1ère édition du Festival du Bazin : Sept ministres de la République pour valoriser le précieux tissu

2

1ère édition du Festival du Bazin C’est un public nombreux, multigénérationnel et fashion qui a répondu présent à la cérémonie d’ouverture du festival du Bazin, premier du genre au Mali, hier jeudi 4 septembre au Palais des sports. C’est Mme Ndiaye, la ministre de la Culture, marraine de l’évènement, qui a présidée la cérémonie d’ouverture, dans une salle du palais des sports en ébullition.

 

Elle avait à ses côtés six de ses homologues, de l’économie numérique, de l’information et de la Communication, de la justice, garde des sceaux, de la promotion de la famille, de la femme et de l’enfant, de l’emploi et de la formation professionnelle, du culte et des affaires religieuses, de l’industrie et de la promotion des investissements. On notait également la présence du cabinet de la première dame, Mme Kéita Aminata Maiga, des honorables Mme Haidara Aissata Cissé dite Chato et Moussa Timbine, de la directrice générale de l’agence de communication ” Ovation “, initiatrice du festival, Aminata Bocoum, du directeur du festival, Benson Diakité, des personnalités et des acteurs de la mode, et une foule nombreuse.

 

Le festival du Bazin se tient du 4 au 6 septembre au palais des sports de Bamako. La cérémonie officielle a été lancée hier dans une ambiance bon enfant, avec la présence de sept ministres et plusieurs personnalités et invités de marque. Jamais un évènement n’a connu une si forte mobilisation, preuve de l’intérêt que porte les autorités maliennes au Bazin, à travers le festival du Bazin, qui a pour objectif principal de promouvoir la culture malienne.

 

Le ministre de la culture dans son discours a rappelé qu’on n’a pas besoin de dithyrambes commentaires sur la texture, la beauté, où encore l’utilité du Bazin. ” Mais je pense qu’il est indispensable de remettre le bazin dans son contexte culturel et d’en déceler l’impact économique pour notre pays “. Avant d’ajouter que quand il s’agit du bazin et de la culture malienne, ” je vois d’ici cette critique récurrente des irréductibles défenseurs d’une culture authentique et ancienne qui pense que le Bazin ne peut être malien vu son caractère d’importation. A cette critique, j’oppose cette réflexion de Marc AUGÉ sur l’échange nécessaire à la culture, je cite ; ” les hommes ne sont pas nés de la terre qu’ils occupent, leurs cultures non plus. Les groupes humains se sont heurtés à d’autres, se sont déplacés, ont fait des alliances et des guerres, ont connu des victoires et des défaites, ont échangé des mots, des objets, des techniques, etc. : la culture a besoin de l’histoire, c’est-à-dire des autres “. Penser que le bazin n’est pas culturellement malien, c’est penser en élite et c’est défendre la culture des gens sans culture “.

 

Ce grand évènement qui se tiendra sur trois jours annonce un programme alléchant, avec la diffusion de mini-films institutionnels sur le Bazin tous les soirs, une occasion pour tous les acteurs du Bazin, personnalités, artistes et la population de donner leurs impressions sur cette étoffe et bien sûr, sur ce qu’elle représente pour le Mali. Une foire-expo-vente ouverte à tout le public a été officiellement lancée, ce jusqu’au samedi 6 septembre. Une vitrine et une plateforme d’expression pour tous les acteurs qui fabriquent, vendent ou achètent le Bazin notamment: les artisans, les commerçants, les créateurs de mode, les artistes. Une opportunité pour les amoureux du Bazin de se l’approprier à des prix abordables. Il est également prévu un espace culturel avec animation et restauration 24/24h pour développer l’attractivité sur le site.

