Recrutement dans l’armée: 9 273 dossiers validés sur 60 136 reçus!

7

Le recrutement dans l’armée, cette année, est corsé. Pour un besoin de 5000 éléments, ils sont, au total, 60 136 jeunes à faire acte de candidature. L’information a été donnée, ce mardi, par la Direction de l’Information et des Relations publiques de l’Armée (DIRPA).

«La transparence, la crédibilité et l’inclusivité sont les valeurs qui ont prévalu dans ce processus de recrutement», a indiqué Col. Diarran Koné, directeur de la Direction de l’Information et des Relations Publiques de l’Armée. «Des consignes fermes ont été données par l’autorité militaire et le processus de sélection a été mené conformément à ces instructions», assure-t-il.

Au terme de la première phase de sélection, 9 273 dossiers ont été validés. Les candidats sont repartis comme suit: Gao: 378, Koulikoro: 1 100, Mopti:457, Ségou: 1 144, Sikasso: 1 872, Kayes: 485, Bamako: 3706, Tombouctou: 131. Rien qu’à Bamako, plus 27 000 jeunes avaient fait acte de candidature.

Les raisons du rejet massif des dossiers sont deux types: la fraude sur l’identité et les faux documents. «L’on a remarqué des cartes NINA falsifiées, des âges non conformes sur les documents fournis, des filiations pas correctes, des cartes NINA appartenant à des sexes féminins détournées par des sexes masculins, vice versa, etc.», a affirmé Col Koné.

Les résultats de cette première phase de recrutement seront publiés «dans les tout prochains jours». Ils seront accessibles sur le site de la DIRPA (fama.ml).

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Falsifié ou pas en tout cas pour moi c’est pas grave vue l’abondance des chômeurs vaut mieux tenter sa chance que d’aller braquer et voleurs de bien public?

  2. Bravo à Diarran s’il respecte ce qu’il dit, si non le peuple est entièrement déçu de ses autorités, car n’ont jamais dis la vérité, donc une félicitation avec réserve.

  3. Personne ne sera poursuivie devant une quelconque juridiction, celui qui falcifie le dossier pour avoir un travail vaux mieux que celui qui vole l’argent du peuple malien.

  4. On aurait donner un plus grand cota aux régions du nord parce que les natifs de ces régions sont sensés connaitre le terrain dans ces régions.
    Par ailleurs, je ne vois pas le nom des régions de Taoudenit, Menaka et Kidal sans qu’aucune raison ne soit fournie.

  5. Joli travail!!! Ceux qui ont tenté des falsifications d’identité doivent être poursuivi en justice pour usurpation d’identité et faux et usage de faux.

    • C’est facile de dire de poursuivre l’autre sinon au Mali ici on sait comment et par quoi les uns et les autres tentent pour s’enrichir.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here