Visite d’une délégation du pilier développement de la Police des Nations Unies à Tombouctou

1
Visite d’une délégation du pilier développement de la Police des Nations Unies à Tombouctou
Une délégation conduite par le Colonel Djibril Ndime, le Chef du pilier développement de la Police des Nations Unies à la MINUSMA

Une délégation conduite par le Colonel Djibril Ndime, le Chef du pilier développement de la Police des Nations Unies à la MINUSMA a effectué une visite de travail dans la région de Tombouctou, du 3 au 5 novembre dernier. L’objectif visait à faire l’état des lieux des projets de renforcement des capacités des Forces de sécurité Maliennes et constater les besoins spécifiques en termes de formation.

 
Le pilier développement de la Police onusienne (UNPOL) regroupe les sections de formation,  de gestion de projet, du crime transnational organisé, et celle de la réforme et de la restructuration du secteur de la sécurité. Le rôle du pilier est de développer et renforcer les capacités des forces de sécurité maliennes. 
A l’occasion de cette mission à Tombouctou, le coordonnateur de la cellule de formation, Gabin Akonde et le gestionnaire de projet, Server Cengiz, ont fait partie de la délégation. L’une de leurs missions essentielles est d’encadrer les officiers sur le terrain dans l’élaboration d’un plan de formation régionale basé sur les besoins des bénéficiaires. « Le moment est venu pour que les autorités des Forces maliennes régionales nous fassent part de leurs besoins réels en terme de formation, afin que l’on puisse leur fournir un meilleur appui », a déclaré le Colonel Djibril Ndime. 
La première étape du périple a conduit la délégation à la Légion de la gendarmerie. Les échanges ont porté sur la formation des gendarmes, notamment sur la conduite automobile, selon la demande faite par le commandant de la légion de gendarmerie, le Lieutenant-Colonel Baba Bagayoko. « En moins de six mois, la légion a perdu deux véhicules à Goundam. Nos éléments ont besoin d’être formé à la conduite automobile sur le sable afin de limiter les accidents de circulation », a-t-il constaté.  Le commandant Bagayoko a aussi requis la reprise des formations déjà données au profit des nouveaux gendarmes qui effectuent des rotations tous les 9 mois. 
Dans la région de Tombouctou, depuis janvier 2014, le bureau régional UNPOL de la MINUSMA a organisé 5 séances de formation sur les renseignements généraux, la police judiciaire, le maintien d’ordre, le trafic de stupéfiants et les gestes techniques, pratiques et intervention (GTPI). Satisfait de la manière dont les Policiers onusiens s’acquittent de leurs taches sur le terrain, le Colonel Djibril Ndime a également annoncé que des séances « formations des formateurs » sont organisées au profit de son staff en région.
Les membres de la délégation se sont entretenus avec le Gouverneur de la région, le Colonel-Major Mamadou Mangara. Ce dernier a insisté sur la nécessité de renforcer les capacités mobiles et de doter les forces régionales de tentes et d’intensificateurs de lumières aux fins de faciliter la réalisation de patrouilles de longues portées. Ils ont aussi échangé avec le Directeur régional de la Police, le contrôleur-général, Abdoulaye Konaté, qui souhaiterait disposer de détecteurs de métaux au niveau des postes de contrôle de la Police.
 « Nous avons eu des feed-back positifs des projets exécutés au bénéfice de la gendarmerie à Tombouctou, Goundam et Niafounké. Toutefois, il nous faut équilibrer nos actions en faisant  en sorte que les projets au profit de la Protection civile et de la Garde Nationale aboutissent », a soutenu le Chef du pilier développement de la Police de la MINUSMA.
Joignant l’acte à la parole, le Colonel Djibril Ndime s’est rendu sur les sites devant être prochainement rénovés ou construits. Il s’agit des locaux de l’Etat-Major du groupement de la légion de gendarmerie, de la réhabilitation et construction d’un célibatorium  à l’Etat-Major de la Garde nationale, de la réhabilitation et équipement des bureaux de la protection civile à Tombouctou. « Cela nous permet de mettre à jour le tableau des besoins des forces maliennes, en vue de l’élaboration d’une carte régionale des projets de renforcement des capacités des forces de sécurité maliennes », a expliqué Ndime.
Bouclant le travail de terrain, la délégation a rencontré le Commandant de la 6ième compagnie de la Garde nationale de Tombouctou, le Capitaine Modibo Doumbia. Ce dernier a guidé la visite sur le site d’exécution du projet de réhabilitation et d’équipement de la maison d’arrêt et de correction de Tombouctou, actuellement en cours et financé par la MINUSMA.
Les témoignages des autorités des forces maliennes rencontrées par la délégation ont marqué un approfondissement dans la relation entre elles et la composante policière de la MINUSMA. « Nos rapports avec nos partenaires des forces de sécurité maliennes se sont raffermis et ils sont devenus plus enclin à solliciter l’appui de la composante policière de la MINUSMA, suite aux projets déjà réalisés à leur bénéfice », conclut le Colonel Djibril Ndime, au terme de sa mission dans la cité des 333 saints, avant de s’envoler vers Mopti pour la même cause.
PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.