Mali: Ellen Johnson-Sirleaf annonce l’envoi de troupes libĂ©riennes

2
Ellen Johnson-Sirleaf

Le Liberia enverra « bientôt » des troupes au Nord-Mali. Le pays devient ainsi le onzième à contribuer à la Mission internationale de soutien au Mali (Misma).

Ellen Johnson-Sirleaf, la présidente du Liberia et chef des armées l’a annoncé à l’issue du sommet extraordinaire de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) qui s’est tenu à Abidjan, le 19 janvier : son pays contribuera à la Misma et viendra en aide aux troupes maliennes pour libérer le nord du pays.

La décision a été officialisée sur le site du ministère de l’Information libérien, ce lundi 21 janvier. « Pour la première fois de son histoire récente, le Liberia enverra des troupes participer à une opération de maintien de la paix. Nous nous sommes engagés à ce qu’un peloton libérien soit intégré à l’un des bataillons opérant au Mali », a également déclaré Johnson-Sirleaf à la presse libérienne.

Une proposition « très bien reçue » par les pays voisins, selon la prĂ©sidente – malgrĂ© le manque de formation de l’armĂ©e libĂ©rienne et sa « mauvaise » rĂ©putation dans la rĂ©gion. Elle est aussi historique : la dernière contribution du Liberia Ă  une force de maintien de paix remonte aux annĂ©es 1960, lors de la crise congolaise.

La présidente libérienne a estimé cette participation à la Misma nécessaire pour témoigner de sa solidarité envers le peuple malien, les pays de la Cedeao et ceux qui ont aidé le Liberia lors des quinze années de guerre civile. « Aujourd’hui, il est temps de redonner un peu de ce que nous avons reçu », a-t-elle ajouté.

Le nombre de soldats libériens et le calendrier de leur déploiement n’ont pas encore été rendus public.

En plus du Tchad, neuf pays ouest-africains ont déjà annoncé leur participation à la Misma : le Nigeria, le Togo, le Niger, le Burkina Faso, le Sénégal, le Bénin, la Guinée, le Ghana, la Côte d’Ivoire.
Au total, plus de 5 600 soldats africains devraient être déployés au Mali. Près de 2 000 d’entre eux devraient arriver avant le 26 janvier, soit autant que le nombre de soldats français déjà présents sur place aujourd’hui.

21/01/2013 à 22h:50 Par Haby Niakaté / Jeune Afrique

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Merci aux pays amis pour cet Ă©lan de solidaritĂ©.Les terroristes ne passeront point.Au PrĂ©sident Morsi de l’Egypte, je dis, Dieu aime le Mali et le prĂ©servera.

  2. un grand Ă©lan de solidaritĂ© africaine.on decrie toujours le rĂ´le des organosations, dans ce moment de ce genre que l’on reconnait leurs importances. merci Ă  tous

Comments are closed.