11ème édition du Festival reggae du Mali : Le 71ème anniversaire de la naissance de Robert Nesta Marley a vécu

0

Initié par la Reggaewoman Sista Mam, de son vrai nom, Mariam Sangaré, le lancement officiel du Festival Reggae du Mali en hommage à Robert Nesta Marley a eu lieu le jeudi 4 février 2016 au jardin du Carrefour des jeunes. Placée sous le signe du changement climatique, une conférence de presse a été animée par des spécialistes sur les causes et les conséquences du phénomène climatique. Ce festival se tiendra du 4 au 6 février 2016.

Selon la présidente de la Commission d’organisation, Aminata Mamy Sangaré (Queen Mamy), ce Festival s’article autour de la date anniversaire du Grand Homme Robert Nesta Marley. «Bob, au-delà de la musique, était un homme de foi très engagé sur le plan politique, axé sur la libération des peuples opprimés. Marley rêvait d’un monde juste. Ne disait-il pas que ‘’ma seule richesse est la vie’’ ? Cet homme universel avait la passion de la vie et des vivants, mais pas celle de l’argent», a-t-elle indiqué. Comme pour dire qu’aujourd’hui, le matériel (l’argent) a plus de valeur que l’être humain et c’est ce qui fait la misère sur terre.

«Bob Marley était un apôtre du panafricanisme. Il souhaitait voir le continent africain s’unir. Il se rendit dans plusieurs pays en 1978, 1979 et le 18 avril 1980 pour célébrer l’indépendance du Zimbabwe. Ecouter son album AFRICA UNITE et vous en saurez plus. Aujourd’hui, nous ne parlons pas de sa musique, car l’aura de l’homme a dépassé ce cadre. Il était un grand défenseur des droits de l’homme, un ambassadeur pour la paix, et avait une conviction politique et une conviction religieuse», a témoigné Queen Mamy.

Avant d’ajouter : «L’Union africaine, sous l’égide du président Alpha Oumar Konaré, a organisé son 60ème anniversaire à Addis-Abeba. Ce fut une rencontre mondiale parrainée par la Banque mondiale, l’Unesco et d’autres organisations internationales. C’est depuis ce 60ème anniversaire que Sista Mam a tenu à organiser autour de cette date du 6 février, un Festival pour faire mieux connaître l’homme et son combat».

«Pour tous les Rasta, Bob Marley avait un profond respect de la nature. Nous voudrions que ce Festival soit également un espace qui nous permette de mieux cerner la menace qui plane sur notre univers : le changement climatique. Les spécialistes des questions climatiques nous édifieront sur le thème », a conclu Queen Mamy, présidente de la commission organisation du Festival.

Rappelons qu’au cours de ce Festival, des œuvres d’artistes talentueux pourront être admirés à travers des défilés de mode et de bijoux, des concours de chants sur les tubes phares de Bob Marley, et les prestations de plusieurs artistes nationaux et internationaux en concert live, le samedi 13 février 2016, au Musée national de Bamako à partir de 20 heures.

 

Gabriel TIENOU/Stagiaire

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER