Opérations sur le terrain : la Dirpa fait le point

11

Aucune portion du territoire malien ne restera entre les mains de l’ennemi. C’est en substance le message donné par la Dirpa lors d’un point de presse tenu hier dans ses locaux.

Les opérations de reconquête sur le terrain se poursuivent et sont à l’avantage de l’armée malienne et de ses alliés africains et français. L’information a été donnée par les responsables de la direction de l’information et des relations publiques de l’armée (Dirpa), en l’occurrence son directeur, lieutenant-colonel Souleymane Maïga, accompagné du lieutenant-colonel Souleymane Dembélé de l’opération Badenko et du capitaine Modibo Nama Traoré, coordinateur de la cellule chargée des forces étrangères.

L’occasion était opportune pour le lieutenant-colonel Souleymane Maïga d’annoncer qu’à Tombouctou, les jihadistes sont en déconfiture. En mauvais perdants, ils ont saccagé des édifices publics dont les antennes de sociétés téléphoniques. Mais, a-t-il, rassuré l’armée malienne et ses alliés continuent à sécuriser la ville. À l’en croire, les islamistes qui sont à Kidal ont abandonné la ville et se  sont retranchés dans les montages de Tiguérguerre. «À Gao, nous avons eu la chance d’avoir avec nous des alliés, les frappes françaises ont défait les check-point installés dans la contrée, certains combattants se sont déguisés et cherchent à s’enfuir dans le Gourma. Les forces terrestres n’ont eu aucune résistance», a-t-il déclaré.

Pour ce qui est d’Iyad Ag Ghali, le lieutenant-colonel Maïga a expliqué que son domicile a été frappé. « C’est dommage qu’un émir des jihadistes se cache», a-t-il ironisé.  Avant de souligner que «la cause est perdue pour  les islamistes. Nous demandons aux nationaux qui sont avec eux de déposer les armes. Ils peuvent aller se présenter aux postes de gendarmerie qui sont en train d’être installés à Gao et Tombouctou. Les étrangers seront traités comme ils le méritent».

Répondant à la question du retour du Mnla à Kidal, l’officier est catégorique. « Personne n’a le droit de porter une armée au Mali, sauf les forces légales. Donc si vous portez une armée, vous êtes considéré comme un ennemi. La couleur de votre mouvement ou drapeau nous importe peu. Quand dans la guerre des gens prennent des armes et tuent, ils ne sont que des ennemis à combattre.  Soyons rassurés, l’autorité de l’Etat du Mali s’imposera à toute l’étendue du territoire, de Kayes à Taoudéni», a-t-il martelé.

Le capitaine Modibo Nama Traoré a précisé que la reconquête et la  sécurisation des capitales régions est la première phase des opérations en cours. Par ailleurs, les frappes continuent sur Kidal. Et de faire remarquer que, maintenant l’armée amorce la seconde phase qui est la reconquête entière du nord. « Sécuriser les personnes et leurs biens et faire en sorte que l’administration puisse être redéployée», a t-il dit. De ce fait, explique le capitaine Traoré, l’état-major est en train de mettre en condition les différents corps de l’armée qui étaient au nord avant l’occupation armée.

D’ores et déjà, des unités tchadiennes et nigériennes sont arrivées à Gao et appuient l’armée. À ce jour, dira-t-il, 1783 éléments des pays africains sont venus en précurseurs, afin de préparer le terrain. De son côté, le lieutenant-colonel, Souleymane Dembélé, de l’opération Badenko, a rappelé que la guerre se gagne sur le terrain mais aussi sur les ondes. «Nous ne devons pas céder à la guerre de la communication. Quand le Mnla dit que Kidal l’appartient, alors qu’au départ l’Azawad ne se limitait pas là-bas», a-t-il indiqué.

Par ailleurs, la Dirpa entend désormais élargir son champ de communication pour mettre la presse au parfum de la situation sur le théâtre des opérations.

