Sortie 25ème Promotion de l’Ecole d’Etat major de Koulikoro

5

militaire kkoo20 officiers stagiaires, (15 Maliens et 5 étrangers) ont bouclé leur cursus de l’école d’Etat major, au Centre d’instruction militaire Boubacar Sada Sy de Koulikoro, ce jeudi 20 juin. La cérémonie de remise de diplôme était présidée par le Chef d’Etat-major général des Armées du Mali, le Général de brigade Ibrahima Dahirou Dembélé et en présence de plusieurs invités dont les attachés de Défense accrédités au Mali.

 

Cette 25ème promotion est composée d’un burkinabè, un Camerounais, un Ivoirien, un Nigérien et un Togolais.

 

« Le Diplôme d’Etat – major confère à ces officiers la compétence et les qualifications techniques requises de planification opérationnelle et de conseils d’Etat-major conformément au standard universel. Elle a regroupé pendant une année scolaire des officiers supérieurs et des capitaines autour des modules de topographie, Droit International humanitaire, l’administration, la tactique et la géostratégie », a expliqué le commandant Centre d’instruction de Koulikoro, le Lieutenant- Colonel Nouhoum Mamadou Traoré.

 

Pour le Lieutenant Colonel  Traoré, le caractère multinational des promotions doit constituer et demeurer pour les uns et autres une grande richesse , dans un monde de plus en plus enclin au phénomène de la globalisation, où la plupart des opérations sont multinationales et exigent plus de coopération et d’interopérabilité.

 

 

Le Directeur des Ecoles militaires, le Colonel Cheickna Badjily a souligné que cette Ecole Nationale à Vocation Régionale , fruit du partenariat entre le Mali et la France s’est révélée comme des références continentales en matière de formation dans leurs domaines respectifs. II a indiqué que l’Ecole d’Etat-major, dont la devise est : « s’instruire pour mieux conseiller », a formé depuis sa création en 1997 à nos jours, 597 officiers d’une trentaine de pays africains.

 

 

Le Colonel Cheickna Bathily a déclaré qu’au cours de ces 9 mois de formations, les officiers stagiaires ont reçu toutes les connaissances et le savoir faire nécessaires à un officier d’Etat major moderne. II a aussi témoigné qu’ils ont reçu leur qualification relative aux opérations de soutien à la paix. «Ils sont aptes à servir honorablement dans un environnement multinational, interarmes et pluridisciplinaire, en tant de paix, de crise tout comme en guerre. L’Ecole envisage d’ouvrir dans les prochains jours ses portes à l’intention des officiers frappés par la limite d’âge au Brevet d’Etat- major. Ces officiers stagiaires bénéficieront au terme de leur formation de trois mois d’un Certificat d’Etat- major.

 

Pour de plus amples informations:

Capt M.N. TRAORE, Officier des Affaires publiques de Défense et Sécurité

Tél: (00223) 66 76 17 07 /  79 05 05 10,

Courriel: modibo.traore1@gmail.com, dirpamali@gmail.com

 

Source Dirpa pour Maliweb.net

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Alors que l’accord est signé, les oficiers maliens qui vienebt de terminer leur etatage, leur premier poste doit etre Kidal ! Avec tant de oficiers qui ne servent à rien, regardez par exemple Snogo est sa bande qui touchent des millions par mois et ne foutent rien.Alors il est temp que ces faux oficiers de bureau montent au nord, ils peuvent pas continuer à vivre sans rien faire. Les oficiers françsis et Tchadiens sont sur les terrains des operations…

  2. Former est une chose, appliquer une autre. L’armée malienne a besoin d’exercices pratiques, tant dans les rues de Bamako que dans le deseer du Nord. Nous devons aussi renforcer le côté communication. De nos jours non seulement elle communique peu, mais le fait mal. Renforcer les renseignements généraux par la professionnalisation et la diversité catégorielle du service d renseignement est à privillégier.
    L’esprit de don de soi manque. Hélas!

  3. Il faut former des milliers de jeunes pour defendre notre pays.
    Vive l’armée Malienne.

  4. être militaire ne se réduit pas au part de la tenue et de vaudrouiller en ville,
    C’est se bâtre pour defendre son territoire et non se batre pour occuper un poste ou reclamer de l,argent.
    Des cetaine de promotions sont sortie des école malienne! mais à quoi ils ont servit si ce n’est que se remplir les poche et faire le gros dos en ville puis fuire quand le moment est venu de se bâtre.
    On ne vous croit plus armée malienne!!!

  5. Une autre formation pour rien!!
    Le mali jette de l’argent par la fénêtre en formant des militaires.
    C’est triste mais c’est la pure vérité.
    Je pense qu’il arreter tout ce gaspillage unitile

Comments are closed.