« La conquête de l’indépendance et l’édification du nouvel Etat du Mali » : De grands repères dans l’évolution politique de notre pays

0
1

Le livre rassemble plus de 98 textes et actes juridiques, 81 déclarations politiques, 41 documents théoriques, plus de 22 accords, conventions et traités, 46 articles de presse et comptes-rendus, plus de 53 images de témoignages et de prestations.

Plusieurs personnalités ont assisté samedi à la Maison de la presse au lancement du livre de Daba Diawara, le ministre de la Réforme de l’Etat. Intitulé « La conquête de l’indépendance et l’édification du nouvel Etat du Mali », l’ouvrage est une étude documentaire retraçant le parcours des hommes et des femmes rassemblés au sein de l’Union soudanaise RDA (US-RDA) qui ont conduit le Mali à l’indépendance, le 22 Septembre 1960. “Ces militants de l’indépendance ont refusé la domination étrangère et se sont battu pour la liberté, le progrès et l’édification d’une nation forte, unie et engagée à occuper une place de choix dans le concert des nations”, écrit ainsi Daba Diawara.

Présenté en deux tomes, l’ouvrage rassemble plus de 98 textes et actes juridiques, 81 déclarations politiques, 41 documents théoriques, plus de 22 accords, conventions et traités, 46 articles de presses et comptes- rendus, plus de 53 images de témoignages et de prestations. Les 9 chapitres du premier tome consacré à la conquête de l’indépendance, traitent essentiellement des révoltes contre l’occupation coloniale, l’éveil de l’anticolonialisme et la lutte pour la reconnaissance des droits aux colonisés. Ils rappellent les grandes réformes de l’après-guerre, l’avènement de l’Union française et de la proclamation de la République du Mali. Les six chapitres du second tome sont consacrés à l’édification du nouvel Etat du Mali. Ils évoquent l’organisation du nouvel Etat, la consolidation de l’indépendance du Mali, la décolonisation économique, la transformation socialiste du monde rural, la politique étrangère de l’époque et l’épilogue. La seule ambition du livre, selon son auteur, est de faire sortir de l’oubli la vérité historique et partager avec la jeune génération, notamment les historiens et autres chercheurs, les matériaux fiables de recherche. Des témoignages, des questions, des débats et suggestions ont meublé la cérémonie. L’ancien ministre et historien, Modibo Diakité, a jugé qu’à travers cette nouvelle parution, l’auteur venait d’offrir au publ

ic (étudiants et chercheurs), un ouvrage de réflexion et un corpus de textes. Le livre éclaire davantage sur les efforts des autorités de la 1ère République du Mali de bâtir un Etat moderne. Il souligne leur volonté de se doter d’une diplomatie panafricaine et de mener une politique tiers-mondiste marquée par le concept du non alignement qualifié de neutralisme positif, a-t-il souligné. Pour l’ancien ministre des Affaires étrangères, président du club “Démocratie et République”, Moctar Ouane, l’ouvrage rappelle les épisodes marquants de la résistance armée à la pénétration coloniale, de la prise de Sabouciré à la bataille d’Andéranboukane. Moctar Ouane a fait un bref compte rendu de lecture du livre. Il rappelle les révoltes contre l’occupation coloniale et contre les exactions exercées par les nouvelles autorités françaises sur les populations autochtones : celles du Bélédougou, du pays Bwa et du Gourma. Edité par les « Editions-Tropics », l’ouvrage est disponible au ministère de la Réforme de l’Etat au prix de 30.000 Fcfa pour les deux tomes.

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.