Paul MAHAMANE 

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. INCHALLAH TOUT LE MALI VAINCRA, IL RECOUVRERA LA TOTALITE’ DE SON INTEGRITE’ TERRITORIALE ET SA LAICITE’ SERA RESPECTE’E!!!
    NOUS ECOUTERONS ATTENTIVEMENT LES AMIS FRANCAIS ET NOUS TIENDRNS COMPTE DE TOUTES LES INQUIETUDES LEGITIMES. DES STRATEGIES SERONT EXECUTE’ES POUR LA LIBERATION DE KIDAL ET NOS FRERES ET NOS SOEURS QUI S’Y TROUVENT!
    VIVE LA REPUBLIQUE INDIVISBLE ET LAIQUE DU MALI!
    VIVE LE VAILLANT PEUPLE MALIEN!
    VIVE LA FRANCE!

  2. IL NE FAUT SURTOUT PAS TRAINER POUR LA ERCONQUETE DE KIDAL SINON TOT OU TARD CES TROUBLES FETES VOUS ATTAQUERONT.
    USEZ DE L’EFFET DE RAPIDITE ET DE SURPRISE SI LE MNLA NE DEPOSE PAS LES ARMES.
    SURTOUT NE PAS LAISSER TRAINER CETTE AFFAIRE DE LIBERATION DE KIDAL SINON CE SERAIT VRAIMENT CATASTROPHIQUE SELON MES ANALYSES.

  3. AZAWAD ne reclame plus Gao et Tombouctou selon ce que les populations ont montrĂ© au monde entier comme joie et liesse face l’arrivee de l’Armee malienne…ainsi exposant les mensonge du siecle fomentĂ©s par le MNLA. BientĂ´t a Kidal toute personne armee sera tirĂ©e dessus…

  4. Une prĂ©cision de taille, le mnla ne fait pas l’unitĂ© du monde touareg.Tout rĂ©cemment ceux de mĂ©naka sur rfi ont adhĂ©rĂ© Ă  ansardine après le massacre de mĂ©naka , en plus moussa ataher, moussa assarid sont de taboye cercle de bourem, rĂ©gion de Gao pourquoi parlent -ils au nom de kidal?
    Par rapport aux crimes tant que les auteurs du massacre d’aguelhoc ne sont pas punis , ce n’est pas la peine de nous parler de quoi que ce soit.Ce n’est pas une affaire militaire mais civile.Les auteurs civils et militaires sont connus.Il y a des vrais auteurs militaires Ă  l’ombre Ă  bamako , les gens ne peuvent pas continuer Ă  fermer les yeux.La dirpa doit communiquer une adresse mail pour dĂ©noncer les complices,ils sont pleins Ă  bamako, c’est ça tout le bruit que vous entendez Ă©vitez l’amalgame.Pas d’amalgame les gens se connaissent tous au village.Que les droits de l’homme mettent de l’eau dans leur vin.Nous attendons le mail de la dirpa.Le Mali ne tombera jamais.

  5. Le Departement des relations publiques de l’Armee voit les problemes du Nord tres clairement.A mon avis ,ce Departement devrait repondre a deux objectifs additionnels importants:1)Informer les soldats de la CEDEAO que cette guerre est aussi leur guerre.En effet,l’Afrique au Sud du Sahara refuse d’accepter une culture etrangere.La dislocation des structures politiques, economiques et sociales d’un pays d’une communaute regionale a des effets negatifs sur les autres pays membres.2)Cette guerre risque de se transformer en guerrillas.Les populations doivent etre mobilisees par le Departement de Relations Publiques de l’Armee pour les former comment elles peuvent assister l’Armee pour denicher et liquider les terroristes qui se cachent parmi les populations ,pour signaler leurs lieux de refuge ,leur dependance des populations en nourritures, eau et toutes autres informations susceptibles de les reperer et de nettoyer les lieux.Creer avec la Police un reseau efficace de renseignements.

  6. Au moins, au nivau de l’armĂ©e,les choses sont claires et nettes. EspĂ©rons que c’est parreil pour les politiques; pas de nĂ©gociations avec le MNLA,MIA ou tout autre Mouvement.

  7. Merci DIRPA. nous avons le meme point de vue. l’heure n’est plus Ă la distraction. le MNLA doit deposer les arme et se rendre Ă  la gendarmerie. attention !! il faut que nos Hommes soient tres tres attentifs ! l’ennemi est partout. Dieu vous garde et vous protege. vive le mali; Vive la solidaritĂ© nord-sud pour un monde meilleur

  8. On ne lâche pas quand on a le bon bout. De l’audace, de l’audace et toujours de l’audace!!!!! On fera descendre l’enfer sur le MNLA.

Comments are closed.