Mali : l’ONU envisage une mission de 11 200 hommes, soutenue par une “force parallĂšle”

15
Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, le 1er mars à GenÚve. | AFP/FABRICE COFFRINI
Le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de l’ONU, Ban Ki-moon, le 1er mars Ă  GenĂšve. | AFP/FABRICE COFFRINI

Les Nations unies envisagent une mission de maintien de la paix au Mali forte de 11 200 hommes au maximum mais qui aura besoin d’une “force parallĂšle”antiterroriste, selon un rapport du secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral Ban Ki-moon, rendu public mardi 26 mars.

“Etant donnĂ© le niveau et la nature de la menace rĂ©siduelle, il y aura absolument besoin d’une force parallĂšle opĂ©rant au Mali [et potentiellement dans la sous-rĂ©gion] aux cĂŽtĂ©s de la mission de l’ONU afin de mener des opĂ©rations importantes de combat et de contre-terrorisme”, souligne le rapport.

L’exigence d’une “force parallĂšle”, non prĂ©cisĂ©e, semble indiquer que l’ONU souhaite le maintien d’une prĂ©sence militaire française en appui Ă  sa “mission de stabilisation”. L’implication de la force parallĂšle en appui aux casques bleus “sera nĂ©cessaire pour un certain temps”.

DEUX OPTIONS

Le texte ne fait pas rĂ©fĂ©rence explicitement aux troupes françaises et prĂ©sente ce dispositif comme une des “deux options possibles soumises Ă  l’examen du Conseil de sĂ©curitĂ©”. L’autre option consiste à “renforcer la mission politique” de l’ONU au Mali tout en laissant Ă  la Misma, la force panafricaine, le soin d’assurer la sĂ©curitĂ©. La Misma serait assistĂ©e par “des efforts militaires bilatĂ©raux, en soutien aux forces maliennes”. Elle aurait alors un rĂŽle “offensif et de stabilisation centrĂ© sur les groupes extrĂ©mistes armĂ©s”.

Dans le cadre de l’option casques bleus, la “majeure partie” des troupes qui composent la Misma “seraient transfĂ©rĂ©es dans une mission de stabilisation de l’ONU” qui comprendrait Ă©galement 1 440 policiers. Elle serait dĂ©ployĂ©e“essentiellement dans le Nord, avec pour base logistique possible Gao ou SevarĂ©”.

Les casques bleus de l’ONU seront juste assez nombreux pour sĂ©curiser “les zones de population considĂ©rĂ©es comme prĂ©sentant le plus grand risque”, prĂ©cise le rapport, qui a Ă©tĂ© soumis aux 15 pays membres du Conseil. Avant de dĂ©ployer des casques bleus, souligne le texte, il faudra d’abord que “les conditions politiques et de sĂ©curitĂ© nĂ©cessaires soient en place” et il reviendra au secrĂ©tariat gĂ©nĂ©ral de l’ONU d’en juger.

 

lemonde.fr

 

PARTAGER

15 COMMENTAIRES

  1. Ce ANASSER AG RHISSA est en quĂȘte de portefeuille et de popularitĂ© depuis le dĂ©but de cette crise malienne.
    Il reste Ă  savoir s’il est toujours au chĂŽmage !

    • Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.

      En cette pĂ©riode de crise au Mali, a-t-on besoin d’amalgames ?

      On a plutĂŽt besoin de propositions concrĂštes de sortie durable de la crise et de contributions constructives au lieu de faire des amalgames.

      Bien cordialement
      Dr ANASSER AG RHISSA
      EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
      E-mail: Webanassane@yahoo.com

  2. “les 11200 ONUSIENS SERONS REPARTIS ENTRE LES VILLAGES DU NORD SURTOUT DE LA REGION DE TOMBOUCTOU”, CAR LES POPULATONS ATTENDENT DE PIED FERME CETTE DECISION DE L’ONU ET GARE AU MNLA.ET COMME L’A DIT L’AUTRE , IL FAUT UN SOLDA DE L’ONU PAR MALIENS MOINS LES APATRIDES DU MNLA. qui vivra verra,surtout si c’est l’ONU QUI AFFICHE LA PREFERENCE DES RACES. Le REVEIL DES NOIRS EST ACQUI.

  3. Que devient Romano Prodi? Celui qui disait qu’une intevention militaire n’etait pas possible avant Septembre 2013 (selon des experts de l”ONU)

  4. Deux facteurs font peur: 1- Le vide d’autorite’ Malienne a kidal 2- Le nombre gigantesque des soldats etrangers . Une evidence: Le Mali pour longtemps ne sera plus pour lea Maliens. Nos politiciens souhaitent le pire pour le Mali pourvu que leurs agendas personnels… Et voila la on se retrouve.

