Secours aquatique: Le coup d’essai devient un coup de maître

0

 La Direction  Générale de la Protection Civile en partenariat avec la MINUSMA a organisé le 26 juillet 2017 un exercice de simulation sur la berge du fleuve Niger.

L’objectif de cet exercice est d’évaluer les capacités opérationnelles des éléments formés aux techniques de sauvetage en milieu aquatique et d’attirer l’attention des autorités sur la nécessité de créer un centre de secours fluvial à Bamako. Le présent exercice met l’accent sur la problématique des accidents sur le fleuve Niger dans la ville de Bamako et environnants. Cet exercice s’est déroulé en présence des autorités militaires et civiles.

Selon le Directeur Général de la Protection Civile, le Colonel Seydou Doumbia, il s’agit entre autres  de prendre les dispositions idoines pour gérer au mieux les incidents et les accidents sur les cours d’eau, d’apprécier les performances atteintes par les éléments formés. Il a rendu un hommage mérité, au nom du Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, à la composante police de la MINUSMA qui, avec l’appui de l’Ambassade de France et de la Douane ont épaulé la Protection Civile pour la formation de ces jeunes.

Pour le Colonel Doumbia, c’est aussi le lieu de tester la capacité d’intervention de ces éléments qui sont à présent capables d’intervenir non seulement à Bamako mais aussi sur toute l’étendue du territoire national. Il a sollicité  auprès des autorités communales et du Gouvernorat du District de Bamako pour qu’une parcelle leur soit attribuée au bord du fleuve pour la création d’une unité fluviale.

 

2ème Cl Zeïnabou Koné

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here