Signature du Mémorandum d’accord : une alliance pour la sécurité au Mali

1

Signature du Mémorandum d’accord : une alliance pour la sécurité au MaliLa salle de conférence du Ministère de l’Intérieur et de la sécurité  a accueilli hier la cérémonie de signature du Mémorandum d’Accord entre la MINUSMA et le Gouvernement du Mali concernant le renforcement des capacités du secteur de la sécurité en présence du RSSG Koenders et du Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le Général Sada Samaké.

 

Répondant favorablement à la demande d’appui des autorités maliennes, la MINUSMA s’engage avec la signature de ce Mémorandum et conformément à son mandat, à mettre à la disposition du Mali, des conseillers techniques UNPOL, dans les directions régionales des forces de sécurité maliennes (FSM) notamment à Kidal, Tombouctou, Gao et Mopti ainsi que dans les écoles de formation, afin de mettre en place les programmes conjoints, assurer une communication formelle et une coordination efficace avec la Mission, notamment dans l’élaboration de plans stratégiques conjoints.

 

« Les évènements que notre pays a connu en 2012 ont mis à nu les dysfonctionnements ainsi que les carences de notre système de sécurité. Il y a non seulement un grand besoin de restructuration mais également un énorme besoin d’équipements et infrastructures. L’assistance de tous les partenaires est donc requise et saluée à sa juste valeur. Monsieur le Représentant spécial, permettez-moi de vous rassurer de notre disponibilité à œuvrer pour la mise en œuvre du mémorandum », a précisé le Ministre.

 

La MINUSMA va également aider le Gouvernement à concevoir, développer et mettre en œuvre un programme progressif d’éducation professionnelle et de formation pour les FSM conformément à ses engagements et à la législation nationale pertinente et aux normes internationales. Ces programmes consisteront en une combinaison de formation  académique et professionnelle dans tous les domaines thématiques y compris les principes de base de la police, de la protection civile, de la garantie des libertés individuelles, des droits humains etc.

 

L’intervention de la MINUSMA portera aussi sur l’appui conseil et l’assistance technique pour renforcer les capacités des FSM dans leur gestion de la lutte contre la prolifération des armes légères par la mise en place d’un système de marquage, traçage, stockage et suivi des armes légères et des munitions, ceci dans le respect des normes régionales et internationales.

 

« Nous devons être pratiques, le plus opérationnels que possible et travailler main dans la main pour l’amélioration de la sécurité au Mali. Ce document hautement important pour la suite de notre coopération, va notamment permettre d’harmoniser le travail déjà initié avec les institutions concernées quant à la définition de leurs priorités, ainsi que de leurs plans stratégiques à moyen et long-terme. Je saisis cette opportunité pour souligner les excellents rapports de travail entre ma composante police et les forces de sécurité maliennes et remercie le Ministre pour le soutien et la confiance qu’il nous démontre », a déclaré M. Koenders.

 

Aider le Gouvernement à élaborer et mettre en œuvre des mécanismes de contrôle externe des FSM, offrir une assistance technique dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, apporter un soutien opérationnel dans le maintien de l’ordre public, à travers la planification, la coordination, l’exécution de patrouilles font partie des engagements pris par la MINUSMA.

 

L’éthique et la déontologie étant le socle du professionnalisme, la MINUSMA va accompagner le Gouvernement dans la mise en place de procédures internes pouvant aider efficacement les FSM à atteindre leurs objectifs. Dans la même veine, la Mission soutiendra la gestion des ressources humaines, notamment l’assistance au redéploiement des FSM dans les régions du nord du Mali ainsi que l’appui technique stratégique lors des recrutements.

Le Gouvernement pour sa part, s’engage à collaborer avec la MINUSMA lors des évaluations de capacités et de besoins des FSM à travers le partage d’information, l’organisation de visites conjointes etc.

