Massacres des militaires maliens : Que de mensonges au peuple – Le DDR, seule solution, pour arrêter la saignée ?

6
Lancement des patrouilles mixtes du MOC de Gao
Lancement des patrouilles mixtes du MOC de Gao

Les FAMAs sont quotidiennement victimes d’attaques au nord et au centre du pays, avec leurs lots de morts et de blessés. La situation est telle qu’on a comme l’impression que la mort de nos soldats a cessé d’indigner nos autorités ! Il est temps que ça cesse, et il clair que ça ne saurait cesser sans qu’on se parle franchement. Nous parler franchement aujourd’hui revient à nous interroger sur l’utilité de l’accord d’Alger, cet accord signé depuis mi-juin 2015.

Et parlant de cet accord, quel est aujourd’hui son niveau d’avancement sur le terrain ? Rien pratiquement, à part le fait qu’on s’accommode à se mentir ! En effet, si l’on s’en tient au dernier round du Comité de Suivi de l’Accord (CSA), la situation à ce jour se résume encore sur le terrain à des affrontements entre certains signataires de l’accord, à  des attaques (terroristes ?) ciblées contre les Famas.

Voilà la situation délétère qui prévaut sur le terrain, pendant que certains se complaisent à faire des communications  sur d’insaisissables progrès réalisés dans la mise en œuvre de l’Accord : état de mise en œuvre du chronogramme intérimaire ; opérationnalisation des autorités intérimaires ; mécanismes sécuritaires (MOC, patrouilles mixtes, CNDDR et CNRSS) ; révision constitutionnelle ; Charte pour la paix, Unité et réconciliation nationale ; Défense et Sécurité ; Développement Socio-économique et Culturel ; Réconciliation, Justice et questions Humanitaires…

Non, en réalité l’accord ne fonctionne plus. Et il serait illusoire de penser retrouver la paix et la quiétude dans ces conditions. Autrement dit, il n’y a pas mille solutions à ce qui prévaut en ce moment au centre et au nord du pays, il faut au préalable désarmer tous les groupes armés (plateforme et CMA confondues) et laisser le terrain à l’armée malienne et à ses partenaires internationaux.

Nul ne s’est jusqu’ici demandé pourquoi nos forces tombent toujours dans des embuscades ? Elles le sont parce que des parties prenantes à l’accord sans foi, ni loi sont tapis dans l’ombre pour signaler leurs mouvements, s’ils ne sont pas déjà ceux qu’on se plait à appeler terroristes. Face aux massacres de nos soldats, le déclic doit venir de quelque part.

Laissons tout de côté, employons-nous au désarmement des groupes armés, et le Mali en ressentira tout de suite les effets. Toutes autres solutions seraient de faire durer les supplices de nos soldats. Basta massacres et attaques !

Salif Diallo

 

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. il faut mettre à la poubelle cet accord d’alger dont la mise en oeuvre devient de plus en plus difficile et compliquée.. et penser à un autre accord cette fois qui associe toutes les composantes de la société Malienne.

  2. Bonjour,
    En son temp je m’interrogeais sur le sens de certaines décorations après avoir souligné toute ma préoccupation sur le moment choisis c’est à dire au sortir d’un échec militaire.

  3. Mr Diallo, plus facile à dire qu’à faire! En fait, nous ne sommes plus responsables de la situations en présence de Barkhane et Minusma. En fait, c’est eux qui “protègent” les groupes armés et c’est encore eux qui cantonnent nos soldats. Rappelez-vous que seuls les maliens depuis la nuit des temps sont habitués à se battre en Afrique noire (des résistances aux almoravides à Samory Toué face au colonisateur). C’est toute l’Afrique qui doit se sentir concernée par la crise malienne et prendre des dispositions par conséquent. Autrement, le phénomène sera plus contagieux que la grippe aviaire.

  4. Ce régime pense que seul mensonge et le silence résoudraient le problème de Kidal et du centre, il faut qu’il prend conscience très rapidement en faisant les choses correctement et en bannissant toutes formes mensonges.
    Que les maliens et la communauté internationale cessent de se méprendre, l’Algérie ne pourra jamais, jamais, jamais sortir le Mali de ce gouffre amer. Il ne faut oublier que le siège de Al QUAIDA est en Algérie et personne, personne, personne ne sait pas pourquoi ce pays ne les combat pas malgré leur comportement acerbe dans tous les pays de la sous région?
    Il n’y a pas de miracle dans cette vie ici bas, nous avions préférés la facilité à la gestion rationnelle d’une situation désastreuse à la fin du départ de Moussa TRAORE en mars 1991, une fois tombé nous avions reconduit le même système de Moussa, mais cette fois-ci en exponentiel et en mettant en place un système plus abâtardi, un avatar de la période Moussa. Aucun combat n’a été mené contre le système Moussa TRAORE, aucun système de veille n’a été mis en place pour arrêter la décadence du pays en punissant ceux qui l’ont foutu dans la merde. C’est dans cette impunité qu’est née la démocratie malienne, comment voulez-vous que cette démocratie soit bonne? Elle est née dans l’impunité, l’injustice, le vol, la tricherie, le népotisme, les actes de destruction du pays. Aujourd’hui ce nouveau système s’est gangréné et arrive à son terme et personne, personne et personne ne pourra arrêter le carnage, c’est le pouvoir lui-même qui précipitera les évènements. Déjà avec ce projet de révision constitutionnelle, il ne faut plus espérer sur un Mali uni, car IBK a déjà crée deux types de maliens, les maliens d’origines et les maliens non d’origines, ceux qui sont nées de père malien et de mère étrangère et vice versa. Je ne pouvais pas m’imaginer qu’il existent des maliens qui pouvaient penser comme ça en 2017. Nous sommes dans l’œil du cyclone et je ne sais pas comment nous nous en sortirons sans casse.

  5. Oui Salif Diallo vous avez raison. Laissons tout de côté, employons-nous au désarmement des groupes armés, et le Mali en ressentira tout de suite les effets. Les supplices de nos soldats dureront tant que les groupes armés garderont leur arsenal de guerre. De 1960 à 2017, c’est le même refrain pendant 57 ans. Trop c’est trop.

  6. Il ne faux pas se faire des illusions “barkane” et autres sont là pour des intérêts ,au vu et su de tous.Cherchons à sortir de ce complot international.Soutenons massivement notre gouvernement,réarmons nos braves troupes(moralement,logicielle ment).C’est la seule et unique solution.Kadhafi a été supprimé pour mieux nous avoir,salam.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here