Supposé être celui du Colonel Youssouf Traoré, ancien chef des opérations spéciales de l’ex-junte putschiste : Un corps découpé en morceaux et enroulé dans une bâche retrouvé au fond d’un puits de 30 mètres à Kati Malibougou

24
Colonel youssouf TRAORE
Colonel youssouf TRAORE

C’est en présence notamment du juge Yaya Karembé, en charge du dossier des militaires disparus durant les événements meurtriers des 30 avril-1er mai 2012 et de la mutinerie du 30 septembre 2013, du procureur de Kati, du directeur général et d’une équipe de la gendarmerie nationale qu’un corps présumé être celui du colonel Youssouf Traoré, ex-chef des opérations spéciales de l’ex-junte devenu ennemi juré du capitaine-général Amadou Haya Sanogo, a été retrouvé dans un puits, le samedi dernier à Kati, dans le quartier dit Malibougou. Le puits dans lequel se trouvait ledit corps, d’une profondeur de quelque 30 mètres, avait été rempli de gravier et colmaté par du béton. C’est dans la cour  d’une villa supposée appartenir au capitaine-général Amadou Haya Sanogo (il aurait acquitté 80 pour cent du prix de cession de ladite concession) que la macabre découverte a été faite. C’est donc sur lui que pèse désormais la lourde présomption d’avoir ordonné l’assassinat de cet officier supérieur.

 

Après la découverte, le dimanche 23 février dernier, de deux tombes clandestines dans le village de Fanafiè, sur la route de Bèmasso, près de Kati, les investigations ont conduit, le samedi dernier, le juge Yaya Karembé, dans le quartier Malibougou de Kati où il a découvert au fond d’un puits un corps enseveli sous   des tonnes de gravas et   supposé être celui du Colonel (béret vert) Youssouf Traoré, ancien chef des opérations spéciales de l’ex-junte. L’intéressé fut   l’un des plus proches compagnons du capitaine Amadou Haya Sanogo et  était considéré comme l’homme des “missions difficiles“.

      Avant qu’il ne tombe en disgrâce auprès de celui-ci après la mutinerie du 30 septembre 2012 qui a vu des militaires proches de l’ex-CNRDRE se mutiner contre  Sanogo, accusé de les “avoir oubliés dans les promotions exceptionnelles ”  accordées par le président par intérim Dioncounda Traoré et qui lui ont permis à lui-même d’être élevé au grade de général de corps d’armée.

Pointé du doigt après cette mutinerie par la junte d’alors comme “l’ennemi public nº1”, le Colonel Youssouf Traoré  est porté disparu après cet événement tragique et n’est plus jamais apparu. Malgré les cris de détresse lancés par  ses proches, notamment son épouse aucune information ne filtrera sur son cas. D’où les spéculations le donnant tantôt abattu et enterré ” quelque part ” tantôt vivant et planqué à l’intérieur du pays voire à l’extérieur.

Avec cette découverte macabre, les enquêteurs sont quasi unanimes à penser qu’il s’agit, cette fois-ci,  du corps du Colonel Youssouf Traoré,   froidement assassiné par ses anciens compagnons. Qui l’ont, semble t-il égorgé comme un   agneau sacrificiel et  découpé son corps en petits morceaux   ensuite emballés dans une bâche avant d’être jeté au fond d’un puits de 30 mètres de profondeur. Dans lequel seront ensuite versés trois chargements de benne en gravier dans le but de faire disparaître toute trace de ce travail funeste. Comme si cela ne suffisait pas, ils mettront du béton tout autour. Raison pour laquelle il a fallu à l’équipe du juge Yaya Karembé près de 48 heures pour acceder à ce corps et l’extraire du puits.