 

Les parties s’accordent à coopérer, s’informer, se consulter, et coordonner leurs actions respectives dans le but de renforcer les capacités des FSM, y compris dans le développement de programmes et de procédures, ainsi que dans l’élaboration de stratégies notamment pour la réforme globale du secteur de la sécurité. Les parties conviennent de consolider la capacité des FSM à assurer la sécurité, soutenir la primauté de l’état de droit et contribuer à la professionnalisation des secteurs de la sécurité et de la justice au Mali selon les principes démocratiques de l’état de droit.

 

Le Mémorandum signé fixe le cadre global de la coopération, définit les engagements de chaque partie et comporte treize articles. La signature du Mémorandum vient consolider le partenariat entre la MINUSMA et les autorités maliennes et contribuera de manière substantielle à l’amélioration générale de la sécurité à laquelle les maliens aspirent tant.

 

Mission des Nations Unies au Mali

PARTAGER

1 commentaire

  1. « Ce document permettra à la MINUSMA d’aider au renforcement des capacités des forces de sécurité et de conforter sa participation à la mise en oeuvre du processus de réforme du secteur de la sécurité, un des volets prioritaires du programme du président de la République. La convention aidera à renforcer les capacités des forces de sécurité maliennes à assumer leurs missions dans les domaines du maintien de l’ordre public, de la prévention et la réponse aux troubles civils, entre autres. Elle va aussi aider le gouvernement à mener les enquêtes judiciaires, les renseignements policiers et la lutte contre les violences sexuelles et sexistes. »

    NOUS AVONS BIEN COMPRIS. NO COMMENT !
    1- …renforcement des capacités des forces de sécurité ….
    PAS DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS MILITAIRES ET DE DÉFENCE.

    2- ..La convention aidera à renforcer les capacités des forces de sécurité maliennes à assumer
    leurs missions dans les domaines du maintien de l’ordre public, de la prévention et la réponse
    aux troubles civils, entre autres..

    LA MINUSMA AIDERA AU MAINTIEN DE L’ORDRE PUBLIC, Á LA PRÉVENTION ET Á LA
    RÉPONSE AUX TROUBLES CIVILS ET SOCIAUX DONC CONTESTATAIRES.
    LÁ, L’INTÉGRITÉ TERRITORIAL DU MALI NE RÉLEVE PAS DES PRIORITÉS D’IBK, DE
    DE MARA.

    3- Elle va aussi aider le gouvernement à mener les enquêtes judiciaires, les renseignements
    policiers et la lutte contre les violences sexuelles et sexistes

    CHERS MALIENS, BIENVENUE AU PATURAGE DÉFINI, ENCADRÉ ET VALORISÉ PAR
    LA MINUSMA.SUR ORDRE D’IBK !
    SOUVENEZ-VOUS DES PHRASES DE SOUMEYLOU BOUBEY MAIGA Á PROPOS DE
    CES FAMEUX SMS QUI AURAIENT LA FORCE MAGIQUE DE FAIRE ET DE DÉFAIRE
    LES GOUVERNEMENTS, LES POUVOIRS POLITIQUES , LA FORCE MAGIQUE
    D’ORIENTER LES ANIMAUX DU PATURAGE MALIEN, PARDON LA POPULATION
    MALIENNE.

    EN GROS, LES MALIENS ONT RÉJETTÉ CYCLIQUEMENT UN CERTAIN » ACCORD .DE DÉFENSE » ET DANS LE PLUS GRAND SILENCE IL RECOIT AU COU LA CHAINE D’ESCLAVE SOUS LE NOM DE « COOPÉRATION SÉCURITAIRE ».
    IBK ET MARA VIENNENT DE S’EMPARER DU MACHIN QUI GÉNERE LES SMS.
    DES MAINTENANT VIVE LE MALI DES IDIOTS DES PLUS IDIOTS, CAR IBK ET MARA SONT SUR LES TRACES DE BLAISE COMPOERÉ, L’HOMME DE LA STABILITÉ DICTATORIALE, DU MENSONGE ET DE LA GABÉGIE.

Comments are closed.