Partants à la retraite dans l’armée : Le Chef d’Etat Major Général des Armées sur la sellette

8

Comme à l’accoutumée,  à chaque fin d’année dans l’administration et dans l’armée, des cadres et des hommes en uniforme, vont à la retraite afin de céder la place à d’autres d’intégrer. Le 31 décembre dernier, ce sont des dizaines d’Officiers, de Sous-Officiers et d‘hommes de rangs qui ont été à la retraite. Seulement, la tension est à son comble du fait que l’actuel CMGA, Général Mahamane Touré, c’est de lui qu’il s’agit, continue à travailler comme de rien n’était alors qu’à en croire nos sources, il est sur la décision départ à la retraite du 31 décembre 2015. Au moment où nous bouclons cette édition, la tension monte au sein de la grande muette du fait que certains partants à la retraite dont des Officiers supérieurs ne veulent pas rendre la tenue tant que le CMGA, n’en ferait pas autant. Ce qui explique cette ire, c’est qu’il semblerait que le Chef suprême des armées, le Président IBK s’apprêterait contre toute attente, à augmenter deux années supplémentaires au CMGA. Ce qui n’est pas du goût des mécontents qui ne sont pas prêts à accepter une telle décision qu’ils jugent arbitraire. Une vive tension qui profile à l’horizon avec une grogne des soldats par rapport à leur mutuelle pendant que le CMGA se soucierait de son maintien à son poste et au moment où les FAMA ont besoin d’équipements performants.
La création le 20 janvier 1961, de l’armée malienne sous la houlette du Président Modibo Kéita, (premier Président du Mali) était une nécessité absolue et vitale pour le jeune Etat indépendant. Selon le Colonel Ousmane Coulibaly, ex CMGA sous le règne du Général Moussa Traoré, disait à nos confrères de la radio « Benkan » en marge de la célébration de la fête du 20 janvier : « Le Président Modibo Kéita a fait appel à tous les fils du pays qui ont été formé par le colonisateur ». C’est ce qui explique a-t-il poursuivi, l’arrivée d’Officiers de valeurs après l’éclatement de la fédération du Soudan tels que les doyens Colonel Abdoulaye Soumaré, Sékou Traoré (Kati), Kélétigi Drabo, Colonel Drabo, Balla Koné, Mohamed Bouyé, Boubacar Traoré (père de Dioncounda Traoré), Adolphe Diakité, les jeunes comme Colonel Youssouf Traoré, Colonel Moussa Traoré, Colonel Koké Dembélé, Colonel Ousmane Coulibaly (ex CMGA sous le régime de l’UDPM) ». Pour ce CMGA exemplaire qui a su marqué son temps, Général Abdoulaye Soumaré a pu créer des unités autonomes bien équipées ont été créées pour occuper tout le territoire national ».
L’arrivée du général Mahamane Touré en 2013, a vu les FAMA connaitre une reculade, à en croire bien de témoignages d’hommes en uniformes et non les moindres que nous avons rencontré. Et pour cause, son refus d’aller à la retraite est interprété comme un mépris pour la relève et pour la troupe. D’ailleurs, d’aucuns ne comprennent pas par quel miracle il a été propulsé CMGA, à la surprise générale, lui qui ne connait pas le terrain et a toujours du mal à se faire comprendre par la troupe, à en croire nos sources.
Retraité le 31 décembre, il demeure encore à son poste.
Etant sur la liste des partants à la retraite le 31 décembre dernier, contre toute attente, le CMGA, Général Mahamane Touré, continue à venir au  bureau comme de rien n’était. Un comportement qui de nos jours, est fustigé par d’autres Officiers supérieurs tout comme la troupe. Selon nos informations, un climat délétère s’est installé suite au refus du CMGA d’admettre son départ à la retraite. Pire, des informations faisant état du fait que le Chef Supreme des armées, le Président IBK, s’apprêterait à lui augmenter deux années, a fait monter la n’adrénaline. C’est ce qui explique des interrogations et cette question de savoir, si cela est vérifié, pour quelle raison le Chef Supreme des armées, veut agir de la sorte alors que des Officiers à l’image de Ould Issa (du RCP) et dont la troupe réclame, ont préféré aller à la retraite le 31 décembre dernier, sans crier gars. Mieux, certaines sources indiquent que le comportement du CMGA s’expliquerait du fait de ses rapports jugés trop étroits avec des proches de la famille présidentielle et non les moindres et ne se gênerait plus, à s’afficher publiquement tant au Mali, qu’à l’étranger lors des voyages. « Quelle bassesse et humiliation pour un CMGA et pour l’armée », a martelé un Sous Officier. « Pourquoi, il ne s’inspire pas de certains prédécesseurs ? Cela ne nous surprend pas car ceux-ci ont intégré l’armée par amour pour la patrie et ont tout donné jusqu’à leur retraite, sans se comporter de la sorte », a poursuivi notre interlocuteur.
