Mali: combats au corps à corps entre soldats français et islamistes à Diabali

51 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

La France a déployé plusieurs centaines de militaires au Mali. © Nicolas-Nelson Richard / AFP

BAMAKO – Des combats au corps à corps opposaient mercredi soldats français des forces spéciales et combattants islamistes à Diabali, à 400 km au nord de Bamako, ont indiqué deux sources de sécurité.

Les forces spéciales sont actuellement à Diabali, au corps à corps avec les islamistes. L’armee malienne est également sur les lieux, a expliqué une source de sécurité malienne.

L’information a été confirmée par une source de sécurité régionale, qui a précisé que le colonne de soldats français partie de l’aéroport de Bamako ne participait pas à ces combats mais se tenait en alerte à Niono (50 km au sud de Diabali) et à Markala, encore plus au sud.

Diabali a été prise lundi par les islamistes, qui seraient dirigés par l’Algérien Abou Zeid, un des chefs d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

La localité a été bombardée à plusieurs reprises mardi par l’aviation française, mais les islamistes ne l’ont pas pour autant totalement quittée et, selon divers témoignages, ils cherchent à se fondre dans la population dont ils se servent comme bouclier.

Dans cette zone, nous avons les groupes les plus durs, les plus fanatiques, les mieux organisés, les plus déterminés et les mieux armés, selon le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian. On a affaire à plusieurs centaines, plus d’un millier – 1.200, 1.300 -, de terroristes dans la zone, avec peut-être des renforts demain, a-t-il ajouté.

Au Mali, la progression vers le Nord des troupes françaises constitue une nouvelle étape dans l’engagement de Paris après des raids aériens menés depuis le 11 janvier dans le centre et le nord du pays pour empêcher une avancée des islamistes vers la capitale Bamako (sud) et les déstabiliser.

Plus de 800 soldats français sont d’ores et déjà déployés au Mali, et leur nombre devrait à terme s’élever à 2.500 soldats.

(©AFP / 16 janvier 2013 13h24)

SOURCE:  du   16 jan 2013.    

51 Réactions à Mali: combats au corps à corps entre soldats français et islamistes à Diabali

  1. Bamakèba

    ‘ 33 rima francais 1 commentaires France 16 jan 2013 – 21:07

    combat au corps a corps veut dire combat au couteau ou a la bayonnette.je pense que les jhournaliste voulais dire combat raprochée

    /// … / : Merci pour cet éclairage…!

  2. ivoirien cooobala

    jhaaaaaaa ATT avait reson , tout les proposition que san-nogo avai refuser , il a finir par accepté tous , et ca fait 5 jour de combat même un seul campement san-nogo na puis liberé . :twisted: :twisted:

  3. adamuse

    Apres un COUT DE FILE AUX PARENTS à DIABALI, il n’y aurait pas de combat dans la ville sauf le BOMBARDEMENT DU CAMP MILITAIRE PAR L’AVIATION. LES GENS SONT PARTIS SE TERRER DANS LES FAMILLES. LEURS VOITURES SONT GAREES DANS LES COURS.

    Pareils POUR KONNA, les islamistes sont TOUJOURS DANS LA VILLE.

  4. nayete baillo

    que dieu le touts puissent aide la verite faibli le mansonge au mali

  5. Bamakèba

    Je ne suis pas militaire et même que j’y connais rien… alors il se peut que je me trompe, mais je crois savoir que : quand on parle de combats corps à corps… ça ne veut pas toujours dire forcément qu’ils sont au contact physique, mais ça peut vouloir dire aussi que les ennemis en présence au front se voient à l’œil nu…

    • blanche neige

      Bamakeba ,pour repondre à ta question ,le corps à corps çà veut bien dire que c’est un combat au poignard …..et que le meilleur gagne :!: les forces speciales sont particulièrement entrainées à çà .

      • jeunesoldat

        Blanche, mon Amaldeme, toujours au poste. C’est impressionnant. Tu es un vrai mordu des problèmes maliens. Promis, on te donnera un passeport après tout ça.

    • 33 rima francais

      combat au corps a corps veut dire combat au couteau ou a la bayonnette.je pense que les jhournaliste voulais dire combat raprochée

    • saidi

      Tu as raison certains lont compris literalement

  6. jtraore

    « Des combats au corps à corps opposaient mercredi soldats français des forces spéciales et combattants islamistes à Diabali, à 400 km au nord de Bamako, ont indiqué deux sources de sécurité. »
    Et l’armee malienne?