Sadio Gassama, un homme respecté par la troupe

0
2

C’est la première fois depuis 2002 qu’un général a été nommé à la tête du ministère de la Défense et des Anciens Combattants. En effet, à la faveur d’un léger réaménagement de l’équipe gouvernementale, intervenu le 2 février dernier, le général de division, Sadio Gassama prend les commandes du département en charge de la défense. Nathié Pleah va se charger de la sécurité intérieure et de la protection civile.

 

nomination de cet officier valeureux est interprétée par de nombreux observateurs comme la traduction de la volonté de fermeté du président dela Républiquemais aussi une manière de calmer les troupes sur le terrain. Ancien chef d’Etat-major général des Armées, Sadio Gassama est un homme respecté par la troupe qui a longtemps travaillé avec l’actuel chef d’Etat-major, général Gabriel Poudiougou.

Les chefs de partis politiques à Koulouba

Le 4 février dernier, quelques chefs de partis politiques ont été reçus au Palais de Koulouba par le président ATT. Ils étaient venus faire leurs propositions de sortie de crise au chef de l’Etat tout en affirmant leur détermination à l’accompagner. Selon le président de l’Assemblée Nationale, Pr Dioncounda Traoré, la situation est gravissime.  Il faut éviter, dit-il, la complaisance et tenir un langage de vérité. Pour lui, la population doit garder son calme et sa sérénité et éviter de faire l’amalgame.

Tombouctou interdit aux bandits armés

Environ 1000 jeunes arabes de la région de Tombouctou se sont organisés pour défendre le territoire de la cité mystérieuse contre toute agression de bandits armés du MNLA. De sources concordantes, les jeunes arabes ont lancé un sévère avertissement aux apatrides en intelligence avec des puissances extérieures afin qu’ils puissent quitter la région de Tombouctou.

Le général putschiste joue avec le feu

Le président dela Républiqueislamique de Mauritanie, Mohamed Ould Abdel Azziz est un soutien de taille pour les aventuriers traîtres du MNLA. Ce soutien du général putschiste ne surprend personne. En proie à une vague de contestations à l’intérieur, Mohamed Ould Abdel Azziz vit avec la peur d’être renversé par un coup d’Etat. Ce général putschiste a mis en place un régime brutal et raciste, qui n’hésite pas à tirer sur ses propres citoyens.

Des réfugiés en Algérie, Mauritanie, au Niger et au Burkina !

4.500 Maliens ayant fui les combats dans le nord malien sont entrés en Mauritanie ces derniers jours. Ils ont été recensés “avec l’aide du Haut Commissariat aux Réfugiés’’ (HCR) de l’ONU dans la région de Wassala, à la frontière entre les deux pays, selon une source administrative en Mauritanie. Au Niger, 4 700 ont été recensés à Chinagodrar, à18 kmde la localité malienne d’Anderamboukane. Parmi les réfugiés, il y a des notables et des responsables des autorités locales.

Un journaliste de l’Observateur agressé

Notre confrère du journal ‘’L’observateur’’, Bocoum  Moumini, a été agressé par les manifestants du 2 février dernier. Venu pour faire la couverture de l’évènement, il  a échappé à un lynchage. Il a reçu quelques coups et ses matériels (appareil photo numérique, dictaphone) ont été endommagés. N’eût été l’intervention de certains, des badauds auraient calciner sa moto. Notre pauvre confrère s’en est sorti indemne avec une foulure au bras. Il nous est revenu que d’autres confrères ont été agressés par la foule.

Le ministre de l’Economie et des Finances au PMU-MALI !

Le ministre de l’Economie et des Finances, Lassine Bouaré, était, le 4 février dernier, dans les locaux du PMU-Mali. Selon une source proche du PMU-MALI, le ministre Bouaré était accompagné de son aide de camp. Visite privée ? Difficile de l’affirmer. Une chose est sûre : le siège du PMU a subi des dommages lors des manifestations du 2 février dernier.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.