Pour recevoir des soins appropriés : 39 des blessés de guerre sont arrivés à Bamako hier

7

Pour recevoir des soins appropriés : 39 des blessés de guerre sont arrivés à Bamako hier

 

Les blessées des événements de Kidal qui étaient sous traitement à l’hôpital Hangadoumbo Moulaye Touré de Gao ont regagné la capitale hier après midi à bord des avions de la MINUSMA. C’était à l’aéroport militaire de Sénou, en présence du ministre de la Justice, des droits de l’homme et garde des sceaux, Mohamed Aly Bathily, des autorités militaires et du ministre de la solidarité, de l’action humanitaire et de la reconstruction du Nord, Hamadoun Konaté ainsi que les responsables des structures de son département.

 

 

Plusieurs ambulances des hôpitaux comme Gabriel Touré, CHU de Point G, Hôpital militaire de Kati, l’hôpital du Mali et le centre de référence de la Commune III, étaient à l’aéroport pour le transport des blessés. L’évacuation des  39 malades qui étaient hospitalisés à l’hôpital régional de Gao, a nécessité un ballet aérien. Cette évacuation, fait suite  à la visite que le ministre de la solidarité, de l’action humanitaire et de la reconstruction du Nord, Hamadoun Konaté a rendu le samedi 24 mai 2014, à l’Hôpital Hangadoumbo Moulaye Touré de Gao. Il s’y était rendu au chevet des blessés de guerre pour s’enquérir de leur état de santé. A l’issu des discussions avec les autorités médicales, il a été notifié au ministre qu’il était nécessaire d’évacuer un certain nombre de cas pour lesquels le dispositif technique ne permettait pas de faire un diagnostic poussé.

 

Ainsi, ces cas sont essentiellement des traumatismes crâniens. Aussi, certains  ont été évacués pour leur permettre d’être plus proche de leurs familles qui sont à Bamako ou d’autres régions du sud à fin de contribuer positivement à leur guérison. Ce sont des cas pour lesquels le pronostic n’est pas engagé et qui ont pu être stabilisé à l’hôpital de Gao. De même, il ya ceux qui ont eu des fractures considérables mais qui étaient déjà en traitement. « On est heureux de les voir parmi nous, si proche de nous. Nous compatissons à leurs douleurs et nous leur souhaitons prompte guérison », a déclaré le garde des sceaux Bathily. Le ministre Hamadoun Konaté a fait savoir que ces blessés ont été reçus par les autorités sanitaires de la région et qu’à l’hôpital, ils ont été traités autant que le plateau technique le permettait. Selon lui, les autoritaires sanitaires ont émis le souhait pour que les blessés puissent être amenés à Bamako pour le traitement complémentaire dont ils avaient besoin. « C’est ce que nous venons de faire », a-t-il souligné. Tout en remerciant leurs partenaires de la MINUSMA et de SERVAL pour leur engagement sans faille. Par ailleurs, il a salué les blessés pour leur bravoure, leur dons de sois. «  On leur dit que l’Etat malien sera à leur coté jusqu’à ce qu’ils recouvrent leur santé. Et aussi c’est une occasion de s’incliner encore une fois, sur la mémoire de ceux qui ont perdu la vie dans cette agression qui n’a d’autre qualificatif que le faite qu’elle n’a pas été intelligente », a-t-il conclu.  

                                                                               Ousmane Baba Dramé

 

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. On ne doit plus se contenter de souhaiter bonne guérison aux blessés et à présenter des condoléances aux morts de guerre. Je propose que tous les maliens s’engagent dans une action civique de cotisation pour constituer un fond de guerre qui servira à soutenir pendant 7 ans la famille de tous ceux qui tomberont sur le champ de bataille et pendant 6 mois tous les blessés de guerre. Théoriquement, nous sommes 14 millions. Si chacun cotise 1000 FCFA par mois, ça fera 14 milliards par mois. En un an, nous aurons un budget de 168 milliards FCFA. Avec cette somme on peut soutenir 100 morts pendant 7 ans (1 million par an/famille)et 100 blessés pendant 6 mois (60000F/mois/famille). Je sais que tout le monde ne peut pas donner 1000F/mois et qu’il y a des risques de détournement. Mais si nous associons une banque de la place, le ministère des finances et un bureau d’audit, on peut minimiser les risques de détournement. Vive le Mali pluriel en paix.

  2. Mr. O. B. Drame, le Republicain, au moins avant d’ajouter et d’achiffer n’importe quelle photo a votre article donnez les dates et identifier les.Faites votre boulot de facon un pro. Cette photo de ladji bourama avec des soldats blesses n’est pas recente et date depuis le debut de sa visite aux premiers blesses sur lui. des images a l’aeroport il n’en manqué pas.
    Bon retablissement a tous les blesses.

  3. Et les blessés côté MNLA, ils sont actuellement soignés en Algérie?
    🙄 🙄 🙄

  4. Le bilan est très lourd! Au total, près de 150 militaires hors état de combat (50 tués, près 48 blessés, 50 prisonniers ) pour une seule journée contre une faction armée. Cette défaite est vraiment cuisante et humiliante.

  5. Aux meres et peres,des soldats morts a Kidal pour l’honneur du Mali, mes condoleances les plus sinceres.

  6. Bien de voire que l’on prend soin de ses hommes qui eux ont choisi de servir le Mali,merci et bonne guerison a tous les hommes qui ont etes blesses et que l’Etat du Mali soit la pour eux et leurs besoins.
    Mes condoleances a chaque famille qui ont perdus a Kidal un etre cher, aux soldats qui ont perdus leurs vies que leurs ames reposes en paix et qu’ils ne soient pas oublier par aucuns Maliens et Maliennes et que leurs sacrifices ultimes de servir l’honneur de leur pays et le corps de l’armee ne soient pas en vains.

Comments are closed.