Temps Forts >
La MINUSMA lance une enquête sur des violations graves des droits de l’Homme à Tin-Hamma

La MINUSMA lance une enquête sur des violations graves des droits de l’Homme à Tin-Hamma ... (13)

Communiqué du gouvernement suite à l’attaque du village Tin-Hamma

Communiqué du gouvernement suite à l’attaque du village Tin-Hamma ... (8)

Suite à  l’attaque de Tin Hama par la CMA : L’armée malienne arrête un humanitaire avec des matériels de guerre

Suite à l’attaque de Tin Hama par la CMA : L’armée malienne arrête un humanitaire avec des matériels ... (18)

Communiqué du Conseil des Ministres du jeudi 21 mai 2015

Communiqué du Conseil des Ministres du jeudi 21 mai 2015 (7)

il y a 2 années
 Liberté

Restructuration de l’armée malienne : Deux poids, deux mesures

Decrease Font Size Increase Font Size Taille Police Imprimer

L’ONU, tout comme la fameuse communauté internationale, insiste sur la nécessité de la reconstitution de l’armée malienne est mal en point et qu’elle a besoin de se refaire une nouvelle santé. Mais de là à conditionner le déclenchement des opérations militaires à cette méforme de l’armée, il faut reconnaître que c’est faire preuve de discrimination dans les options.

Aucune condition n’avait été, en effet, posée en Côte d’ Ivoire pour débarquer Gbagbo. Comparaison n’est pas raison, dit-on, mais souvenons-nous, par ailleurs, de la situation des rebelles libyens que l’OTAN a aidé à chasser puis tuer Kadhafi, alors même que la plupart d’entre eux n’avaient pas fait un jour dans l’armée. Ces rebelles étaient des gens vénus de toutes parts : ouvriers, chauffeurs, etc. épaulés par quelques professionnels. Rien de cela n’a empêché l’ONU et l’OTAN à enclencher les opérations militaires pour vite chasser le Guide. Pendant ce temps, le Nord Mali est stigmatisé comme un épouvantail. Or, l’ambassadeur de France aux Nations Unies, en réponse aux méchantes et fallacieuses inquiétudes du Secrétaire Général de l’Onu, remarquait que les capitales des trois régions du Nord  seraient libérées en un mois et que les combats se poursuivraient dans le désert et les montagnes. Pour lui, c’est un mensonge que de toujours faire passer ces terroristes comme étant lourdement armés. On voit donc que d’autres motivations expliquent forcément le désintérêt pour le Mali :  » Les autres » mal intentionnés ont même réussi à  »doucher » François Holland dans son élan.

Mais vraiment, à qui d’autre peut-on s’en prendre si ce n’est notre propre armée. Qui semble se la couler douce…Jusqu’à ce que Dieu ne nous délivre. Mais soyons sûrs qu’Allah ne descendra pas pour se battre à notre place. Il nous a donné suffisamment de « bras valides » entretenus aux frais du contribuable. A moins qu’ils ne soient invalides.

 La Rédaction

L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.

5 Réactions à Restructuration de l’armée malienne : Deux poids, deux mesures

  1. Fakrid Ahmed
    34 commentaires
    24 jan 2013 à 21:01

    C’est une armée politisée avec des gradés incapables ; corrompus, narcotrafiquants, spécialistes des spéculations foncières ?ventes d’armes, de munitions, des dotations de carburants et même des moteurs et pneumatiques des véhicules de service.

  2. Monpays
    31 commentaires
    24 jan 2013 à 15:01

    Je pense qu’il faut dépassionner le débat à propos de l’armée. Je dis souvent à des collègues maliens qu’on fait un faux procès à l’armée du Mali.Quand tout le corps est malade on ne peut demander au bras d’être sain? Je ne pense pas, l’armée n’est que la manifestation de la maladie générale de la société malienne dont le 1er virus est constitué par les politiques et l’administration (civile, militaire…).

  3. Koumba Sacko
    1011 commentaires
    27 déc 2012 à 01:54

    Nous disons que partout tout le monde avec 1brin d’honnêteté que l’armée d’1pays ne peut se lever d’elle-même pour entrer en guerre

    Nous disons l’ordre vient toujours du chef de l’exécutif qui est aussi le chef suprême des armées après qu’il ait consulté le législatif le judiciaire et les chefs des différents corps de l’armée

    Nous disons que l’armée ne se bat sans l’avis du chef suprême que lorsqu’elle est directement attaquée sur ses bases alors elle se défend d’abord ensuite informe le chef suprême des armées

    Nous disons donc qu’il est grand temps pour les « enfants ingrats égoïstes cupides voleurs bouffeurs impénitents des deniers publics du Mali » des lettrés mutants poliques de l’ex-mouvance de laisser pour 1fois leurs intérêts primaires égoïstes et comportements de la démocratie bananière de tropiques et rejoindre les maliens et maliennes fiers honnêtes aimants leur Mali et faire bloc autour de l’armée car cette guerre de libération est avant celle du peuple malien et de son armée et aucun soldat étranger ne viendra se faire tuer pour 1cause qui n’est pas sienne et l’exemple récent de Goma en RDC est là pour le prouver Il viendra tout juste pour renflouer son compte bancaire de renouvellement en renouvellement de mandats

    • simplevision
      297 commentaires
      27 déc 2012 à 07:40

      Vous avez tout dit! Bonne description des intellectuels ( Demi-Dieux ) exemple de l’egoisme et de l’arrogance!

  4. Abdoooooooooo
    168 commentaires
    26 déc 2012 à 13:36

    C’est ta dernière phrase qui est bien pourquoi une armée de 15 millions ne peut pas attaquer les ennemis qui ne sont pas invincibles. Ou bien qu’ils donnent des armes à des civils volontaires pour laver cet affront qui n’a que trop duré