Mutinerie du 30 septembre à Kati : Les dossiers des militaires interpellés transmis au parquet de la C.III

17
Le  ministre Soumeylou B Maïga et le CEMA, Ibrahim Dahirou Dembelé
Le ministre Soumeylou B Maïga et le CEMA, Ibrahim Dahirou Dembelé

Ils sont une trentaine de militaires à avoir fait l’objet d’arrestation à la suite de la mutinerie du 30 septembre à Kati. Ils sont  accusés de troubles à l’ordre public,  séquestration de personnes,  coups et blessure mortels, usage illégale d’armes à feu, etc.  Les services d’investigation ont procédé à des auditions et enquêtes relatives aux violences et cas d’assassinat perpétrés au cours de ce triste événement. Les éléments de preuve rassemblés à l’encontre des personnes impliquées dans les crimes constatés ont conduit le parquet de la Commune III à qui les dossiers ont été transmis d’  ouvrir une procédure judiciaire. ” Les citoyens qui ont été victimes bénéficieront d’une réparation et ceux qui sont coupables seront jugés conformément à la loi ” a déclaré le ministre de la défense Soumeylou Boubèye Maïga lors d’un entretien.

 

Soumeylou Boubèye Maïga  a indiqué que les enquêtes vont se poursuivre et que toute personne impliquée de près ou de loin doit répondre de ses actes. ” Personne ne sera au dessus de la loi “ a-t-il indiqué ajoutant que le rôle de l’Etat est d’avoir une action impartiale et de faire en sorte que la loi soit respectée par tous.

 

S’agissant du nombre de soldats tués au cours de ces événements, le ministre a annoncé que quatre corps ont déjà été découverts sans plus de détails précisant qu’il appartient à la justice d’élucider la question.

 

Toutefois, quelques jours seulement  après la mutinerie du 30 septembre et la descente musclée de l’opération Saniya consistant à désarmer les mutins et récupérer leurs armes, trois corps sans vie de soldats avaient été découverts.

 

Il s’agissait du corps de l’adjudant chef Dramane Cissoko chef de poste du comité de suivi  de la réforme de l’armée, organe dissout par le président de la République, le corps de Lassine Kéïta et celui d’un certain Ismail, un militaire proche du colonel Youssouf Traoré.  Beaucoup d’autres militaires dont un officier supérieur n’ont pas donné signe de vie depuis ces événements. Les enquêtes sont en cours pour déterminer ce que sont devenus ces disparus. ” Tous les militaires qui sont appelés à témoigner dans le cadre de l’enquête et qui ne se présenteront pas seront considérés comme déserteurs ” a insisté le ministre de la défense. Amnesty International qui s’est aussi saisi de ce dossier a demandé aux autorités l’ouverture d’une enquête impartiale suite à ” la disparition et à la mort de plusieurs militaires qui s’étaient rebellés au camp de Kati, le 30 septembre dernier “. L’organisation qui évoque aussi la découverte de quatre corps de soldats au début du mois d’octobre près de la capitale et de plusieurs autres y compris un Colonel porté disparu,  a parlé d’une  purge  menée par un groupe  qui se considère au-dessus de la loi.

A DIARRA

PARTAGER

17 COMMENTAIRES

  1. Depuis plusieurs mois, le chenapan de Sanogo avait bloqué les enquêtes afin qu’elles ne remontent pas à lui. Les gendarmes du camp I ont été contraints de lâcher prise. Cette fois-ci c’est cuit. Braves OPJ, allez jusqu’au bout et faites éclater la VÉRITÉ. Cette fois-ci ne laissez pas les proches de la junte vous influencer!

  2. Toute façon, nous, une pauvre famille malienne, souhaitons que le miséricordieux situe la responsabilité par rapport aux événements du 22 Mars qui a dores et déja entrainé des difficultés à tous les niveaux. Ns avons perdu nos boulots, nos femmes instables ds les foyers. Avec ces soulèvements les ptf ont pris du recul,les maladies qui étaient prises en charge par eux continuent de ns arracher nos chers. Dieu entend ce cri de coeur, ces larmes, ns lui supplions de faire justice et accorder sa miséricorde à la population malienne.