 

Grand défilé de mode ce soir, sous la présidence de la première dame

Ce soir au palais des sports à partir de 20heures c’est le clou du festival, avec au programme une soirée de Gala pendant laquelle les invités auront droit à un défilé de mode de dimension internationale. Les stylistes, , la couturière aux doigts d’or et l’Ambassadrice Itinérante du Sénégal, Diouma Dieng Diakhaté, la promotrice du festival Afrikfashion, Isabelle Anoh, Djibi Drame, Nafitoo, Maïmour, Mariah Bocoum KEITA, Nafytoo, Galla Massa Tahirou, etc. feront ”le show du Bazin”, sous la présidence de la première dame, Mme Kéita Aminata Maiga.

 

Les artistes musiciens seront également de la fête. La cantatrice et reine du Wassoulou, Oumou Sangaré, la reine du désert, Haira Arbi, la voix d’or, Babani Koné, Nampé Sadio, Mohamed Diaby, Safi Diabaté, pour ne citer que ceux-là, offriront un concert géant et gratuit au public le samedi 6 septembre au palais des sports, à partir de 16 heures précises.

 

 

Une conférence de presse a été organisée juste après la cérémonie d’ouverture afin de mieux édifier les journalistes sur ce grand évènement. Toutes les personnalités invitées, les organisateurs et les partenaires se sont soumis aux questions des journalistes. Il ressort qu’une partie des fonds récoltés sur les entrées seront mis à profit pour soutenir un projet de retraitement des eaux usées par la teinture et aussi à la construction de baie de teinturerie. Des bourses d’étude ont été également décernées aux jeunes qui aimeraient embrasser le métier de teinture et de mode.

Clarisse NJIKAM

  cnjikam2007@yahoo.fr

 

Ouverture du Salon International du Bazin à Bamako (SIBBA) :

Les teinturières exposent leur savoir-faire

Dans le cadre des activités de la 1ère édition du SIBBA, la commission d’organisation à procédé, hier jeudi 4 septembre 2014 à l’ouverture du salon international du bazin de Bamako. C’était dans les locaux du centre international de conférence de Bamako (CICB), en présence des membres de l’organisation, de la marraine de la première édition, Mme Fatoumata Siré Diakité, de la représentante du ministre de l’Artisanat et du Tourisme Mme Oumou Dembélé et de plusieurs acteurs du milieu.

 

ujourd’hui la capitale malienne se positionne comme le carrefour international en matière de promotion du bazin. Ce tissu   rentre dans le cadre du développement de l’artisanat qui est la première industrie du Mali et occupe 40% de la population dont plus de 70% sont des femmes.

Aux dires du président de la commission d’organisation Mory Keita, le salon vise la mise en valeur du bazin et créé des débouchés socio professionnelles au Mali. Pendant dix jours, il sera mise en valeur, le savoir -faire local malien ainsi que la qualité du bazin et sa teinture aujourd’hui reconnu même au-delà de nos frontières. Cet évènement sera aussi l’occasion de rendre un vibrant hommage aux femmes pour leur créativité.

Pour la représentante du ministre de l’Artisanat et du Tourisme Mme Oumou Dembélé, le Bazin teint est devenu un produit phare d’appel du tourisme interafricain, les artisans maliens ont transformé notre pays en un véritable laboratoire du savoir traditionnel, une université à ciel ouvert dans le domaine de l’indigo et de la teinture, a-t-elle déclaré. Avant de réaffirmer le soutien de son département aux   les teinturières.

 

La marraine Mme Fatoumata Sire Diakité a de son côté affirmé qu’elle emploiera tous les moyens pour la réussite de la 1ère édition tout en affirmant sa disponibilité et son engagement pour la réussite du salon.

La porte-parole a abondé dans le même sens en témoignant son engagement pour la promotion du bazin. Rappelons que la porte-parole de la première édition est Astou Niamé Diabaté. Les expositions continueront jusqu’au 13 septembre 2014 au CICB

                                              Kadiatou MAIGA,, Stagiaire

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Festival du bazin, quell honte? Le bazin n’est meme pas un produit malien. Aulieu de faire la promotion des produits maliens non on se permet de faire la publicite des produits d’un autre pay.

    Je suis vraiment navre, l’africain ca surprend tous les jours.

Comments are closed.