Pour cet observateur avisé de l’armée qui a gardé l’anonymat : « Le Président IBK, doit tenir compte de la situation des FAMA car, la troupe souffre malgré qu’il a la volonté de mettre l’armée à niveau mais il s’avère qu’elle regorge d’Officiers à l’image du CMGA, qui doit être une locomotive, qui en soucie que de leurs conforts personnels ». « Quant à cet autre soldat, il en comprend pas le CMGA et sa manière de diriger puisque dit-il : « On ne le sent pas. Depuis son arrivée à l’état major des armées, nous avons entamée une dégringolade. Les évènements de Kidal de mai 2014, ont montré ses faiblesses, voir son manque de professionnalisme. Comment avec le moral actuel de la troupe,  le Président au lieu de nommer un nouveau CMGA pour insuffler du sang neuf, préfère se contenter d’un homme qui désavoué, se contentent de porter de belles tenues, els honneurs et les voyages, sans aucun résultat encourageant».
Un autre interlocuteur compare le climat actuel au sein de la grande muette, à celle de la fin de mandat du Président ATT, qui n’en faisait qu’à sa tête et méprisait du coup tous ceux qui l’alertaient et le conseillaient. En réalité, outre cette situation de non départ à la retraite du CMGA, le climat, selon nos informations, n’est pas à la cohésion et à l’entente au sein de la grande muette. Si à quelques heures de la célébration de la fête du 20 janvier, dernier, certains militaires ont eu leurs salaires, beaucoup attendent toujours leur virement bancaire. Pire, les bons devant être payés par la mutuelle, sont rejetés par faute d’argent dans la caisse à telle enseigne que la grogne monte, si l’on en croit nos sources.
Comparé à ses prédécesseurs, surtout au premier CMGA de l’armée, Général Abdoulaye Soumaré sous el règne de Modibo Kéita, explique Colonel Ousmane Coulibaly, ancien CMGA sous le règne de l’UDPM, au micro de nos confrères de la radio : « Benkan » : «Général Soumaré a su bien équiper les FAMA grâce aux axes : Chine, Russie, Israël où no ; aussi, ouverture de centre d’Instruction à Kati (six mois de formation) ; création de tous les Etats Majors. A l’époque, venir à l’armée, c’est aimer le pays, mourir pour la patrie, le servir avec loyauté, respect de la hiérarchie qui donne le bon exemple ; création de l’Ecole Militaire inter-Arme (EMIA) de Koulikoro, sous le règne du Président Modibo Kéita, unique en Afrique. A notre époque, il y avait une vraie symbiose entre la population et l’armée, cela dans la confiance, le respect et la discipline ». « Le Commandement, c’est la discipline et l’application du règlement militaire.  Aussi, dans l’armée, nous avons appris à serrer la ceinture. De nos jours, rien n’est gâté parce que des anciens sont présents et donnent toujours leurs conseils. Soyons nous-mêmes; retournons à nos valeurs. L’administration est une continuité », dixit Colonel Ousmane Coulibaly, ex CMGA. Le recrutement se fait pour amour et le respect du règlement militaire et non la recherche d’emploi ».
Et c’est qui a manqué au CMGA actuel, Général de son état, qui de l’avis général des personnes que nous avons interrogé  (à majorité des militaires), est  omnibulé par autre chose que de refonder une armée bien renforcée, refondée,  équipée et efficace et avec un moral d’enfer.
Avec ce qui prévaut au sein de la grande muette, le Président IBK est plus qu’interpelé et doit agir rapidement afin d’éviter que la situation ne dégénère.
En attendant, les autres Officiers, Sous-officiers et hommes de troupe, à part quelques uns, refusent d’aller à la retraite tant que le CMGA demeure dans l’effectif de l’armée.
Le Chef suprême des armées est interpelé.
Hamady

