Reconquête du nord : Les Bérets rouges resteront-ils «sur le quai» ?

13 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Après une profonde crise à l’interne, l’armée malienne s’est présentée au front pour sa mission de rétablissement de l’intégrité du territoire. D’où la question qui titille bien des Maliens : bien que mis au ban de l’armée (on avait même parlé de la suppression de leur régiment), les Bérets rouges participeront-ils aux combats du Nord, surtout au regard de la qualité de la formation de ce corps d’élite ?

Les berets-rouges

Compte tenu de la situation, notre pays est obligé de retracer la carte du Nord par la pointe…des fusils. Mais l’armée malienne est consciente d’avoir mal commencé cette mission au Nord, surtout qu’il est peu probable que le régiment des Bérets rouges participe aux opérations. Aux dernières nouvelles, malgré l’arrestation du Colonel AbidineGuindo, « chef d’orchestre » des Bérets rouges, ces derniers, à travers un communiqué, ont quand même souhaité apporter leur contribution à la reconquête du Nord. Ce souhait des Bérets rouges permettra de tourner définitivement cette triste page des derniers affrontements entre les deux corps militaires. Mais la réalité est qu’à l’exception de ceux qui se sont ralliés à Kati après les dits affrontements, les autres Bérets rouges ayant été réintégrés dans la Gendarmerie sont presqu’en chômage technique et sans salaires. Les Bérets rouges recensé avaient été placés sous le commandement de Kati et affectés à des lieux d’exercices avec leurs autres compagnons d’armes. Mais cela n’a vraiment pas marché compte tenu de la guerre froide qui s’en était suivie entre les deux protagonistes.
Dans ce communiqué de ces Bérets rouges placés sous la responsabilité du Commandant Mark, ils sollicitent la compréhension du Comité de suivi des reformes des forces de défense et de sécurité (dirigé par le Capitaine Sanogo) en vue de leur  participation aux opérations de reconquête du Nord. Ce qui témoigne un peu leur regret pour l’acte posé par Abidine Guindo aux arrêts depuis un certain temps. En attendant les réactions favorables à cette demande, les informations relatives au front évoluent en faveur du Mali avec l’appui de l’armée française. En attendant, les militaires du régiment des Bérets rouges sont dans la rue et leur camp est placé sous le contrôle de la Garde nationale. Parlant de l’assistance bilatérale des Etats-Unis et de la Grande Bretagne aux combats du Nord-Mali, elle se fera strictement à cause de la France. Mais le plus étonnant, c’est le retard accusé par le déploiement des soldats de la MISMA. Comment peut-on comprendre cela, surtout que la guerre du Nord a déjà commencé ?
M. Bellem

SOURCE:  du   17 jan 2013.    

13 Réactions à Reconquête du nord : Les Bérets rouges resteront-ils «sur le quai» ?

  1. votremali

    ce que vous ne comprenez mes chers internautes , ce que le President TRAORE par interim peut libérer nos berets rouges , mais il a peur de se faire buter par SANOGO et sa bande. Si vraiment le président à l’amour de sa patrie le Mali il doit prendre sa responsabilité de libérer sans condition avec ce fils de pute de Sanogo nos Brave BERETS ROUGES.

  2. justicequity

    Ces bérets rouges ont juste été neutralisé pour que Sanogo et son gang de militaires avec leurs complices civils tels que tous les gouvernement depuis le putsch y compris l’actuel puissent en tout quiétude piller et faire ce qu’ils veulent de ce pays, malheureusement pour eux leur cupidité sans mesure a failli les conduire tout droit dans leur propre tombe avec la chute intégrale du pays . Malheureusement pour le Mali les bérets ne sont pas des machines qu’on doit juste reprogrammer après plus de 7 mois sans entrainement et démobilisés , il faudra du temps pour les rendre opérationnel sinon ça sera les conduire tout droit à la boucherie. Très peu de personnalités publiques ou influentes ont parlé du cas de bérets rouges parce que tout simplement les maliens marchent avec le boss du moment et personne ne voulait se fâcher avec Sanogo, la roue a tourné Sanogo va être progressivement hors jeu, mais le mal est déjà fait pour nos forces spéciales les bérets rouges.

  3. sokona

    LES BÉRETS ROUGES RENTRERONS BIEN DANS LA DANSE PARCEQUE SANOGO SERA ARRÊTER OU TUER DANS PEU DE TEMPS.

  4. Ouloguem

    Tenez les quelques 20 ou 30 bérets rouges a l’ecart de ces hostilités. Ne créer pas de difficultés à nos amis alliés, venus pour l’amitié vraie.

  5. 1FILSDUMALIBA

    Relachez nos fauves, le cndre a une peur bleue au ventre et il savent pourquoi et a compagnie para ne sera pas dissoue.

  6. VALERI

    SANOGO DEGAGE TU ES UN SAC A MERDE POUR LE MALI

  7. VALERI

    sanogo et ses hommes on peur de beret rouge mai tot ou tard il ce fera buté ou finir sa vie dans une prison international ont va bien s’occupé de son cas après la recuperation du nord
    vive la france et la cedeao

  8. ivoirienjuste

    je pense que laisser participer les bérets rouge a cette guerre est tout a fait normal de surcroit ils sont plus aguerries que les bérets verts

  9. Aldjouma

    Une question me traverse tout le temps l’esprit: si une partie des bérets verts vert avait tenté de faire un coup d’état, allait t-on supprimer purement et simplement le corps des bérets verts?

  10. sbt

    La vérité blesse mais elle ne tue pas.Dans cette guerre les berets rouge devront participer

  11. sidibe mamadou

    vraiment je veu que presidant vous libere notre aramee.beret rouges.t.il vas defend.notre pay

  12. coulibalycoulibaly

    Sanogo et son comité de merde sont non seulement inutiles(pour l’armee et pour le peuple) mais ils coûtent aussi très chers au budget national(148 Millions/mois). Il ya dejà un President par interim, un Premier Ministre, un Ministre de la defence, un Chef d’etat major des armées, un PC Operationnel à Sevaré… Alors Mon capi il est temp de degager ou de faire profit bas si tu veux continuer à profiter des biens de l’Etat.