Mali: la contre-offensive stoppe la progression des jihadistes

5
Copie d’Ă©cran d’une vidĂ©o publiĂ©e sur un forum islamiste, montrant des Ă©lĂ©ments d’Aqmi, dans le nord du Mali.
AFP

L’armĂ©e malienne a lancĂ© vendredi avec le soutien de la France et de plusieurs pays africains une contre-offensive dans le centre du Mali, pour repousser l’avancĂ©e des islamistes vers le Sud. Cet engagement aurait permis, selon un haut gradĂ© de l’armĂ©e malienne, de reprendre la localitĂ© de Konna, oĂą la situation serait encore calme ce samedi matin 12 janvier.

Les populations civiles ont quittĂ© Konna, dans le centre du pays, qui avait Ă©tĂ© prise par les groupes islamistes jeudi. Plusieurs bâtiments ont Ă©tĂ© criblĂ©s de balles après de violents combats. Personne n’a, jusqu’ici, avancĂ© de bilan prĂ©cis, mais les morts seraient très nombreux, de part et d’autre, entre les jihadistes et l’armĂ©e malienne.

La journĂ©e de samedi devrait ĂŞtre dĂ©cisive. Au lendemain de la proclamation de l’Ă©tat d’urgence par le prĂ©sident de transition, Dioncounda TraorĂ©, Bamako s’est rĂ©veillĂ©e dans le calme ce matin.

L’arrivĂ©e des Français a clairement gelĂ© la progression des islamistes. Aucun dĂ©tail n’a Ă©tĂ© donnĂ© sur le nombre de soldats français ou sur les moyens logistiques qui ont Ă©tĂ© mobilisĂ©s, mais on sait par exemple que huit avions se sont posĂ©s sur la piste de SĂ©varĂ© et que plusieurs hĂ©licoptères sont entrĂ©s en jeu.

L’engagement français pourrait impliquer les avions basĂ©s au Tchad. La France y dispose de cinq Mirages : deux appareils de reconnaissance et trois appareils d’attaque au sol. Mais cet engagement pourrait plus certainement concerner les hĂ©licoptères basĂ©s Ă  Ouagadougou. Moins Ă©loignĂ©es, et plus flexibles, les Gazelles d’attaque au sol sont l’outil idĂ©al dans ce type d’opĂ©ration.

Vendredi, deux hĂ©licoptères non identifiĂ©s ont tirĂ© sur des positions jihadistes Ă  Konna. Pour l’heure, Paris ne confirme pas que des hĂ©licoptères français sont engagĂ©s sur le terrain.

Seule information confirmée de source diplomatique : plusieures dizaines de commandos des forces spéciales ont été envoyés à Sévaré, ainsi que du matériel. Ces commandos sont indispensables, notamment pour le guidage des hélicoptères et des avions.

Ce que l’on sait aussi avec certitude, c’est que Paris avait renforcĂ© considĂ©rablement son système de renseignement dans la rĂ©gion. Les militaires français connaissent avec une bonne prĂ©cision, la puissance de feu des combattants jihadistes et peuvent dĂ©sormais suivre leurs mouvements sur le terrain.

Par ailleurs, les pays d’Afrique de l’Ouest autorisent l’envoi immĂ©diat de troupes, dans le cadre de la force internationale de soutien au Mali, comme l’a dĂ©clarĂ© dans la soirĂ©e le prĂ©sident en exercice de la CĂ©dĂ©ao, l’Ivoirien Alassane Ouattara. Les Etats-Unis, eux, envisagent d’aider la France grâce Ă  un appui logistique et des drones de surveillance.

Par RFI

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Il me semble que l’on ne refuse plus à BAMAKO de voir s’installer des forces étrangères dans la ville pour y organiser et coordonner le processus de la restauration de l’intégrité territoriale malienne: même Sanogo n’y voit plus aucun mal ! et cela est une bonne évolution des choses !
    Avant minuit, des soldats burkinabes seront aux côtés de leurs frères d’arme du Mali, alors que depuis des jours déjà, nos soldats sont déployés à la frontière nord proche de la zone des opérations pour parer à toute éventualité ! Au même moment nous continuons à offrir une hospitalité fraternelle et africaine à nos sœurs et frères réfugiés du Mali, le pays frère !

    Alors, est-il décent de continuer à lire encore certains propos méprisants à l’égard du BURKINA FASO ? J’invite donc certains de nos frères maliens à reconsidérer leur allégations odieuses à l’égard du BURKINA !

  2. Je suis parfaitement d’accord avec vous KENZA. Sans l’intervention de la France, notre pays aller tout simplement cesser d’exister comme nation et comme pays. Je salue le courage et la bravoure de Mr. le PrĂ©sident Hollande d’avoir accepter de nous sauver des griffes de ces bandits dont la progression vers le sud Ă©tait plus que certain et avec ultime objectif de prendre tout le Mali. Je salue aussi l’esprit de notre prĂ©sident Dioncounda TRAORE pour avoir compris la gravitĂ© de la situation et avoir sollicitĂ© l’aide militaire d’urgence des forces spĂ©ciales françaises seules capables de venir Ă  bout de ces bandits armĂ©s. Je m’encline devant la courage des braves soldats maliens qui ont acceptĂ© de sacrifier leurs vies pour la sauvegarde de notre territoire national. Je rĂ©ponds aux maliens qui pensaient que nos soldats pouvaient vĂ©nir Ă  bout de cette guerre avec les terroristes venus d’ailleurs. Je crois qu’ils ont enfin compris la situation. MERCI POUR LA FRANCE MERCI HOLLANDE.

  3. merci n fois la France et nos alliĂ©s ainsi que nos braves soldats qui se sont battus avec courage et abnĂ©gation tandis que ce droguĂ© de Sanogo ce soit disant bon citoyen Ă©tait entrain de dĂ©stabiliser le pays, le bon Dieu ne dort pas; oĂą sont ses mauvais patriotes qui s’opposaient Ă  la venue des forces Ă©trangères? oĂą sont ils? oui Ă  la maison entrain de festoyer de dormir sous l’ombre de nos braves soldats et ses alliĂ©s qui sont au front.Que Dieu bĂ©nisse le MALI un et indivisible

    • salut denw maliba, je suis parfaitement d’accord avec toi.Ou est ce drogue de sanogo?. quand je pense qu’il y’a des gens qui continuent de supporter encore ce branleur de sanogo. C’est la honte d’être malien Ă  cause de ce guignole de sanogo. Il se fait plus remarquer dans ses discours politiques que dans ses devoirs militaires.
      D’autre part tous ces gens qui disaient qu’on n’a pas besoin ni de la France ni de l’occident pour libĂ©rer notre maliba, quand disent ils toujours?. je l’ai souvent dit et je le rĂ©pète, sans ces occidentaux on est rien. Pendant 7 mois ils ont laissĂ© les africains trouver une solution au problème du mali; rĂ©sultat: rien, aucune solution, aucun consensus n’en est sotie de ces multiples concertations. Si la France n’Ă©tait pas intervenue en urgence mopti serait dĂ©jĂ  entre les mains des bandits.
      Que dieu sauve le mali et de ses ennemis intérieurs et extérieurs conscient et inconscient

Comments are closed.