Mamadou FOFANA

 

 

============================================

 

Le corps émietté de Youssouf Traoré identifié grâce à son galon de Colonel

Après la découverte macabre, le dimanche 23 février dernier, de deux charniers contenant cinq corps sans vie de soldats à Kati-farada et dans la commune de Kambila, située à 2 km de Kati, l’équipe ad hoc de l’infatigable  juge Yaya Karembé, menée par un jeune Inspecteur principal de Police, vient de faire une autre découverte très insolite. Cette fois-ci, c’est le  corps émietté du Colonel Youssouf Traoré qui a été retrouvé  près d’une villa à Kati qui appartiendrait au Général Amadou Haya Sanogo. Ce dernier avait confié la gestion de cette maison à l’un de ses hommes de confiance, un  caporal du nom de Sangaré, en cavale et qui est activement recherché aujourd’hui, tout comme l’homme qui a vendu la maison à l’ex-chef putschiste.

 

L’un des principaux auteurs du coup d’Etat du 22 mars 2012, le Colonel Youssouf Traoré,  a été retrouvé émietté dans un puits, à l’intérieur d’une villa à Kati. Les fouilles dans et autour de la villa avait débuté la nuit du vendredi 28 février. C’est finalement au petit matin du 1er mars que les éléments de l’équipe du juge Yaya Karembé, menée de main de maitre par un jeune Inspecteur principal de la police nationale ont découvert le puits, à l’intérieur d’une villa à Kati, dans le quartier de Malibougou.

Une source indique que les cinq corps découverts la semaine dernière et celui du Colonel Youssouf Traoré ont tous été tués le même jour selon les indices. Toutefois,  eu egard à la personnalité de ce dernier, très influent auprès de la troupe, ces bourreaux ont décidé de l’enterrer en un lieu sûr, c’est-à-dire dans une villa, acquise par Amadou Haya Sanogo pour éventuellement éloigner toute personne considérée comme trop curieuse. Les cinq autres corps ont été enterrés à Kati-farada non loin du poste de péage et à Kambila.

Notre source nous précise que le corps du Colonel était émietté puis réduit en pâte, et que seules les tibias ont été conservés. Il a été identifié comme celui de Youssouf Traoré, grâce à ses galons de Colonel. Les résidus ont été confiés aux experts scientifiques américains pour un examen médical de confirmation de l’identité de la victime.

On se souvient que le Colonel Youssouf Traoré avait été porté disparu depuis les évènements du 30 septembre 2013, après la mutinerie de certains membres de l’ex-junte contre le Général Amadou Haya Sanogo.  Plusieurs mutins avaient en son temps été portés disparus avant que leurs corps ne soient découverts à divers endroits de Kati. Cas de l’adjudant-chef Dramane Cissoko, du Sergent-chef Gandakoye, (chauffeur du Colonel Youssouf Traoré), du soldat Salif Maïga dit ” rougeau “.

 Un mystère entier régnait sur le sort du Colonel Youssouf Traoré jusqu’à cette découverte macabre du juge d’instruction Yaya Karembé, chargé de l’affaire des 21 bérets rouges.

Clarisse NJIKAM

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

24 COMMENTAIRES

  1. Ces militaires (bérets rouges ou verts) sont tous maliens et ont des familles. Les journalistes ne devraient donc pas insister sur les détails sordides de leur exécution. Le diable est dans les détails et cela ne fait qu’attiser les haines et les frictions. Les coupables doivent certes payer (tout le monde est d’accord là dessus) mais la presse doit informer sans pour autant retourner le couteau dans la plaie des parents, et amis dont les cœurs saignent encore.

    Nous tous nous savons que Sanogo et sa clique ont mal agi, mais ils ont encore des sympathisants (donc une certaine capacité de nuisance et des admirateurs dans la presse, les forces de défense et de sécurité, l’administration territoriale ….) et certains coupables même vont passer entre les mailles du filets.

  2. Que d’efforts, de peines, d’acharnement, de passion pour combattre le Général Amadou Haya Sanogo.

    Les journalistes Malien, toute la vérité doit être dite y compris la mise en route de la plainte contre la tuerie d’une soixantaine de bérets verts. Dans ce dossier Souméilou Boubeye Maïga et de nombreux ténors de la classe politique du FDR sont cités. Il faut aussi une activation immédiate du dossier car nous avons soif de justice.

