2e édition coupe MESRS : Les activités 2014 lancées

0

etudiantsLe chargé de l’enseignement supérieur du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Diola Konaté a lancé samedi, à l’ex-Flash, les festivités des compétions culturelles, artistiques et sportives 2014. C’était en présence de plusieurs personnalités.

Initiées par le Centre national des œuvres universitaires (Cnou), les activités de l’édition 2014 des compétions culturelles, artistiques et sportives des universités du Mali, se dérouleront en mai-juin à Bamako. Durant 2 mois, les étudiants des différentes universités du Mali mettront à profit les compétitions sportives, artistiques, les conférences-débats pour sensibiliser les collègues sur les violences dans le milieu universitaire.

Le chef de service arts culture et loisirs au Centre national des œuvres universitaires (Cnou), Mama Ibrahima Touré, a estimé que dans le cadre des missions habituelles d’accompagnement des étudiants pour des meilleures conditions de vie et d’étude, le Cnou a jugé nécessaire qu’après les activités pédagogiques et académiques que les étudiants puissent se récréer à travers des activités sportives et culturelles. Pour élaborer ce travail, le département a mis en place une commission d’organisation et l’année dernière la 1re édition a été lancée.

“Pour cette 2e édition, nous avons souhaité l’organisation d’une soirée culturelle pour agrémenter l’édition et du coup procéder au lancement. Au-delà du football et le basket, le kendo et le judo sont retenus. C’est une occasion pour les étudiants de faire connaître leur talent et savoir-faire. Toutes les disciplines vont être dotées de trophées”, a-t-il expliqué, avant de dire que le thème est en harmonie avec les réalités du pays.

“Nous sommes un pays de vieille civilisation et de culture. En 2012-2013 le pays a connu une crise grave. Et nous avons estimé qu’il était bon dans la dynamique de la réconciliation et de la paix que nous nous basions sur la culture pour véhiculer ce message. Je pense que les étudiants sont les vecteurs pour traduire cette expression de la solidarité malienne qui est agissante et légendaire à travers la culture qui est un socle de développement que nous puissions exprimer cette solidarité”, a déclaré M. Touré.

Le doyen de la Faculté des lettres, des sciences humaines et des sciences de l’éducation de Bamako, Macki Samaké, a indiqué que sa Faculté adhère entièrement à ce projet d’éducation citoyenne. “L’objectif des compétitions est d’unir les universités afin qu’il y ait une harmonie entre les facultés. La réussite de ses compétitions interpelle les étudiants à faire plus de retenue”, a-t-il affirmé.

Quant à Diola Konaté, cette volonté manifeste des étudiants démontre que notre espace universitaire ne plus être synonyme de violence et d’affrontement entre les apprenants.
Il a invité le chef de service arts culture et loisirs du Cnou à assister la commission d’organisation afin que les compétitions enregistrent un franc succès.

Bréhima Sogoba

PARTAGER