Minusma/Mopti : 50 millions de FCFA pour soutenir les Forces de Sécurité maliennes.

0

minusmaEtaient également présents, les premier et deuxième Vice-Présidents du Conseil Régional de Mopti, M. Kwinten Joniaux, représentant le chef de bureau de la MINUSMA, ainsi que toutes les autorités des forces de sécurité et de défense maliennes de la région de Mopti et les entrepreneurs chargés de l’exécution des projets.  Pour rappel, les travaux des trois projets au profit de la Garde Nationale, de la Gendarmerie Nationale, de la Police et de la Protection Civile  ont  déjà démarrés il y a quelques jours.

Le premier projet porte sur la réhabilitation et équipement  du Poste de Police de Sévaré et a pour objectif d’améliorer les conditions de travail des personnels du poste de police de Sévaré, pour un cout total de 10 081 631 FCFA. Les travaux qui seront réalisés sont : la réhabilitation du bâtiment et des câblages électriques, la construction d’une cellule de garde à vue et d’un bloc d’hygiène. Le poste de police sera également  équipé en matériels informatiques et en mobiliers de bureau.

Mambi TRAORE, le Commissaire par intérim du Commissariat de Police de Sévaré, nous a confié que « ce projet vient à point nommé. Sévaré est une grande ville  qui englobe 33 quartiers, parmi lesquels des quartiers criminogènes. Le poste de police qui va être réhabilité  au quartier « Attbougou » va permettre aux populations de se sentir en sécurité. Ce projet va beaucoup contribuer à faciliter notre travail. »

Le second projet consiste en la remise en état des véhicules des forces de sécurité maliennes dans la région de Mopti. Il a pour objectif de renforcer les moyens de travail  à la disposition des forces de sécurité maliennes de Mopti pour leur donner les moyens de mieux assurer la sécurité des populations et leur biens.  Ce projet a un  cout de 19 364 500 FCFA.

Ce sont au total 9 véhicules d’interventions de police, de la protection civile, de la gendarmerie et de la garde nationale qui sont concerné.  Il sera procédé à la remise en état des véhicules, au remplacement des pneumatiques et le remplacement de certains accessoires.

Commandant A Tamboura
Commandant A Tamboura

Pour le Commandant Abdoulaye TAMBOURA, Commandant du 5ème Groupement de la Garde Nationale,  la remise en état de véhicules « va contribuer à faciliter notre mobilité sur le terrain car vu la situation actuelle, se déplacer n’est pas chose aisé.  Donc lorsque nos moyens de mobilité sont remis en état, cela facilite la rapidité dans les interventions. Cela permettra de nous rendre assez visibles sur le terrain et cela garanti la sérénité parmi les populations. »

Etant donné que les patrouilles de la brigade fluviale de la Gendarmerie de Mopti sont primordiales en ce qui concerne la sécurisation des voyageurs, des populations vivant  en bordure du fleuve Niger et les activités économiques, la MINUSMA a initié un troisième projet de réparation de la vedette de la Brigade Fluviale de Gendarmerie de Mopti. Ce projet permettra aux gendarmes d’effectuer des patrouilles régulières sur le fleuve Niger en vue de la sécurisation des voyageurs et de leurs biens.   Ce projet à un cout  de 21 800 000 FCFA.

Pour le Chef d’Escadron Abdoulaye CAMARA, Commandant du Groupement territoriale de la gendarmerie de Mopti, « ce projet va permettre de renforcer nos capacité opérationnelles et fonctionnelles. Il permettra aussi d’assurer  davantage la sécurité des populations et de leurs biens. La réparation de la vedette va renforcer la sécurité sur le fleuve Niger.  Par ailleurs, avec la crue du fleuve, l’accès n’est pas facile à certaines zones inondées dans la région. La réparation de la vedette va faciliter l’accès à ces zones. »

Au total c’est environs une cinquantaine de million que la MINUSMA, à travers UNPOL/Mopti met à la disposition des forces de sécurité maliennes de la région en vue de faire face à la détérioration de la situation sécuritaires depuis le début de l’année. Ces projets, une fois terminés,  répondent aux besoins en appui dont les plus hautes autorités régionales et sécuritaires de Mopti ont fait part à la MINUSMA.

La Minusma

PARTAGER