Mali: un nouveau patron à la tête de la Minusma

1
Mali: un nouveau patron à la tête de la Minusma
Le Tunisien Mongi Hamdi, le nouveau chef de la Minusma, lors d’une conférence de presse, le 30 juillet 2014.
AFP PHOTO / FETHI BELAID

Au Mali, on attendait depuis le mois d’octobre de connaître le nom du nouveau chef de la Minusma, la mission onusienne dans le pays. Depuis vendredi 12 décembre, c’est officiel : le Tunisien Mongi Hamdi succèdera au Néerlandais Bert Koenders. Cette nomination est plutôt surprenante.

Les pronostics allaient bon train : le Béninois Arnauld Akodjènou, actuel numéro deux de la Minusma ou encore l’Américain David Gressly, coordinateur humanitaire, faisaient figure de favoris.

C’est finalement le Tunisien Mongi Hamdi, que personne n’avait vu venir, qui devient donc le nouveau chef de la mission onusienne au Mali. Mongi Hamdi était depuis près d’un an le ministre des Affaires étrangères de la Tunisie. Il avait été officiellement contacté mercredi dernier par les Nations unies. Une institution qu’il connaît très bien, puisque cet ingénieur et économiste de formation y a déjà travaillé pendant 25 ans. Il a notamment été au sein de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced) ou encore au département des affaires économiques et sociales de l’ONU.

Réputé pour ses connaissances en termes de politiques de développement, il devra s’atteler à la réorganisation militaire de la Minusma dans le nord du Mali. Et bien sûr, il devra s’attaquer à la reprise des négociations pour la paix entre Bamako et les groupes rebelles, prévue au mois de janvier à Alger.

Par RFI

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.