Situation sécuritaire au nord : Le secteur privé à la rescousse

0
1

Hier après-midi, une importante rencontre a réuni les opérateurs du secteur privé malien, avec comme objectif, apporter une contribution significative à la gestion de crise du nord.
Mercredi soir, ils étaient tous présents dans la grande salle du CICB. Autour de Mamadou Sidibé, initiateur du projet et président du Conseil national du patronat du Mali, Mamadou Sidibé, les chefs des institutions consulaires se sont réunis pour mettre en route une opération de collecte de fonds au bénéfice des victimes et blessés au cours des incidents au nord Mali. Devant également faciliter le retour des 60 000 personnes qui se sont déplacées à l’intérieur du pays ou qui se sont exilées à l’étranger, les présidents du CNPM, de l’APCAM, de la  CCIM, du CMC, du  CMTR, de la CMM et de l’APCMM, ont déjà pu réunir la somme de cent millions de FCFA.
Principal intervenant, le président de l’APCAM, Bakary Togola, après avoir fait observer une minute de silence à la mémoire de tous ceux qui sont tombés sur le champ de l’honneur, a jugé que la situation était suffisamment grave pour que tous se mobilisent.
Lui et ses pairs des autres institutions consulaires et du patronat ont alors décidé de solliciter la contribution de tous les opérateurs du secteur privé. En plus des contributions annoncées dans la salle pour alléger les souffrances des familles des victimes, des déplacés et des exilés, un numéro bancaire a été ouvert et communiqué au public pour accueillir les contributions. Toutefois, selon B. Togola, les contributions peuvent être faites en nature, selon les possibilités de chacun. A rappeler que plus d’une centaine de militaires ont été tués, certains sauvagement et contrairement à toutes les conventions internationales, des centaines ont été blessés. Les civils non plus n’ont pas été épargnés, des bandits armés s’étant pris à leurs biens et souvent à leur vie. Les populations civiles, dans la plupart des petites localités, ont abandonné leur milieu naturel pour se réfugier hors des zones de combats entre les forces armées et de sécurité et les criminels du MNLA.
Au début de la cérémonie, Cheick Oumar Soumano, responsable du Recotrade (le réseau des communicateurs traditionnels), a fait des bénédictions et salué l’initiative des opérateurs du secteur privé.
En plus de Mamadou Sidibé du CNPM et Bakary Togola de l’APCAM, les présidents Jeamille Bittar (CCIM), Ousmane Babalaye Daou (CMC), Mamadou Minkoro Traoré (APCMM), Youssouf Traoré (CMTR) et Abdoulaye Pona (CMM) étaient tous présents à la cérémonie.
Cheick Tandina

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.