  3. Pauvre filston, vous avez ramassé des rapports du vegal que le patron de bèbibabolo a confisqué chez lui et avec lesquels vous avez fait chantage aux interessés.Toi Djakarta man offre V8 au griot qui a joué djandjo a Bèbibabolo qui a fini par fuir et l même ton à toi tu as fui également Tiens bon car après l’enquete sur les disparus, Degaule tu feras face à un procès pour crime économique et Gal Bèbibabolo un procès pour avoir négligé les intérêts du Mali au profit de ses petits fils qui déchirent nos documents de son bureau.Avec ton argent sal tu as envoyé des amis militaires soulards à la mecque voilà ils ont prêché malheur pour toi

  4. Il faut que l’état malien ait une certaine consistance sur ses gestes. Des criminels arrêtés et ensuite libérés au nom de l’azaoudat ou accord de Ouagadougou et par ailleurs des militaires maliens assujettis à des condamnations au tribunal commune III (et le tribunal militaire!!!). Alors, qui d’entres ces deux groupes méritent le moins la pitance.

  5. Il faut que l’état malien est une certaine consistance dans des gestes. Des criminels arrêtés et ensuite libérés au nom de l’azaoudat et des militaires maliens qui seront assujettis à des condamnations au tribunal. Alors, qui d’entres ces deux groupes méritent moins la pitance.

  6. A mon avis, c’est MAINTENANT que sanogo est cuit, et qu’il va se retrouver (ENFIN) devant la justice!…

    Avec HRW et Amnesty dans le coup, PLUS PERSONNE ne pourra le couvrir plus longtemps!

    Ce serait TROP VOYANT!

    Le grand capi-4 étoiles ne va pas tarder à rendre compte compte de ses crimes! ENFIN!

  7. Il a fallu un communiqué d amnesty internnational pour qu on daigne se remuer les fesses c est comme ca que nous voulons nous pays africains nous affranchir de la CPI. Comment des maliens peuvent mourir de la facons la plus atroce au vu et au su de tous sans qu aucune enquete ne soit faite il faut que les blancs nous y obligent. C est des reglements de compte c est entre eux donc vous trouvez normal ke des gens se tuent entre eux. Des analphabetes reunis aux postes de responsabilité.

    • tu as déjà vu une enquête finir en 24 h ? l’enquête était en cours depuis bien longtemps mais on appelle ça secret de l’instruction

  8. Que de ragots!!!! Dites nous quelles attributions conférez vous à la Justice Militaire. Cette affaire est entre militaire, dans une enceinte militaire et des faits commis avec des moyens et engins militaires. Des faits qualificatifs tels l’insoumission, l’insubordination, et autres fautes contre l’honneur, la probité et le devoir ne sont pas prévus dans le Code Pénal comme tels.

    • Bien dit Sankingba!Je vais y ajouter ceci: Que l’on ne va pas faire croire ;qu’au sein des forces armées
      qu’il n’y ait pas,si peu soit-il;des spécialistes du droit et celå å tous les niveaux.
      Un vrai faux départ,dans cette histoire…See you later for more details…Aprés la priére du Al Joum Ha…

    • 😆 😆 😆 😆 😆 😆
      Salut Sherlock Sakingba Holmes …

      Mais mon frère … tu deviens de plus en plus con hein… 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      Au fait … as tu retrouvé mes 500 chameux 4×4 et les Toyotas 4×4 que j’ai volé avec ATT …??? 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      Pauvre con …!!!! 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      Et votre mosquée de cons … dont tu te branlais avec plaisir … quand des fidèles
      de IBK … au lieu de DIEU … ont tous pliés bagages à la simple arrivée de Soumaila Cisse … 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      WALLAYE …ALLAH VA VOUS CASTRER TOUS SI CETTE CONNERIE EST VRAIE … 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      N’oublies pas de nous publier la copie du code pénal … surtout celui de la CPI …

      Moussa Ag,… DES CONS ET LEUR OPPORTUNISME … ONT DÉTRUIT CE PAYS …
      COMMENT PEUT ON ÊTRE CONTRE LA JUSTICE POUR DES VIES LÂCHEMENT ARRACHÉES …???

Comments are closed.