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. Soyons serieux Mr le journaliste quelle reculade l armee malienne pouvais connaitre quelle n a pas deja connu avec tous ses replis tactiques en 2012.

  2. Dans une ARMÉE républicaine, le dernier mot revient au chef suprême des ARMÉES. ***La tension monte****la tension baisse***** ????? Honte à toi qui ne fait que ternir l’image de notre ARMÉE. Tu es venu. immiter les journalistes parceque tu n’as pas eu un autre travail.le

  3. Dans une ARMÉE républicaine, le dernier mot revient au chef suprême des ARMÉES. ***La tension monte****la tension baisse***** ????? Honte à toi qui ne fait que ternir l’image de notre ARMÉE. Tu es devenu immiter les journalistes parceque tu n’as pas eu un autre travail.

  4. S’il est admis à faire valoir ses droits à la retraite il est d’office remplacé par son adjoint provisoirement jusqu’à la nomination d’un nouveau CEMGA

  5. “afin de céder la place à d’autres d’intégrer” 😯 😯 😯 Et en bon Français, ça se dit comment? 🙄 🙄

    “continue à travailler comme de rien n’était” 😯 😯 😯 Comme SI de rien n’était… SI! 🙄

    “il est sur la décision départ à la retraite” 😯 😯 😯 😯 Et en bon Français, ça se dit comment? 🙄 🙄

    “ne veulent pas rendre la tenue tant que le CMGA, n’en ferait pas autant” 😯 🙄 N’en FAIT pas autant! 🙄

    “Une vive tension qui profile à l’horizon” 😯 😯 🙄 Qui SE profile à l’horizon! SE!… 🙄 🙄 🙄

    “Abdoulaye Soumaré a pu créer des unités autonomes bien équipées ont été créées pour occuper tout le territoire” 😯 😯 🙄 De mieux en mieux… 😥 😥 🙄

    “a fait monter la n’adrénaline” 😆 😆 😆 😆 L’adrénaline qui monte déjà, c’est quelque chose; Mais quand c’est LA N’ADRENALINE 😛 😀 :mrgreen: qui monte, alors, ça devient dramatique! 😆 😆 😆

    “ont préféré aller à la retraite le 31 décembre dernier, sans crier gars” 😛 😀 :mrgreen: GARE à toi, mon GARS! 😀 😀 😀 😀 😀 😀

    “d’Officiers à l’image du CMGA, qui doit être une locomotive, qui en soucie que de leurs conforts personnels” 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 Il doit écrire sous hypnose ou ……….sous tiapalo! 😀

    “Quant à cet autre soldat, il en comprend pas le CMGA” 😆 😆 😆 En bon Français, on ne dit pas “il en comprend pas”, on dit “y moyen pas comprendre”! 😆 😆 😆 😆 Wallaye! 😛

    “Création de tous les Etats Majors” 😆 😆 Donc, il y avait plusieurs états, mais aussi plusieurs majorS! 😀 😀 😆 :mrgreen:

    😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 Bon, comme ce comique écrit en moyenne une connerie par ligne et que son torchon fielleux et diffamatoire est encore long, JE PREFERE M’ARRETER LA! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Message à ce minable qui signe Hamady: Mon frère, que tu veuilles déverser ta bile et salir publiquement une personne que tu cites nommément, libre à toi! 8) 8) 8) 8) 8) 8)

    Mais vu ton niveau pathétique en Français, FAIS-LE PLUTÔT ORALEMENT! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Tu auras l’air moins con! 😆

    Houbien? 😛

  6. Merci mon frère d’avoir mis ce journaliste à sa place. Ceux qui veulent se comparer au général Touré devraient se demander pour quoi eux ils n’ont pas été nommés CEMGA? Donc fermez vos becs et laisser ce vaillant officier faire son travail.

  7. Hamady si tu n’as rien à dire de grâce éviter d’écrire des idioties. Aussi évite de mentir en parlant de sous-officier. Tout cela est mensonge.
    Mahamane TOURE est officier qui a fait honneur à l’armée malienne. Demande à ses collaborateurs, ils vous diront qui il est.
    Au Mali dès qu’une tierce personne veut la place d’une autre personne, elle fait appel à un journaliste véreux pour dires des insanités sur la personne afin de la salir. Ainsi va le Mali des affairistes.
    C’est très dommage.

    • HARBER
      “Au Mali dès qu’une tierce personne veut la place d’une autre personne, elle fait appel à un journaliste véreux pour dires des insanités”

      Mon frère, vu sa façon pitoyable d’écrire, si ce minable est “JOURNALISTE”, à ce compte-là, moi je suis la Dalaî Lama! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Comments are closed.