dans un Ă©tat laĂŻc sans se rĂ©fĂ©rer aux agissements des pays voisins qui cherchent Ă  faire de ce pays un laboratoire d’essai de sectes importĂ©es et appuyĂ©es par les pays du golf. MĂȘme les pays occidentaux sont pour quelques choses , si non comment nĂ©gocient-ils avec les ravisseurs en leur accordant des rançons pour libĂ©rer leurs concitoyens pris en otage par ces derniers .

  11. Il faut que l’arme’e Malienne progresse jusqu’a Douentza et une fois a’ Douentza elle progresse encore 100km de plus, puis stationne. Avec cette strategie, elle commencera a’ recuper son territoire des mains des terroristes. Il faut a’ tout prix que l’arme’e Malienne progresse jusqu’a Douentza et une fois a’ Douentza, elle progresse encore 100km de plus, puis stationne.Avec cette strategie, elle commencera a’ recuper son territoire des mains des terroristes

  12. Nous disons le temps oĂč les rebelles sont introduits comme « cheval de Troie » pour infomer l’ennemi pour refuser de ravitailler les troupes en position avancĂ©e ou faire des replis soit disant stratĂ©giques est du passĂ© avec les « jeunes gens »

    Nous disons fiers intrépides soldats patriotes tels des tigres rugissez et bondissez sur les proies de faux djihadistes SuppÎts de Satan fidÚles et adeptes de Dajal et expédiez les en Enfer leur habitat naturel

    Nous disons fiers intrĂ©pides soldats patriotes tels des hippopotames mugissez et foncez sur ces faux djihadistes SuppĂŽts de Satan adeptes et fidĂšles de Dajal brisez les et envoyez les en Enfer qu’ils considĂšrent comme leur Paradis

    Nous disons que la zone nord du Mali aura bientĂŽt 1site touristique de plus au grand bonheur du monde touristique malien

    Nous disons que ce site s’appellera « le tombeau des SuppĂŽts de Satan Satan faits humains adeptes et fidĂšles de Dajal ou AntĂ©christ » d’Aqmi d’Ansar Eddine Boko Haram Mujao et consorts

  13. mon fere c’est cette histoire personne qui nous a mis ds cet etat donc d’etre le defenseur d;un individu plutot les institutions fortes avec des vraies valeurs democratiques non pas de facade comme le temps D.ATT c.est fini ca mon ami.

  14. Fier, fier et fier d’entendre que pour une foi les militaires maliens se sont rĂ©veillĂ©s. la victoire n’est pas loin in chaalla, et les ennemis du Mali seront vaincu par la dĂ©terminations de nos vaillants soldats et le soutien du tout Puissant. ArrĂȘtons alors de parler de Sanogo,du FDR et du Copam. Pensons au Mali, au Mali, et au Mali. Ayons pitiĂ© de nos enfants qui n’ont rien vu d’abord et qui nous jugerons Ă  travers nos actes dans les jours Ă  venir.
    Fier d’ĂȘtre malien.

  15. Je me pause la question si ce Hammadoum Guindo est un vrais Dogon il n’ a qu’a rĂ©chĂšrchĂ© ses origines tous les Maliennes savent que les Dogons sont des gens de paroles de dignitees et d’honneurs des Hommes QUI NE TRAHISSENT JAMAIS mais ce Guindo je doute fort s’il en est un . a titre d’ exemple le president ATT a tout fait pour ce Salle MONSIEUR AINSSI QUE A SA FAMILLE mais apres le coup d’ etat il a ete la premiere personne a tire sur le presdent ATT .Guindo ne cherche que ses propres interets peu importe la maniĂ©re .

    • De toute facon tous les Guindo ne sont pas forcement des Dogon 😛 😛 😛 .A ce que je sache Ce Mr est originaire de Douentza,donc je peux pas me prononcer de sa vraie qualite de Dogon.Allah ka an soutura.Amina

Comments are closed.