Patrouille de grande envergure à la frontière mauritanienne : Plusieurs bandits tués, 20 interpellés et 3 militaires maliens blessés

13

En prélude aux élections législatives, l’armée malienne a lancé une patrouille de grande envergure dans la région de Tombouctou en vue de mettre hors d’état de nuire des groupes de bandits qui s’attaquent à des éleveurs et des forains.

armee_kidalx3Une première opération avait conduit à l’arrestation à Tombouctou de 11 bandits appartenant au mouvement national de libération de l’Azawad. Cette arrestation avait en son temps suscité une vive réaction du groupe séparatiste touareg qui a accusé l’armée de s’attaquer à des civils. Ce qui a été démenti par l’Etat-major malien qui  a déclaré avoir interpellé des personnes en possession  d’armes à feu.

La seconde opération de sécurisation destinée à lutter contre le banditisme a concerné mercredi dernier la localité de Fooita non loin de Léré  vers la frontière mauritanienne.

C’est au cours de cette opération que l’équipe de patrouilleurs comprenant plusieurs dizaines de soldats à bord de pick up lourdement armés,  s’est retrouvée nez à nez avec un groupe de bandits.

Des coups de feu ont aussitôt retenti du côté des assaillants. L’armée de son côté a riposté.

Pendants plusieurs minutes, les armes ont crépité de part et d’autre avant que les assaillants à bout de force ne prennent la fuite en direction de la Mauritanie laissant derrière eux plusieurs combattants tombés sous les balles. Une vingtaine d’entre eux ont été fait prisonniers ainsi qu’une importante quantité de munitions et d’explosifs saisis.

Le Mouvement national de libération de l’AZAWAD a dans un communiqué annoncé  avoir tué 11 militaires et capturé beaucoup d’autres. Ces informations ont été démenties par l’armée malienne qui a déclaré que trois soldats sont blessés et qu’aucune perte en vies humaines n’a été enregistrée dans ses rangs.

Une source sécuritaire indique que des militaires burkinabés de la MINUSMA ont aussi au cours d’une patrouille dans la même localité interpellé d’autres individus pris en possession d’armes à feu.

Précisons que parmi ces assaillants figuraient des réfugiés de Fassala, une localité proche de la Mauritanie qui abrite de nombreux maliens ayant fui la guerre.

                              Abdoulaye DIARRA

PARTAGER

13 COMMENTAIRES

  1. Cest bien it fout lutte contre les terrorisme jour les gouvernement IBK courange les salda Malienne Merci

  2. Trés bién gouvernement ibk lutté contre les bandits trafiquant d’ drogués au sahel

  3. BON COURAGE LES FAMA MINUSMA ET SERVAL

    QUE DIEU VOUS AIDE DS VOS MISSIONS RESPECTIVES !!!!!!!!!!

  4. Ce qui est certain on ne verra plus d’homme en arme se balader au Mali si tu n’es pas militaire de l’armee reguliere, au nord bien qu’au sud,
    Meme les chasseurs du sud sans permis de chasse et de possession d’arme doivent rendre compte.
    Vive IBK

  5. Plus d’équipements modernes, plus d’entrainement, plus de conditions de vie, plus de sentiment de patriotisme.

  6. Je aimerais bien que cette info soit vrais mais malheureusement comme d’habitude c’est de la poudre aux yeux, il n’y a pas eu 20 arrestations mais plutôt 9 avec leurs véhicule, d’ailleurs ils ne sont meme pas arrêté l’ors du combat, c’est eux meme par erreur qui sont venu se jeter dans les bras de l’armée, après une forte pression d’interrogatoire ils ont indiqué leurs base, à l’approche de l’armée ils ont prie leurs jambes, c’est dans leurs fuite qu’il y a eu des échanges des tires qui ont blessé les militaires, mais arrêter de nous bombarder avec des mensonges,

    • ……….Le vrai menteur est bien celui qui cache ton identité. Va te faire voir ailleurs.

  7. Bravo les soldats patrouilleurs maliens.N’écoutez plus les idioties de Moussa Ag Assarid.IL doit comprendre que le temps de grace est fini pour le MNLA.Nos soldats n’accepteront plus subir une autre humiliation.Traquez les jusqu’à leurs testicules ces apatrides du MNLA.Le MALI ne négociera que sur les questions de développement,pas question de poser sur la table une quelconque autonomie d’une partie du mali.Le MNLA doit être balancé à la CPI car c’est bien lui qui a livré le mali aux islamistes

Comments are closed.