    Attention a certains infos, actuellement le FDR et ATTetistes ont fixe des quotas par articles de diffamation sur SANOGO par qui tout leur malheur est arrive.

    L’affaire béréts rouge, il faut être aveugle pour croire à des mensonges contre le général car Amadou Haya Sanogo est un vrai militaire et très intelligent pour commettre de tels actes, ce travail est un travail d’amateur.

    Mais la vérité verra le jour, DIEU EST TEMOIN DE TOUT, les manœuvres frauduleuses orchestrées pour faire condamner notre sauveur nationale, échoueront Inch’ALLAH. Attendons voir la suite…

    • “…Amadou Haya Sanogo est un vrai militaire et très intelligent pour commettre de tels actes, ce travail est un travail d’amateur…”

      🙄 Apparemment il n’a pas été très intelligent en payant les services “d’amateur”…

      S’il est innocent, Dieu ne l’abandonnera pas…dans le cas contraire la justice divine commence par la main des hommes d’ici bas et se termine dans l’enfer de l’au-de-là …

    • Euh Traoré, moi je souhaiterai vous rencontrer physiquement si c’est possible. Meme si vous n’avez pas perdu de proche, il faut être sensible à la vie humaine.

  3. Ceux qui complotent aujourd’hui se détruiront demain, je ne me réjouis jamais de la mort de quelqu’un mais ce colonel Youssouf fait certainement des bourreaux des berets rouges et si ça se confirme ils ont été beaucoup plus sauvage avec lui que les bérets rouges en l’egorgant et le découpant en morceaux. Personne n’a mis les putschistes en conflit leurs intérêts ont fini par diverger, donc le conflit était inevitable . Sanogo et son gang ont montré qu’ils sont capables d’horreurs dignes des terroristes les plus radicaux quand il s’agit d’argent mais n’hésitent pas à fuir au premier coup de feu il s’agit du pays.

  4. QU’IL CRAME EN ENFER, ESPECE DE SALE RAT! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  5. Sambpu
    « ton post montre une fois de plus que ton quotient intellectuel est bien inférieur à celui d’un bébé singe de 2 ans!I »

    Normal !.. J’ai naturellement un côté « Bonobo charmant » !
    Et comme en plus je suis resté très jeune… 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  6. Le juge doit chercher aussi à découvrir qui est à la base de la DIVISION DES EX-PUTCHISTES causant “la mutinerie de certains membres de l’ex-junte contre le Général Amadou Haya Sanogo”.C’est dommage que les mains invisibles de Boubèye/ministre de la défense derrière cette affaire de mutinerie ne soit pas revelées au grand jour!Après tout c’est à cause de cette manipulation faite au camp “Youssouf” contre le camp “Sanogo” que tout est parti jusqu’il y a eu mort d’hommes!Que l’âme du colonel Youssouf repose en paix. 😥 😥 😥 😥

    • Ta haine pauv’con te détruira. tu hais Boubèye pour ses origines et non pour ses actes. Boubèye assainira l’armée que vous et vos parents ont transformé en chasse gardée et retourné contre les maliens. Main invisible, mon oeil, chez le juge c’est les mains et les corps visibles qui ont un effet et non vos fantasmes tribalistes. J’espère que tu rencontreras toi aussi la haine en France pou savoir ce que c’est de haïr les gens pour leur origine.