  5. en tout cas ce Anasser est Ă  surveuiller de prĂšs; il n’est pas du tout clair.

    • Bonjour,
      Merci, Aissa Maiga, de votre commentaire qui n’est pas clair comme vous semblez l’insinuez.

      Que voulez-vous insinuer ?

      Faites un effort pour ĂȘtre prĂ©cise et clair comme le sont mes contributions.

      Bien cordialement
      Dr ANASSER AG RHISSA
      EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
      E-MAIL: Webanassane@yahoo.com

  6. Les soldats de l’ONU viennent dans un pays qui a sa Constitution.Ils n’y viennent pas pour faire la politique.Ils viennent supporter l’Armee Malienne et non la combattre.Quelles conditions politiques et de securite doivent etre en place pour que les soldats de l’ONU entrent au Mali? La mission de l’ONU n’a pas une mission politique a au Mali si ce n’est le respect de la Constitution Malienne.
    Dans le domaine des elections,il ne faudrait pas que la Communaute Internationale influence les resultats de ces elections.Ce sont les Maliens qui elissent .Un candidat qui court apres le support de la Communaute Internationale,ou d’un pays etranger,doit etre disqualifie
    avant meme les elections.Le financement exterieur des elections pour supporter un candidat donne doit etre banni.Les institutions de financement auront la responsabilite d’informer qui de droit.Le Mali devrait refuser la presence du conseiller du Secretaire General Algerien.Il a manque d’objectivite dans son approche de travail.

    • Bonjour,
      A ce rythme, il n’y aurait plus de casques bleus de l’ONU ailleurs.

      Plus sĂ©rieusement, avec une bonne rĂ©partition du nombre de casques bleus annoncĂ© et de la force parallĂšle antiterroriste (qui est indispensable), sur toutes les rĂ©gions du Mali, en privilĂ©giant le nord Mali, permettrait d’aboutir Ă  une rĂ©solution durable de la crise Malienne : voir ma proposition ci-dessous.

      Bien cordialement
      Dr ANASSER AG RHISSA
      EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
      E-mail: Webanassane@yahoo.com

  7. Bonjour,
    Tout en privilĂ©giant les zones du Nord Mali, les casques bleus et la force offensive parallĂšle (qui est indispensable) devront SÉCURISER AUSSI LES AUTRES RÉGIONS DU MALI aussi bien la population que les ramifications rĂ©gionales de la commission nationale de dialogue et rĂ©conciliation.

    ATTENTION, dĂšs que la sĂ©rĂ©nitĂ© regagne ou regagnera une partie du Mali, des groupes armĂ©s (MNLA, MUJOA, …) auront tendance ou souhaiteront y commettre des exactions si la partie concernĂ©e n’est pas suffisamment sĂ©curisĂ©e.

    Comme je l’avais indiquĂ© dans ma proposition de sortie de crise, cette sĂ©curisation doit s’Ă©tendre Ă  toutes les rĂ©gions et doit concerner toutes les communautĂ©s.

    Le Mali et les partenaires devront organiser le retour de l’administration, des populations dĂ©placĂ©es dans leurs lieux de rĂ©sidence habituels tout en leur fournissant des ressources pour VIVRE ou fonctionner et pour RECONSTRUIRE DURABLEMENT leurs zones.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC/GOUVERNANCE

    • @ Anasser ………ils n’ont pas voulu de vous comme candidat Ă  la presidence que vous etes de retour en France ?? 😉

      • Bonjour,
        Merci de votre commentaire, Blanche Neige.

        Ma contribution aux élections Maliennes, en me présentant à la présidentielle ou bien en présentant un projet réconciliateur et unificateur de tous les Maliens se fera incessamment.

        Je retournerai d’ici la fin du mois au Mali.

        Bien cordialement
        Dr ANASSER AG RHISSA
        EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
        E-mail: Webanassane@yahoo.com

  8. 😆 …Les casques bleus de l’ONU seront juste assez nombreux pour sĂ©curiser « les zones de population considĂ©rĂ©es comme prĂ©sentant le plus grand risque »… QUE TOUS SE PREPARENT A CONTRER TOUTE VOLONTEE DE L’ONU A CREER UNE ZONE ETHNIQUE AU MALI ,… 😆

    😆 QUE LE MALI N’ACCEPTE JAMAIS KIDAL SANS L’ARMEE ET L’ADMINISTRATION MALIENNE ❗

Comments are closed.