13e session du Conseil d’Administration du Palais de la Culture Un budget ambitieux de plus de 540 millions de FCFA pour l’exercice 2012 avec de grandes orientations

0
1

Le budget pour l’exercice 2012 du Palais de la Culture Amadou Hampaté Ba s’élève à 540 249 737 de FCFA contre une dotation initiale de 502 155 000 de FCFA pour l’exercice 2011, soit une augmentation de 7,05%. Ce budget permettra à la Directrice générale du Palais de la Culture, Mme Haïdara Aminata Sy, de réaliser ses ambitions. Il est reparti entre la subvention de l’Etat qui s’élève à 422 918 000 FCFA et les ressources propres estimées à 117 331 737 de nos francs.

 

 

es administrateurs du Conseil d’Administration du Palais de la Culture Amadou Hampaté Ba étaient réunis, le lundi 20 février, pour les travaux de la 13ème session. Elle était placée sous la présidence du Secrétaire général du ministère de la Culture, El Hadj Koïta en présence de la Directrice générale du Palais de la Culture.

Dans son mot de bienvenue, El Hadj Koïta précisera que cette présente session a pour but d’examiner et de définir les grandes orientations du Palais de la Culture dans la perspective de l’atteinte de ses objectifs. Raison pour laquelle, cette session était consacrée à l’examen du budget programme de l’exercice 2012. Ce budget s’élève en recettes et en dépenses à la somme de 540.249.737 de FCFA contre une dotation initiale de 502.155.000 FCFA, soit une augmentation de 7,05%.

Ce budget, selon le Secrétaire général du ministre de la Culture, est reparti entre la subvention de l’Etat d’un montant de 422 918 000 FCFA et les ressources propres estimées à 117 331 737 de nos francs. Aux dires d’El Hadj Koïta, le Palais de la Culture dispose d’un financement extérieur d’un montant de 25 millions de FCFA. Cette enveloppe financière est destinée à soutenir le projet de jeunes talents dénommé “Sôgôma Dolo”, une initiative appuyée par le Projet de renforcement des capacités de l’action culturelle du ministère de la Culture en partenariat avec la Coopération espagnole. Ce projet, faut-il le rappeler, vise à propulser sur la scène artistique des jeunes artistes talentueux, sélectionnés dans le domaine de la chanson sur toute l’étendue du territoire national. L’occasion était bonne pour le Secrétaire général du ministère de la Culture de rappeler les objectifs prioritaires du Palais. Il s’agit de l’amélioration et du renforcement des conditions de travail et d’accueil des acteurs culturels et la promotion des industries culturelles et le renforcement des bases de l’économie de la culture.

Dans le cadre des activités de l’exercice 2012, le Palais de la Culture entend réaliser plusieurs actions, notamment l’organisation de la troisième édition du Week-end culturel, la réalisation d’un château d’eau et la reprise du câblage électrique de l’ensemble de la cour. Ce qui permettra, précisera El Hadj Koïta, de “minimiser les consommations d’eau et de renforcer davantage la sécurité dans les locaux de l’établissement”.

Les travaux de rénovation concerneront, dira-t-il, le remplacement d’une partie des chaises de la salle des spectacles Bazoumana Sissoko.

Il faut rappeler que le Palais de la Culture a pour missions  de stimuler la recherche et la créativité dans les domaines des arts et du spectacle, d’organiser des rencontres artistiques et culturelles et d’assurer la formation et le perfectionnement des artistes et techniciens du spectacle.

En tout cas, l’arrivée de Mme Haïdara Aminata Sy a donné un autre visage au Palais de la Culture à travers ses  nombreuses initiatives pour faire face à la politique culturelle de son département de tutelle. Aujourd’hui, on peut dire sans risque de se tromper que le Palais de la Culture Amadou Hampaté Ba est une référence dans la sous-région.

Alou B HAIDARA

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.