Réforme des armées : Le ministre de la défense rencontre les généraux

2

Réforme des armées : Le ministre de la défense rencontre les générauxLe ministre de la défense, le colonel Major Bah N’Daw a rencontré les généraux de l’armée Malienne pour leur parler des reformes en cours au sein de l’armée Malienne et l’accord de défense signé entre le Mali et la France. C’était le weekend dernier à l’Ecole de maintien de la paix Alioune Blondin Beye.

Le ministre de la défense, lors de la rencontre, a signifié aux généraux que ces réformes ne pourront pas se faire sans opérer des changements dans le secteur de la justice et de la sécurité. «  Cette réforme ne peut se constituer isolement car elle intègre des changements qui concerne le secteur de la justice et de la sécurité », a-t-il dit.

Avant d’ajouter que les reformes qui s’opèrent dans chacun de ces secteurs sont indépendantes. « Elles interagissent dans ce qui est appelée réforme du secteur de la sécurité », a-t-il déclaré.

Il leur a, aussi, signifié sa disponibilité de travailler en évitant les chevauchements, les doubles emplois et les contradictions afin de créer une synergie d’ensemble propice à la paix et à la sécurité.

Il a salué la présence à leur côté de l’honorable Karim Keita, président de la commission de défense de l’Assemblée Nationale. Selon le ministre Bah Daw, il s’agit pour l’armée malienne de prendre sa responsabilité face à l’histoire et face au peuple malien.

Cette mission, de son avis, est de  de former une armée apte à leurs besoins et soutenable par le budget national. Avant de souligner que cette rencontre est le couronnement de près de deux ans de réflexion, de consultations et de discussions. «  A l’issue de ces travaux, un état des lieux a été dressé, des études ont été réalisées avec l’accompagnement des experts de la mission EUTM », a-t-il indiqué.

Il dira que près de 130 officiers maliens et 20 conseillers européens ont travaillé pour leur soumettre de la matière pour décision concernant un nouveau format d’armée, une organisation territoriale et opérationnelle rénovées, des scénarios d’engagement bien définies de communication et de commandement, une logistique efficace et de capacités de renseignement et de projection. Selon lui, l’horizon 2018 peut constituer un état intermédiaire vers la construction d’une armée professionnelle.

Fakara Fainké

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. ……..Mettez surtout en place, un service de renseignement efficace si vous voulez réellement reprendre la main. Bon voyage!

Comments are closed.