Visite du ministre de la Défense et des Anciens Combattants à Mopti : A l’écoute des troupes

4
Visite du ministre de la Défense et des Anciens Combattants à Mopti : A L’ÉCOUTE DES TROUPES

Le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Abdoulaye Idrissa Maïga,  à la tête d’une importante délégation, vient d’effectuer une visite de cinq jours (23-26 septembre) dans la Région de Mopti.

Deux  semaines  seulement après sa prise de fonction, M. Maïga est allé au contact de nos Forces qui font l’objet d’intenses sollicitations sur le terrain.  Pour le nouveau ministre de la Défense, cette visite dans  la zone de défense N°6 avait un double objectif : d’abord se rassurer des bonnes conditions de vie et de travail des troupes basées au centre du pays, ensuite rassurer la nation sur les capacités opérationnelles desdites troupes évoluant sur le territoire de la 5ème Région administrative du Mali. C’est dans la matinée de vendredi 23 septembre que le gouverneur de la Région de Mopti, le Colonel Sidiki Samaké a accueilli, à l’aéroport international Mopti Ambodedjo,  le ministre de la Défense  et des Anciens Combattants qui a ensuite passé en revue les troupes.

Après ce cérémonial, la délégation  ministérielle s’est rendue au camp militaire Hamadoun dit Ballobo Barry de Sévaré, où le ministre Maïga a sacrifié au rituel du dépôt de gerbe de fleurs devant le monument dédié aux soldats maliens et étrangers morts pour la libération des villes de Konna et de Diabaly.

Dans l’après midi et dans le même camp, Abdoulaye Idrissa Maïga a eu un briefing et un entretien avec, respectivement, les autorités militaires et l’ensemble des troupes. Si l’entrevue avec la hiérarchie militaire  s’est tenue à huis clos, la rencontre avec les troupes a donné lieu à des échanges forts intéressants. Pendant cette séquence interactive, les interventions des militaires ont porté principalement sur des problèmes relatifs à la construction d’écoles dans les camps, aux critères d’avancement en grade ainsi qu’aux questions diverses. A toutes les préoccupations exposées, des éléments de réponse ont été apportés par la hiérarchie, notamment par le Général Didier Dakuo, Chef d’Etat major général des Armées, le colonel Daoud Aly Mohammedine, Commandant de la Zone de Défense N°6.

Le samedi 24  septembre, à bord de l’hélicoptère de la MINUSMA, le ministre Abdoulaye Idrissa Maïga s’est rendu à Hombori pour visiter les installations du Centre de mise en condition opérationnel (CMCO). Sur place, il a eu également des entretiens avec la hiérarchie et les troupes. Auparavant, il avait rencontré le chef de village de Hombori  qui lui a assuré le concours de la population face à la recrudescence des attaques dont les auteurs se servent très souvent de motos. « Il n’y a pas de djihadistes chez nous, mais des petits bandits complices de nos agresseurs. Nous sommes en train de sensibiliser la population pour les démasquer. C’est à nous de les dénoncer», a souligné Nouhoum Ousmane Maïga.

La dernière étape de la visite ministérielle a concerné la localité de Douentza située à 184 km de Sévaré et où se trouve déployé le Groupe tactique interarmes, GTIA ‘’Waraba’’. Comme à Sévaré et à Hombori, il y a eu des échanges avec les officiers et les hommes de rang. Abdoulaye Idrissa Maïga a, par la suite, adressé les encouragements du président de la République, Chef Suprême des Armées, aux hommes de troupes. Avant de partager un repas de cohésion avec eux.

….lire la suite sur essor.ml

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Déjà ce qu’il faut savoir, il est toujours facile de critiquer son prochain que soit même.
    Dans la conjoncture actuelle, nous devrons accompagner nos autorités dans cette quête de la paix, au lieu de jeter chaque fois la pierre sur eux.
    Nul n’est parfait mais aidons les à accomplir leurs taches en tant que citoyen de cette patrie et non porter toujours des jugements.
    Il n’est pas facile d’être ministre dans la conjoncture actuelle où le pays vit dans un climat de morosité.
    Anecdote:” un jour, j’étais entrain de dénigrer et porter des faux jugements sur un enseignant, ne sachant pas qu’un jour je serai devant un groupe des gens entrain de dispenser des cours. c’est en moment que j’ai compris un adage qui dit je cite:” Seul le poisson qui peut t’affirmer que le crocodile est entrain de pleurer, puisque tous deux vivent dans l’eau”, fin de citation.

  2. La vous m’en bouclez un coin… waooo!!!! Le ministre de la defense qui se rend en 5eme region sans aller a Tenenkou, l’epicentre de la tension intercommunautaire et securitaire? Wallai, j’en perds mon “fula kan”.

  3. Merci Mr le ministre, les hommes au front entrain de perdre leur vie pour sauver les nôtres méritent accompagnement et encouragement dans une attention toute particulière de nos hautes autorités.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here