La MINUSMA aide à neutraliser des munitions

0

munitionsDans le cadre d’un plan de sécurisation conjoint, la MINUSMA, le Service de lutte anti-mines de l’ONU (UNMAS) et la Commission nationale de lutte contre les armes légères et de petit calibre ont procédé aujourd’hui 4 avril, qui est aussi la Journée internationale de sensibilisation aux dangers des mines, à une opération de destruction de mines, munitions et restes d’explosifs de guerre.

 

L’opération s’est déroulée aux alentours de Kati, une des villes les plus actives du Mali abritant également l’un des plus grands camps militaires.

 

Albert Gerard Koenders, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies au Mali et Chef de la MINUSMA a profité de l’occasion pour livrer le message du Secrétaire général des Nations Unies M.Ban Ki-moon à l’occasion de la journée.

 

L’essentiel du message de cette année porte sur les énormes préjudices subis par les femmes lors de l’explosion des mines et autres restes d’explosifs de guerre ainsi que la nécessité d’associer les femmes à la lutte anti-mines. Les femmes et les enfants constituent en effet les victimes les plus pathétiques des accidents causés par les mines et autres explosifs de guerre.

 

M. Koenders a rappelé en la matière, les ‘’efforts tangibles’’ déployés par UNMAS au Mali, comme l’équipement des forces armées maliennes, le contrôle de la qualité des explosifs militaires, le support au secteur humanitaire, l’appui à la Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre, la sensibilisation aux dangers des explosifs et autres pièges, la formation en dépollution et en gestion des stocks d’armes et de munitions.

 

S’agissant de ce dernier point, il convient de rappeler que le stockage ou la manutention des munitions peut très rapidement devenir un problème de sécurité publique auquel il convient d’apporter des réponses anticipées. La présente opération de destruction s’inscrit dans ce cadre.

 

Le Colonel-Major Chaka Diarra, Conseiller technique au Ministère de la Défense et des Anciens Combattants et membre de la Commission nationale de lutte contre les armes légères et de petit calibre, a exprimé la satisfaction des autorités maliennes des appuis multiformes fournis par UNMAS et la MINUSMA au Génie militaire du Mali et à sa Commission. Il a ajouté que les parties maliennes s’engagent à poursuivre cette bonne collaboration dont le but ultime est essentiellement humanitaire, c’est-à-dire aider à couvrir les besoins des populations vulnérables.

 

A Kati, les munitions ont été détruites en deux temps suivant une technologie très simple utilisant une commande à distance et quelques kilogrammes de TNT pour la détonation. Les populations riveraines du village de Kambila avaient au préalable été sensibilisées sur l’opération. Un cordon de sécurité a été installé dans ce sens. Le plan d’opération prévoit la remise en état du terrain après l’explosion.

 

La liste exhaustive des munitions figure dans le plan d’opération afin de garantir la traçabilité des stocks et la sécurité de leur gestion. Dans le futur, le Service de lutte anti-mines de l’ONU va concentrer ses efforts sur la formation de cadres maliens pour lutter contre le terrorisme. Il dispose pour cela de personnel hautement qualifié et d’importants moyens matériels.

 

MINUSMA

PARTAGER