      • kADI!
        Nous pensons que vous devez faire bien attention à l’orientation que donne ces articles de journaux.
        Sambou n’a pas tord.Tout semble allé si facile et si vite que des doutes pourraient s’installer dans tout esprit perspicace.
        Avec des enquêtes scientifiques dignes de ce nom,l’affaire prendra une autre tournure dans les jours à venir.
        Nous pensons même que le Général Amadou Aya Sanogo pourrait être innocenté.
        D’énormes surprises attendent le peuple malien.
        Nous avons la ferme conviction que des gens ont commis des crimes depuis le moment du contre-coup d’État et après et font porter le chapeau à la junte.
        L’expertise malienne ne suffira pas ,nous demandons une contre-expertise américaine impartiale.
        “Rira bien qui rira le dernier”

        • Boubeye est Maiga, si vous ne connaissez pas d’ou viennent les Maiga au Mali, c’est que vous n’etes meme pas un malien. Meme pas de temps a perdre avec vous 😯 .

          Quelle honte!!!

      • kADI!
        Nous pensons que vous devez faire bien attention à l’orientation que donne ces articles de journaux.
        Sambou n’a pas tord.
        Tout semble allé si facile et si vite que des doutes pourraient s’installer dans tout esprit perspicace.
        Avec des enquêtes scientifiques dignes de ce nom,l’affaire prendra une autre tournure dans les jours à venir.
        Nous pensons même que le Général Amadou Aya Sanogo pourrait être innocenté.
        D’énormes surprises attendent le peuple malien.
        Nous avons la ferme conviction que des gens ont commis des crimes depuis le moment du contre-coup d’État et après et font porter le chapeau à la junte.
        L’expertise malienne ne suffira pas ,nous demandons une contre-expertise américaine impartiale.
        “Rira bien qui rira le dernier”

    • Que l’âme de ses 21 victimes (chef des opérations “spéciales” de sanogo…) repose en paix!

  7. « ancien chef des opérations spéciales de l’ex-junte putschiste »…

    Quand on sait ce qu’on pu être les « Opérations spéciales » chez ces lâches sanguinaires, pour ce « chef des opérations spéciales, se retrouver lui-même cadavre au fond d’un puit c’est un peu L’arroseur arrosé ! »

    En tout cas, si les infos sont vraies, on peut dire qu’il aura été le seul putschiste à « aller au fond des choses » : …….. 30 mètres de profondeur en l’occurrence. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    • @ NFP.C’est tellement bête de rire de la mort d’une personne même ex-putchiste fusse-t-il.Cette manière IGNOBLE de présenter ton post montre une fois de plus que ton quotient intellectuel est bien inférieur à celui d’un bébé singe de 2 ans!Il faut être d’un dégré de maturité mentale absurde pour se rejouir ainsi de la perte d’un être humain.Mais c’est à MWB la faute puisque c’est l’admin de ce site qui permet même aux i d i o t s de ton rang de venir s’exprimer ici.Espèce d’écervelé que tu es. 👿 😈

      • Sambpu

        “NFP.C’est tellement bête de rire de la mort d’une personne même ex-putchiste”

        Jamais tu ne m’entendras rire de la mort d’une “personne”! Mais quand cette “personne” était justement “chef des opérations (très) spéciales” de la junte, et que ces “opérations spéciales” ont (entre autre) consisté à assassiner 21 malheureux les poings liés, n’imagine pas une seconde que sa mort me tire des larmes!

        Un homme assassiné, quelqu’il soit, est une chose TRAGIQUE;
        Un assassin assassiné, est un JUSTE RETOUR DES CHOSES!…

        • toi tu est un vrais sadomasochisme 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

          • alkerouuuuuuuuuuu!

            Comment tu vaaaaaaaas? 😆 😆 😆 😆

            Et la jolie Maiga, tu as préparé les kolas?

    • NFP!
      Ne vous réjouissez pas si vite!
      Rien n’est prouvé encore à ce que nous sachons.
      Qui l’a nommé “chef des opérations spéciales de l’ex-junte”.
      Cette affaire devient plus intéressante en matière d’enquêtes criminelles.
      Ne vous fiez pas à vos sens communs,la raison interviendra et vous verrez que quelqu’un a voulu nous faire croire la culpabilité des innocents.
      Vous vous souviendrez toujours:
      “Rira bien qui rira le dernier”

Comments are closed.