Protection des civils à Gao : la MINUSMA veille

1

Protection des civils à Gao : la MINUSMA veilleLa Police de la MINUSMA (UNPOL) patrouille sans cesse depuis bientôt un an. De juillet 2013 à aujourd’hui, 7856 Patrouilles dont 2226 Patrouilles mixtes avec les Forces de Sécurité Maliennes ont été effectuées.

 

A Gao ville, il est 19:25 lorsque les éléments sénégalais de la police MINUSMA quittent leur quartier général ˮPalais de la Cultureʺ en partance pour la Direction générale de la Police nationale de Gao pour faire jonction avec la police nationale. L’officier de liaison, Lieutenant Amadou Tidian Gineye, est chargé de coordonner les opérations de nuit.

 

La police MINUSMA arrive à la Direction générale de la Police nationale située non loin du quartier général de l’Unité de police formée du Sénégal, suivi immédiatement d’un briefing avec le Commissaire de Division, Morifing Diarra. Pas de temps à perdre, la partie malienne sera dirigée par l’Inspecteur divisionnaire Mamadi Keita.

 

A 20:05, la patrouille mixte composée des éléments maliens et sénégalais se dirige vers la route de l’aéroport entre les quartiers Sosso-Koira et Château. Vitesse maximum autorisée 5 km à l’heure.

 

« Tout est calme »

 

La jeep avec les policiers maliens prend le devant et sert d’éclaireur. On sillonne les rues, les grands axes de Gao ville, ˮcar la plupart des délits se font en centre-ville,ʺ explique l’Inspecteur Keita. Premier arrêt devant un point de vente d’alcool où quelques jeunes du quartier Djidara se la coulent douce.  Les responsables de deux camps descendent pour aller échanger avec ces jeunes qui ne sont pas du tout surpris par la visite des éléments mixtes de la police. ʺQuelle est la situation ici ?ˮ lance l’officier de liaison de la police de MINUSMA. Les jeunes répondent presqu’en chœur, « Tout est calme. Notre souci reste le manque d’électricité. »

 

Le quartier Djidara est situé sur la rive du fleuve Niger et habité par les pêcheurs et les maraîchers.  C’est aussi un quartier traditionnel car il est l’un des vieux quartiers de Gao ville.

 

Les rues sont calmes et désertes juste quelques piétons qui rentrent rapidement chez eux. La patrouille continue sa trajectoire dans l’obscurité la plus totale vers le centre-ville, siège de l’administration publique et quartier des affaires.  Mais avant d’arriver au centre-ville, le convoi s’arrête momentanément à la place de l’Indépendance où sont rassemblées plus de mille personnes – jeunes filles et garçons, entrain de suivre un concert. « Quand il y a paix à Gao, les jeunes aiment bien se divertir, » reconnaît l’Inspecteur Keita.

 

La patrouille continue sa tournée en direction des quartiers dits ˮsensiblesʺ dont Gadeyi et Aldjana Bandia situés non loin du Tombeau des Askia, avec une escale chez le Chef de la Communauté Arma (Touré), M. Mohomodou Ibrahim Touré qui regarde la télévision avec un de ses amis. Accueil chaleureux et amical réservé aux éléments de la patrouille mixte. ˮVous assurez notre sécurité. C’est très important. Que Dieu vous bénisse,ʺ lance Ibrahim Touré.

 

Vers 23:00, la patrouille continue…Cette nuit sera calme à Gao.

 

Source: MINUSMA 

PARTAGER

1 commentaire

  1. la minusma veille ?tout ça c’est pour vous mettre en confiance, 😀 est ce que vous connaissez la communauté des prédateurs internationaux? et bien votre veilleur est son gardien le plus loyal,continuez a dormir hein! a votre reveille les rebelles seront a vos portes grace a vos veilleurs

Comments are closed.