Visite de parlementaires danois : Un appui logistique utile à « SERVAL »

0
Visite de parlementaires danois
Visite de parlementaires danois

Sept parlementaires danois ont séjourné à Bamako de dimanche à mardi au sein d’une délégation conduite par Matte Gjerkov, députée et ancienne ministre danoise de l’Agriculture et de la Pêche. Elle a été reçue par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, et le Premier ministre Oumar Tatam Ly. Les visiteurs sont allés naturellement rendre visite à leurs homologues de l’Assemblée nationale.

 

 

Hier, les parlementaires se sont entretenus avec les responsables de la Minusma avant de se rendre à Koulikoro où un contingent d’instructeurs militaires européens  assure la formation de nos soldats.

 

 

En venant chez nous, les parlementaires danois ne sont pas arrivés les mains vides. L’avion qui les transportait restera ici pour un bon bout de temps. Le Hercules C-130 du détachement d’Aalborg soutiendra, en effet, l’opération « Serval » pour le transport des troupes.

 

 

Avec un équipage de haut niveau, cet avion de dernière génération constitue un soutien capital pour les opérations sur le terrain. Une équipe danoise de renseignement rejoint désormais le dispositif de l’Union européenne sur le terrain.

 

 

Pour que cet Hercules C-130 se déplace, il a fallu que le gouvernement danois demande et obtienne l’accord de la commission des Affaires étrangères du Parlement. Cette procédure était indispensable pour que « le Danemark puisse venir en soutien à l’opération dirigée par les Français au Mali avec un avion de transport Hercules et le personnel de soutien nécessaire », a indiqué le chef de la délégation lors d’une conférence de presse lundi soir à la résidence de ambassadeur du Danemark à la Cité du Niger.

 

 

Mme Matte Gjerkov et sa délégation étaient visiblement satisfaites de leur mission. Elle a évoqué une visite dans notre pays en 2008 lorsqu’elle travaillait dans l’humanitaire. « C’est un pays magnifique. Le Mali est vaste et riche de sa diversité culturelle. J’ai visité Tombouctou, Goundam…», se souvient-elle d’un ton nostalgique. C’est pourquoi, ajoute l’élue, je me sens interpellée par la situation du Mali.

 

 

Pour elle, il était important que les parlementaires danois viennent voir comment la situation politico-sécuritaire évolue sur le terrain. Mais pas que cela. La condition de la femme intéresse particulièrement la présidente de la Commission des Affaires étrangère du Parlement national danois. « Nous avons une riche expérience des droits des femmes que nous voulons partager avec le Mali », a indiqué Matte Gjerkov.

 

 

Au Danemark, peu de femmes restent à la maison pour s’occuper uniquement de tâches ménagères. Cela est aussi possible au Mali, estime-t-elle. Et de lancer un appel à l’union des cœurs et des esprits. Tout en se montrant favorable à une bonne formation des militaires maliens et au respect strict de l’intégrité territoriale de notre pays, Matte Gjerkov pense qu’un meilleur monde est possible. « Moi, j’ai travaillé dans l’humanitaire avant d’entrer en politique, dit-elle la main sur le cœur. Je pense que si les gens le veulent, ils vivraient dans un monde sans violence ». Pour notre pays, elle souhaite une paix durable et le bien-être pour tous.

A. M. CISSE

 

PARTAGER