Reconquête du Nord du Mali : Pourquoi la venue de la MICEMA n’est pas pour demain ?

7

L’annonce de l’intervention des forces étrangères au Mali pour libérer le Nord, a été accueillie favorablement par la majorité des maliens et plus précisément celle des trois régions occupées. Cette annonce fait suite à une demande formelle des plus hautes autorités maliennes d’abord au niveau de la CEDEAO puis à l’ONU dont se tiennent les assises de son assemblée générale depuis le 24 septembre dernier.  Mais quelques jours après ce fut un déchantèrent total car il faudra plus de temps (4 à 6 mois) encore pour voir ces forces étrangères sous le nom de la Mission de la CEDEAO au Mali(MICEMA). Et pour cause la CEDEAO n’a peaufiné aucune des cinq phases d’opération nécessaires pour la reconquête du Nord occupée par des terroristes de tout acabit, des Djihadistes et des islamistes appelés communément des fous de Dieu. 

En effet il ressort que dans le document proposé par la CEDEAO, aucune des cinq phases d’opération n’est mentionnée la dessus. Seulement le nombre de soldats fixé à 3.300 personnes et un montant faramineux de 550 millions d’Euros jugé exorbitant. Du coup le conseil de sécurité de l’ONU chargé de voter une résolution portant sur l’intervention, a demandé à la CEDEAO d’aller revoir sa copie. Ce qui va prendre quatre à six mois pourquoi pas une année pour voir enfin cette fameuse MICEMA débarquer au Mali.
Les cinq phases d’opération  oubliées par la CEDEAO
Pour une telle opération gigantesque il faut obligatoirement cinq phases pour être sûr à 99,99% de réussite surtout dans une zone désertique et  trop risquée.  Ainsi la première phase concerne la phase d’avertissement qui est d’ailleurs en cours avec les différents échanges effectués entre les occupants et les différents facilitateurs et médiateurs. La CEDEAO a pêché aussi du fait qu’elle ne connaît pas le nombre exact des pays engagés pour l’envoi du contingent dans le cadre de la récupération du Nord. Elle n’a pas pu aussi de définir la nature des troupes dans le domaine des transmissions, des appareils de déminage, des hommes, des catégories d’armes spécifiques et propices dans ces terrains désertiques. Après cette phase, une 2e phase qui est celle de la préparation qui va définir les règles  d’engagement des troupes étrangères sous la bannière du conseil de sécurité. Cette phase suppose que tous les matériels nécessaires sont disponibles avec des hommes prêts. Bref il s’agit de donner des dernières consignes comme en football ou en boxe. Une fois ces choses acquises, le conseil de sécurité décide de prendre une résolution en fonction de cette première phase.  Ensuite la phase de déploiement où la CEDEAO devrait préciser les différentes modalités des zones de conflit. Il s’agit de préciser la place, la trajectoire, le rôle et l’endroit des différents bataillons prêts à engager la guerre. Quant à la phase de déploiement, la CEDEAO devrait préciser aussi si toutefois les forces étrangères viendront en appui, ou bien viendront combattre ou bien viendront en simple coordination avec les forces armées maliennes. Enfin la cinquième phase qui concerne le redéploiement, la CEDEAO devrait là aussi préciser quel sort sera réservé aux troupes qui vont conquérir une localité ou une ville conquise. Bref de déterminer la part de chaque bataillon au cours de la bataille. En plus de ce manque de plan élaboré, la CEDEAO n’est pas parvenue à convaincre l’Algérie et la Mauritanie d’aller en guerre totale. Pour l’instant seul le Niger, le Tchad voire l’Afrique du sud sont disponibles à envoyer des troupes au Mali. C’est au vu de toutes ces insuffisances criardes que la CEDCEAO a été obligée d’aller peaufiner sa copie. Cela n’est pas une surprise quand on sait qu’en réalité cette communauté ouest africaine s’est plutôt focalisée sur la sécurisation des institutions de la transition et non sur la reconquête des trois régions du Nord du Mali.  C’est dire que les populations de ces zones occupées devront encore patienter enfin de se voir délivrer de ces bandits armées. Pauvre Mali!
Abdoul Bah

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Je trouve amusant qu’au Mali on mette en cause les “erreurs” soi-disant de la cedeao ou on pointe du doigt de supposée carences de celle-ci, dans la mesure où NOUS, le Mali, nous n’avons STRICTEMENT RIEN FAIT pendant 7 mois!!!!

    Non seulement, il faut que ce soit les autres qui cogitent à notre place sur NOTRE sortie de crise (parce que nous, on fait pas!), mais en plus, on se permet de critiquer la qualité de leur travail!!! Un telle arrogance et une telle mentalité d’assistés qui considèrent que c’est d’abord aux AUTRES de faire NOTRE boulot, est proprement honteuse!

    • On ne peut mieux dire que ce que vous venez de faire. Merci bien pour cette clairvoyance. C’est à se demander ce que certains maliens attendent au juste.

  2. abdourahim traore, tu es un peu idiot sur les bords!!!
    ton pays n’est pas intéressant pour les islamistes. ils cherchent des endroits désertiques où ils peuvent se replier facilement. ton pays n’est pas nanti sur ce plan!!!
    le Mali c’est autre chose que le Sénégal, vous n’avez pas Tombouctou. vous n’avez malheureusement Gorée.
    pour ces gens là le Mali est comme une terre promise, bénie et bien sûr nous sommes le maillon faible de l’histoire.
    fais le grand, si jamais ces gens décident de prendre vos terres, tu feras moins le malin.

  3. Maliennes et Maliens,rendez vous a l evidence que le Mali que vous avez connu n existera plus!Dans les conditions ou se trouve votre pays,geographiquement divise,avec une armee qui n a de noms que des berets(rouges et verts)qui se trompent d ennemis,aucune nation ne sera a vos cotes pour vous sortir de ce merdier.C est un suicide que d envoyer des troupes etrangeres combattre a vos cotes puisque ceux qui doivent defendre votre pays ont d autres preoccupations qui leur paraissent plus importantes que de se faire tuer par ces barbus envahisseurs qui n ont que foutre de la mort.Chacun parle de paix comme s il n y avait que ce mot a la bouche.La paix au mali!dieu sauve le mali!c est tout ce qu on lit et entend des maliens du sud pendant que leurs compatriotes du nord vivent l enfer.Une telle attitude montre que vous n etes pas prets a affronter l ennemi et personne ne le fera a votre place.vous finirez par ceder les 2/3 de votre pays aux islamistes qui s en serviront comme base pour attaquer des pays voisins comme mon pays le senegal,ou le niger mais nous saurons le moment venu,comment les accueillir.QUI VEUT LA PAIX,PREPARE LA GUERRE.

Comments are closed.