Réception de nouveaux avions pour l’Armée de l’Air : Modibo Keita : « le signe d’une renaissance de notre armée »

4
Réception de nouveaux avions pour l’Armée de l’Air : Modibo KEITA : « le signe d’une renaissance de notre armée »

Le Premier ministre Modibo KEITA a présidé le lundi 02 janvier 2017 à la base aérienne 101 de Senou une cérémonie de  réception officielle de deux nouveaux aéronefs de l’Armée de l’air. Il s’agit de l’avion de transport CASA 295 et de l’hélicoptère de transport SuperPuma.

Cette réception intervient 48 heures après le message du nouvel an du Président de la République Ibrahim Boubacar KEITA  à l’endroit de notre armée : « Je puis assurer nos braves soldats que la Nation malienne ne lésinera pas sur les moyens à mettre à leur disposition pour qu’ils accomplissent leur devoir sacré. Comme l’atteste l’acquisition récente de deux avions de transport et de deux hélicoptères de manœuvre qui vont accroître de manière significative les capacités opérationnelles des FAMas ».

C’est cette parole que le Chef du Gouvernement est allé concrétiser en actes à la base aérienne. Modibo Keita, après avoir passé en revue les troupes, a eu un exposé sur l’état actuel  du vecteur aérien  par le Colonel-major Souleymane Bamba, chef d’Etat-major de l’armée de l’Air et une présentation du nouvel avion de transport CASA 295.

Le Premier ministre a pu découvrir de plus près le nouvel avion de transport CASA 295 qui est un avion polyvalent adapté au transport de troupes, de matériel et d’évacuation sanitaire. Il est modulable pour le transport de VIP avec une disponibilité de 25 sièges doubles. Selon les explications du Colonel-major  Souleymane Bamba, chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air,  « Cet avion peut transporter jusqu’à 24 blessés couchés sur civière avec le personnel médical d’à peu près sept personnes. C’est un avion qui peut atterrir sur des terrains sommaires, qui est très    moderne et qui en plus est très bien équipé. C’est un avion qui a également une très grande autonomie. Je vous dis,  cet avion peut faire un aller-retour Bamako-Gao sans prendre de carburant à Gao ».   Au-delà de l’évacuation et du transport civilo-militaire, le CASA 295 vient combler de fortes attentes pour l’armée de l’aire du Mali. « « Ça nous permet de pouvoir couvrir très rapidement le territoire national. Cela vaut non seulement en capacité de transport de projection pour nous mais aussi en capacité d’appui feu, en capacité de reconnaissance et aussi de surveillance jour et nuit » explique davantage le Col. Major Bamba.

Le premier ministre  Modibo KEITA a pu également voir de près l’avion de transport Bassler toujours opérationnel et  qui a, selon le chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air, rendu de bons et loyaux services au Mali depuis son acquisition en 1999.

Le Premier ministre réceptionne des aéronefs militaires
Le Premier ministre réceptionne des aéronefs militaires

Au micro de l’ORTM et de l’AMAP, le Premier ministre s’et dit impressionné par la qualité du matériel et par la motivation des hommes qui en ont la chargé. Il a rappelé la détermination du Président de la République, S.E Ibrahim Boubacar KEITA,  à doter notre armée de tous les moyens nécessaires à sa montée en puissance et pour lui permettre de faire face à ses missions régaliennes. « Nous nous sommes rendus compte que dans le cadre de la loi d’orientation de programmation militaire initiée par le président de la république, chef suprême des armées a permis d’accueillir du matériel de grande qualité, des aéronefs que nous venons de visiter, des hélicoptères, des avions de transport » a commenté le chef du Gouvernement. Ces nouvelles dotations collent parfaitement à  l’esprit et à la philosophie de la Loi d’orientation et de programmation  militaire (LOPM) actuellement en mise en œuvre et qui court de 2015 à 2019.

Les nouveaux appareils seront gérés par des capacités humaines nationales, ce qui est un motif de fierté pour le Premier ministre. « Au terme de cette loi, notre armée, l’armée aérienne sera dans les  conditions optimums pour remplir toutes ses responsabilités. Le matériel en lui-même, il est indispensable mais il n’est pas suffisant. Il faut des ressources humaines des hommes formés, capables de les mettre en œuvre. Et nous avons été impressionnés par les ressources humaines qui existent, que nous avons vues, motivées, disposées à remplir leurs missions. Et c’est  un personnel composé de maliens. C’est pourquoi je dis que nous avons aujourd’hui toutes les raisons d’être de fiers de notre armée, d’être fiers de nos forces de défense et de sécurité » a-t-il poursuivi.

Il a dit la volonté du Gouvernement à mobiliser les moyens pour le recrutement et la formation d’un personnel technique de qualité pour l’exploitation des aéronefs et du matériel associé. « Vous savez il ya toujours un complément à donner, le gouvernement sous la direction du chef de l’Etat ne ménagera aucun effort pour contribuer à renforcer les capacités opérationnelles de notre armée. En tout cas cette visite est le signe d’une renaissance de notre armée et nous en sommes très fiers, très impressionnés et permettez-moi d’adresser mes très vives félicitations à tout le personnel que nous avons rencontré ici. Bravo pour l’Armée de l’Air. Bravo pour les forces de défense et de sécurité au Mali »  a ajouté le Chef du Gouvernement fièrement.

Après cette cérémonie à la base militaire, le Premier ministre et la forte délégation qui l’accompagne ont visité à l’aéroport international  Modibo KEITA-Senou l’imposant chantier du nouveau pavillon VIP en finition dans le cadre du  sommet Afrique-France.

(Cellule communication Primature)

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Il faut des ressources humaines de qualité en pilotage d’avions militaires comme les militaires dans le temps de Modibo Keïta et de Moussa Traoré, des hommes formés, capables de s’en servir à bon escient pour anéantir les ennemis sans se faire prendre par eux par inexpérience ou par mauvaises tactiques.

  2. C’est tout? Vraiment ce gouvernement se fout de la gueule des Maliens. Un avion et un hélico, c’est tout ce qu’ils ont trouvé à mettre à la disposition de l’armée Nationale. Où sont les hélicos de transport de troupes et les hélicos d’attaque? C’est à dire que l’armée ne transportera que des blessés? Elle n’a donc pas besoin d’attaquer l’ennemi? Deux nouveaux aéronefs pour la montée en puissance, comme s’il y ‘en avaient d’autres avant. Le ridicule ne tuera point dans ce pays. Où sont passés les cent neuf milliards qu’ils avaient débloqué pour l’achat d’armement pour l’armée? Avec ce montant, on auraient eu au moins quatre hélicos. C’est à dire deux hélicos d’attaque et deux de transport de troupes. Un avion et un hélico. Dans le cas où l’un d’eux est abattu, ce qui arrive très souvent en temps de guerre, que vont-ils faire? Ce n’est pas sérieux tout ça. Vraiment notre gouvernement fait honte. On a l’impression qu’ils ne comprennent pas l’ampleur de la montée du péril qui gagne le pays, lorsque le Président va jeter trois cent millions à des femmes pour des élections locales, alors que l’armée aurait pu utiliser cet argent pour acheter des munitions. L’armée manque de tout. Aucune dépense n’est de trop pour son équilibre. Le Mali, mérite t-il un Président comme celui-là?

  3. Ce ne sont pas les avions qui font une armee mais les hommes et femmes en uniforme, nos FAMA et leur patriotisme, leur morale, leur determination et leur courage de defendre la patrie et ces quatre valeurs dependent de la gouvernance et gestion de leur chef: le President de la Republique et combien patriote il est. A bon entendeur, salut.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here