Mopti : Renforcement de la sécurisation du camp militaire

19
Mopti : RENFORCEMENT DE LA SECURISATION DU CAMP MILITAIRE

Dans le cadre de leur engagement commun pour la sécurisation du Mali, la MINUSMA et l’ambassade du Canada ont participé le 8 septembre à la cérémonie d’inauguration du projet de sécurisation du camp militaire de l’Armée de terre  à  Sévaré.

Le projet, qui s’intitule « Projet de sécurisation du périmètre du camp militaire Hamadou Barry dit Balobo de Sévaré par des fils barbelés et fourniture d’équipements bureautiques et informatiques », a pour objectif principal de sécuriser le camp et de le rendre plus opérationnel en répondant aux normes standards de sécurisation et aux défis sécuritaires actuels. Il vise aussi à minimiser les risques d’intrusion de personnes hostiles dans le périmètre du camp situé en pleine ville.

Pour la Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général des Nations unies au Mali, Mme Mbaranga Gasarabwe, présente à la cérémonie, la « la région de Mopti connait ces dernières années et ces derniers mois des moments assez tragiques ; il s’agit d’une occasion pour nous de montrer à toute la population notre solidarité, notre partenariat et notre engagement pour la stabilisation du Mali.»

Étaient également présents à la cérémonie Marc André Fredette, ambassadeur du Canada au Mali, de même que plusieurs envoyés de l’État dont le représentant du gouverneur, Bokary Goita, et le chef d’Etat-major de la 6ème Région militaire, le colonel Modibo Kane Togola. 
« L’acte que nous posons aujourd’hui s’inscrit dans la droite ligne de la mise en oeuvre de la reforme du secteur de sécurité prônée par nos plus hautes autorités. La mise en œuvre de ce processus a été soutenue par les partenaires du Mali parmi lesquels la MINUSMA et le Canada»,  a déclaré le colonel Modibo Kane Togola.

Financé à hauteur de plus de 26 millions de Fcfa par le Fonds fiduciaire en appui à la paix et la Sécurité au Mali via une contribution de l’ambassade du Canada, ce projet répond à une demande des autorités maliennes. Il est parrainé par la Division désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) de la MINUSMA. Les travaux concernent surtout la fixation des supports et le raccordement et l’installation des fils barbelés de la clôture du camp, longue de quatre kilomètres ;  l’installation d’une connexion internet haut débit ; la fourniture d’équipements bureautiques ainsi que la fourniture d’ordinateurs, d’imprimantes et d’appareils photos.

…..lire la suite sur essor.ml

PARTAGER

19 COMMENTAIRES

  1. La MINUSMA donne des miettes pour la sécurisation des camps, cette somme ne sert pratiquement à rien comme investissement pour un tel camp. Il faut investir et bien investir pour sécuriser un tel camp, sinon les malfrats n’auraient aucun égard pour pénétrer l’enceinte de ce camp pour perpétrer leur forfait sordide. Qu’Allah le tout puissant aide et protège notre très cher Mali au bord du précipice.
    NB: Très chère MINUSMA faite plus pour sécuriser le peuple malien en évitant des saupoudrages inutiles.

  2. La Minusma et les autres partenaires techniques et financiers du Mali Å“uvreront selon le souhait du Chef de l’Etat de ne rien ménager pour arriver à cette paix tant chérie par les maliens.

  3. En plus de former nos soldats, “ils” doivent aussi,”construire” nos camps militaires? Apres on demande aux autres de nous “respecter” kaii Kai kaii Kia Fougoto.

  4. On aurait pu penser qu’après toutes ces attaques sur nos camps, notre état mendiant est au moins secrètement a pied d’œuvre d’installer des cameras et les barbelés pour sécuriser ses positions a travers le pays…… Helas ils attendent les Autres pour venir les faire…eux ils se limitent aux discours d’amitie lors de la ceremonie d’inauguration des installations!!! Je ne comprends plus rien!

  5. Toujours accompagnes comme de bambins dans tout et partout….rien de nous-memes par nous-memes pour nous-memme! C’st toujours nos “partenaires” …. ou les Canada, l’Allemagne …telle ou telle ONG etc… qui doivent nous montrer meme les toilettes…. et on y est contents et fiers? Sinon pourquoi publier un truc de 26 million installe dans un camps? Eternels escalves sans leaders!

    Or personne ne devait nous montrer comment installer des outils basic de sécurité dans nos camps militaires a travers le pays (Cameras night-vision, senseurs de chaleur etc..) ….nous devons y innover et créer nos propres techniques et secrets!

  6. La MINUSMA doit essayer de revoir sa copie de feuille de route pour le Mali, car dans aucun pays au monde on ne peut donner le contrôle d’une région comme Kidal aux groupes armés et avoir la paix. Il suffit de les désarmer et tout rentrera dans l’ordre. Aussi, dans aucun pays au monde on ne peut donner à la minorité des minorités tous les privilèges au détriment de la majorité. De toutes les façons vous arriverez à cette conclusion sous peu. Qu’Allah le tout puissant aide et protège le Mali au bord du précipice.
    NB: La MINUSMA donne trop de privilèges aux groupes armés, surtout ceux qui ont pris les armes contre la République.

  7. La MINUSMA doit les aider à sortir les camps des villes. Il faut réfléchir à un emplacement stratégique des camps. Leur emplacement actuel est colonial et cela repond aux préoccupations d’alors. Maintenant tout est différent et les emplacement actuels sont source d’insécurité.

  8. Le projet, qui s’intitule « Projet de sécurisation du périmètre du camp militaire Hamadou Barry dit Balobo de Sévaré par des fils barbelés et fourniture d’équipements bureautiques et informatiques »

    • Le problème est qu’on n’a pas la capacité de définir nous même nos besoins et d’y donner des réponses, sinon comment comprendre qu’on n’a pas pu définir ce besoin de sécurisation du camp et de donner une réponse qui est notre portée, 20 millions coût de réalisation ?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here