1ère édition de la rencontre culturelle “Ici Kayes-BEERA” : Du 22 au 24 janvier la Cité des Rails a vibré au son de la musique

1

kayesCette rencontre, organisée par l’association Duba, a pour but de valoriser les cultures du Mali en général et celles de Kayes, en particulier.  Cette première édition était présidée par le directeur de cabinet du Gouverneur de la 1ère région Kamanfiling Sissoko qui avait à ses côtés le Président du Conseil Régional de Kayes, Bandiougou Diawara et plusieurs responsables du monde de la culture de la région.

Promouvoir la culture de la région, en valorisant le savoir-faire des artistes locaux est l’objectif visé par ce festival. Durant trois jours, à travers plusieurs activités, plus 300 participants ont étalé leurs compétences et leur savoir-faire dans la Cité des Rails.

Le président de l’association Duba a exprimé sa satisfaction pour la réalisation de cette  manifestation culturelle qui constitue un espace de rencontres, d’échanges, de partage et de valorisation de notre riche patrimoine. La présente rencontre, selon lui, a été une occasion du donner et du recevoir.

Le directeur de cabinet du Gouverneur de Kayes, Kamanfiling Sissoko,  a déclaré que ces rencontres ont permis de regrouper les artistes locaux. Il a apprécié les différents thèmes qui ont porté sur la culture et la jeunesse, développés au cours de ce festival.

Le maire Issiaka Kanouté s’est réjoui de la tenue de  cette rencontre culturelle dans sa commune avant d’inviter les promoteurs de festivals et d’espaces culturels à s’investir dans une large information et de sensibilisation pour la sauvegarde  du patrimoine culturel de Kayes.

Pour le directeur du Festival Africolor, Sebastien, ces rencontres culturelles ont été un grand moment d’apprentissage de la culture kayesienne.

Ces rencontres culturelles ont eu le mérite de privilégier le renforcement des liens culturels entre les populations de Kayes et leurs frères résidant en Ile de France. Toute chose qui a permis de mettre en exergue les échanges interculturels entre la terre natale et la terre d’accueil.

Des conférences-débats, des scènes de découverte des jeunes talents kayesiens, des spectacles vivants et un bal populaire avec  des artistes vedettes dont la virevoltante Nainy Diabaté, DJ Parfait, Djénéba & Fousco, les jeunes talents du rap kayesien  les Crazy Boys… ont été au rendez-vous pour  faire vibrer la cité des rails.

          Moussa SIDIBE

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. bjr à tous les kayesiens.je suis kayesien,je travaille à sadiola,j’ai fait une remarque sur kayes:on ne fait qu’organiser seulement des festivités à kayes mais pas de grands chantiers tels que les routes,les universités regionales,l’urbanisatoin de kayes ville.il y,a des quartiers à kayes pendant l’hivernage il faut avoir une pirogue(liberté,lafiabougou sud et nord,kassho,legal segou).mes frères kayesiens,mettons à coté le divertissement.notre combat doit etre:la reclamation de lotissement de certains points de la ville de kayes(les familles qui sont proches du rails à dionkoloni,une partie de liberté,legal-segou,khasso etc…) mettre des feux de signalisation dans certains points.c’est kayes qui doit insister jusqu,à ce que le gouvernement pousse les différentes sociétés minières de la région goudronnent la route nationale kayes-keniéba.comment cela peut se realiser sans que les kayesiens ne donnent pas un cri de coeur ensemble.chaque kayesien murmure seulement mais pas de réaction.je ne suis pas contre les festivités,mais elles doivent etre sécondaires.on doit goudronner kayes-keniéba ensuite sensibiliser les populations du cercle de keniéba sur l’agriculture.keniéba est une zone pré-guinéenne.je pense que quand on ajoute l’agriculture sur l’or cela va donner un autre nom de la région.mon contact:66522881

Comments are closed.