Processus de stabilisation : 80 % des effectifs de la minusma déployés au nord, selon Edmond Mulet

0
Processus de stabilisation: 80 % des effectifs de la minusma déployés au nord
Le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta, a reçu en audience, vendredi après-midi, M. Edmond Mulet, Sous-secrétaire général des Nations Unies en charge des opérations pour le maintien de la paix

Koulouba le 09 Mai 2014 – Le président de la République, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keïta, a reçu en audience, vendredi après-midi, M. Edmond Mulet, Sous-secrétaire général des Nations Unies en charge des opérations pour le maintien de la paix, en mission d’évaluation dans notre pays.

Le haut responsable onusien était venu rendre compte au Président de la République de ses entretiens, contacts et constats sur le terrain, 14 mois après sa première mission au Mali, et réitérer à notre pays l’appui sans réserve du Conseil de sécurité des Nations Unies.
Pour le Sous-secrétaire général des Nations Unies en charge des Opérations pour le maintien de la paix, « après 14 mois, nous constatons que la situation a évolué de façon très positive ; et sur beaucoup de dossiers, nous avons noté plus d’avancées au Mali que dans d’autres pays (…) Nous sommes extrêmement encouragé par vos initiatives pour le dialogue et la médiation et nous serons là pour vous accompagner et soutenir».

Le diplomate onusien a informé le Pésident de la République de la tenue, le 18 juin, d’un débat sur le Mali au Conseil de sécurité ainsi que la situation du plan de déploiement progressif de la Minusma au Nord : « Nous allons continuer à nous déployer au Nord et d’ici la fin de l’année, le déploiement sera presque complet. Déjà, près de 80 % de nos effectifs sont au Nord »
Le président de la République a rassuré SEM Edmond Mulet, sous-secrétaire général des Nations unies en charge des opérations pour le maintien de la paix, de la bonne synergie entre la mission onusienne et l’État ainsi que de la détermination du gouvernement et du peuple à tout mettre en oeuvre pour parvenir à une paix réelle et définitive dans le cadre de l’unicité de la Nation malienne.

Car, « à partir du moment où l’on reconnaît que l’intégrité du Mali n’est pas discutable, il n’y a pas de problème. Pour notre part, il n’y a pas d’alternative à la paix et au dialogue», a-t-il dit.
Le Sous-secrétaire général des Nations Unies en charge des Opérations pour le maintien de la paix était accompagné de MM. Albert Koenders, Chef de la Minusma, Antony Banbury, Christophe Coleman et Sebastien Lapierre.

 

Source:  Présidence

PARTAGER