1ère édition du Festival ‘’Acoustik’’ à Bamako : Des artistes de renommée mondiale se mobilisent pour promouvoir la culture malienne

0

Sur initiative du ‘’Roi de la Kora’’, Toumani Diabaté, le ‘’Festival Acoustik Bamako’’ se tiendra dans notre capitale du 27 au 30 janvier prochains. Au rendez-vous, plusieurs artistes maliens et étrangers de renommée mondiale, qui, durant trois jours, mettront leurs talents au service de la culture malienne.

Les organisateurs du Festival Acoustik Bamako, prévu du 27 au 30 janvier prochains, avec à leur tête son initiateur, Toumani Diabaté, le ‘’roi de la kora’’ étaient face aux hommes de média le samedi 23 janvier dernier. Avec pour objectif, d’expliquer à l’opinion publique, à travers les médias, l’objectif du ‘’Festival Acoustik Bamako’’, son contenu et les détails organisationnels. C’était en présence de l’Ambassadeur du Royaume-Uni au Mali, Jo Adamson, de l’artiste écossais, Mark Mulholland et des représentants des sponsors du Festival.

Initié par le ‘’maestro de la kora’’, Toumani Diabaté, le Festival Acoustik Bamako est le fruit d’une collaboration entre celui-ci, le Ministère de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, l’Institut Français et l’Ambassade du Royaume-Uni à Bamako.

A en croire son initiateur, Toumani Diabaté, figure emblématique de la kora, titulaire de deux Grammy Awards, le Festival Acoustik Bamako, a pour objectif de promouvoir la culture malienne à travers la musique et les rencontres culturelles.  Avec pour finalité, de redynamiser les industries créatives et de renforcer la cohésion sociale.

Plus d’une dizaine de groupes et d’artistes sont à l’affiche pour cette 1ère édition. Au nombre desquels : le groupe Alba Griot Ensemble (composé d’Ecossais, de Belges et de Maliens), le groupe Ali Farka Touré Band, Songhoy Blues, l’artiste Boubacar Traoré dit Kar kar, Déné Issébéré, Oumou Sangaré, Nahawa Doumbia, Sidiki Diabaté. Au plan international : le Sud Africain Derek Gripper, l’Américain Gary Dourdan, l’Anglais Damon Albarn, le groupe franco-nigérian Tony Allen, entre autres, seront de la partie.

Comme son nom l’indique, le Festival Acoustik Bamako, vise ainsi à réunir les interprètes du riche patrimoine instrumental du mali fait de kora, de ngoni, de balafon, de N’taman, de calebasse, de flûte, de voix, entre autres,  en association avec les musiciens du monde entier liés à toutes les variétés d’instruments acoustiques, classiques et modernes.

Selon, Toumani Diabaté, malgré la richesse de la culture musicale du Mali, Bamako ne dispose pas aujourd’hui d’un grand festival de musique. D’où pour lui, l’importance du Festival Acoustik Bamako pour combler ce vide.

En plus des artistes musiciens, d’autres talents seront mis en exergue. Il s’agit entre autres des artistes peintres, plasticiens, photographes, décorateurs, danseurs et acteurs.

Mais aussi, un programme de formation continue sera initié dans les domaines de la musique et des industries créatives  en vue de renforcer les capacités de la jeunesse malienne.

« Le FAB se veut être un rendez-vous annuel pour les musiciens et mélomanes, un forum d’échanges culturels et l’occasion de mettre en valeur la richesse unique du Mali et de ses nombreuses traditions musicales », explique la productrice du Festival, Fatou Sow.

Interrogé sur la question de l’état d’urgence, Toumani Diabaté, répond : « c’est par patriotisme que nous organisons un tel évènement ». Avant de poursuivre que pour la présente édition, le Festival se déroulera sur des espaces restreints et les dispositions nécessaires sont prises pour sécuriser l’évènement.

Les trois points retenus sont : le Conservatoire des Arts et Métiers Multimédias ‘’Balla Fasséké Kouyaté’’ pour les activités du 27 et 30 janvier et l’Institut Français du Mali(IFM) pour celles du  28 et 29 janvier.

Chaque soirée débutera avec un « apéro concert » au Patio de l’IFM de 18h à 19h30 suivi des concerts au Conservatoire des Arts et Métiers Multimédias (CAMM) et à l’Institut Français du Mali (IFM).

L’entrée sera libre à condition de se rendre sur le site internet du festival à l’adresse : (www.festivalacoustikbamako.ml) ou celui de l’Institut Français pour s’offrir une place.

Lassina NIANGALY

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER