Mali: des ministres et généraux français décorés à Paris

1
Le ministre de la Défense malienne décore son homologue français Jean-Yves Le Drian, le 13 juillet 2013 à Paris  © AFP
Le ministre de la Défense malienne décore son homologue français Jean-Yves Le Drian, le 13 juillet 2013 à Paris
© AFP

Paris (AFP) – Les ministres français des Affaires étrangères et de la Défense, ainsi que des officiers de l’armée française, ont été décorés samedi de l’Ordre national du Mali, au cours d’une cérémonie à Paris, a constaté un journaliste de l’AFP.

 

 

Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a reçu la Croix de Grand Officier de l’Ordre national du Mali, des mains de son homologue malien, Tiéman Coulibaly.

 

 

“Laurent Fabius, le peuple malien a retenu le rôle combien important qui a été le votre dans la crise profonde qui a secoué le Mali”, a souligné M. Coulibaly au cours d’une cérémonie à l’hôtel Meurice, à Paris, en présence du président par intérim, Dioncounda Traoré.

 

 

“J’ai fait mon possible”, a répondu Laurent Fabius, citant l’ancien chancelier allemand Willy Brandt.

Jean-Yves Le Drian, a reçu la même décoration des mains du ministre malien de la Défense, Yamoussa Camara.

L’armée française est intervenue à partir du 11 janvier contre les groupes islamistes armés qui occupaient le Nord du Mali.

 

Plusieurs généraux et colonels de l’armée française ont également été décorés de l’Ordre national du Mali, “en raison de leur engagement, de leur professionnalisme et de leurs qualités de chefs au combat”, ainsi que plusieurs civils français.

 

 

“Je me souviens du 11 janvier, où mes propres soldats sont arrivés à Mopti-Sévaré pour arrêter les colonnes adverses qui arrivaient pour prendre Bamako”, a déclaré l’un des récipiendaires, le général de division Christophe Gomart.

 

 

“La France a versé son sang au côté de nos frères maliens pour leur permettre de retrouver l’intégrité de leur territoire”, a ajouté le général Gomart, ancien patron des forces spéciales françaises et nouveau directeur du renseignement militaire.

 

 

Les soldats maliens ouvriront dimanche le traditionnel défilé militaire du 14 juillet à Paris, devant un détachement de la Minusma, les casques bleus de l’ONU chargés de prendre la relève des Français et d’assurer la sécurisation du Mali.

 

 

Environ 3.200 militaires français sont toujours déployés au Mali, pour faciliter notamment la tenue de l’élection présidentielle dont le premier tour est prévu le 28 juillet.

 

 

François Hollande doit recevoir lundi les insignes de Grand Croix de l’Ordre national du Mali, des mains de Dioncounda Traoré.

PARTAGER

1 commentaire

  1. Grâce aux enfants maudits de Kati, la France vient de faire d’une pierre deux coups ❗
    La France du petit Nico a tout fait pour marquer sa présence militaire au Mali…elle s’est buter au refus CATÉGORIQUE de mon Général.

    Grace aux tarés de Kati, elle vient d’être MAITRE ABSOLU du jeu malien et c’est elle qui décide de ce que notre vaillante ballante armée doit faire.

    Grâce aux capitaine des déserteurs, la France a pu convertir son rôle négatif dans ce conflit (couvé par ses soins) à un capital politique, militaire, et stratégique.

Comments are closed.