La 5eme Edition du festival international de selingue s’est déroulée du 28 avril au 1er mai

0

– Sponsorisé par Orange-Mali, cet événement culturel est un  véritable projet de développement pour la ville de Sélingué

L’artiste sénégalais Mbaye Dieye Faye, la vedette de cette édition

Le festival international Urban music et mode est considéré aujourd’hui comme un véritable projet de développement pour Sélingué.  En 5 ans, ce grand rendez-vous de la culture est devenu un événement incontournable. L’édition 2016 qui vient de se tenir du 28 avril au 1er mai, a été une réussite sur tous les plans. Elle a été officiellement clôturée en beauté, le dimanche 1er mai dernier, au CICB par la Nuit du Sénégal avec la prestation de Mbaye Dieye Faye avec le maestro Toumani Diabaté et son fils Sidiki Diabaté.

L’édition 2016 du Festival international de Sélingué a vraiment tenu toutes ses promesses. De l’avis de plusieurs festivaliers, c’est l’édition de la maturité, en termes d’engouement et de mobilisation. Ils sont venus de tous les coins pour être les témoins oculaires de ce grand rendez-vous culturel annuel. Comme disait l’autre, le Festival international de Sélingué est considéré aujourd’hui comme l’un des meilleurs festivals au Mali,  voire en Afrique. Cela dénote l’engagement et la détermination des organisateurs.

Cette année, le programme était très riche en couleurs avec des innovations majeures. Ainsi, le thème principal était Arts urbains et culture de la paix. D’où l’implication du département de la Culture, de l’artisanat et du tourisme et celui de la Réconciliation nationale. Le chef de Cabinet du ministère de la Culture, Almamy Koureïchi a, au nom du Ministre Ramatoulaye Diallo, salué cette belle initiative qui contribuera à développer Sélingué et à mieux vendre cette destination.

L'artiste sénégalais Mbaye Dieye Faye lors de sa prestation
L’artiste sénégalais Mbaye Dieye Faye lors de sa prestation

Pour l’Administrateur du festival, Ibrahim Coulibaly dit IC, cette manifestation culturelle est une opportunité d’investissement et d’affaires pour la localité. “Nous sommes convaincus que toute la population de Sélingué profite de ce festival. C’est un grand projet culturel qui demande l’implication de tout le monde” dira-t-il.

Le sous-préfet, Allaye Cissé, et le Maire de la commune de Baya, Maguette N’Diaye, étaient tous très fiers de la bonne organisation de cette 5ème édition. “Vraiment, nous sommes très fiers et contents de la bonne organisation de l’édition 2016 du festival. Le plus important, c’est que le Festival  s’améliore d’année en année. C’est très important pour un projet de ce genre. Aujourd’hui, nous sommes vraiment parmi les meilleurs festivals. Je profite pour lancer un appel aux organisateurs de redoubler davantage d’efforts pour que l’édition 2017 soit encore meilleure que celle de 2016″ dira Allaye Cissé.

Il faut reconnaitre que les organisateurs ont déployé beaucoup d’efforts pour que ce festival puisse être une réussite. Déjà, le podium du Site B au niveau de la carrière était très impressionnant avec des professionnels pour les concerts. La qualité de la sonorisation et de la lumière se passe de tout commentaire. “Ce qui m’a impressionné, c’est vraiment la qualité de la sonorisation et de la lumière. En un mot, tous les équipements techniques étaient à la hauteur. Cet aspect est très important pour un festival. C’est pourquoi, le public ne cessait de danser de la bonne musique” nous a confié un opérateur culturel, qui a participé à beaucoup de festivals à travers le monde.

S’agissant des concerts, plusieurs artistes de renom ont répondu à l’appel à l’image du Sénégalais Mbaye Dièye Faye et son orchestre au complet. A vrai dire, l’artiste sénégalais a été la vedette cette année. Avec son groupe, il a chauffé les coins et recoins de Sélingué. Et le public n’a pas pu résister. Tout le monde en a profité pour faire son show à sa manière. “Pour moi, Mbaye Dièye Faye a été le meilleur cette année. Il a vraiment donné le meilleur de lui-même pour que le festival puisse être une réussite. En tout cas, j’ai beaucoup apprécié sa prestation” nous a confié un journaliste culturel.

Absent lors de l’édition 2015, Tour de garde était finalement à Sélingué pour offrir un show de pardon et de réconciliation. Les deux jeunes artistes de la musique ivoirienne ont, pendant une trentaine de minutes, fait danser les mélomanes. Tout comme TNT, Shin Shaï… Les artistes nationaux à l’image des jeunes rappeurs Mylmo, Tal B, Sistan Mam, Safi Diabaté, Nampé Sadio, Sidiki Diabaté et le maestro de la kora Toumani Diabaté ont tous tenu en haleine l’assistance, souvent jusqu’à 2 heures du matin. Le hic est que la prestation de Safi Diabaté a été très moyenne si on le compare à son vrai talent.

Lors de la soirée manding, la prestation de l’emblématique Ensemble Instrumental du Mali a été fort appréciée par les autorités. Comme d’habitude, le groupe a fait chanter toutes les belles chansons de son riche répertoire, sous l’œil vigilant du directeur général du Palais de la Culture, Boubacar Hama Diaby, et d’autres hommes de la culture. Des stylistes comme Tawati, Fadi Maïga, S.K, Alassane, Koko…ont présenté leur collection au public à travers des défilés de mode.

En plus des concerts, d’autres activités étaient dans le programme, notamment les conférences débats sur la sécurité routière avec l’Agence nationale de la sécurité routière (Anaser) et les arts urbains et culture de la paix. La première conférence a permis de sensibiliser les populations sur les dangers de l’insécurité routière et l’importance du port des casques. Ainsi, il ressort que 60 262 cas d’accidents dont 9 191 victimes et 676 morts ont été enregistrés en 2014. En tout cas, la conférence sur la sécurité routière a été l’occasion pour rappeler aux festivaliers le respect du Code de la route afin de minimiser les accidents de la circulation.

S’agissant du port du casque, il faut préciser qu’il est obligatoire en République du Mali. C’est l’article 27 du Code de la route qui le précise.

Le Festival international de Sélingué, c’est aussi la boite de nuit à ciel ouvert. C’est une véritable retrouvaille entre les mélomanes. Les gens étaient même pressés que les concerts se terminent pour se rendre à la boite et jusqu’à l’aube. Cela  pour danser de la bonne musique avec des DJ hors pair. Dans la nuit du samedi au dimanche, l’endroit a carrément refusé du monde. C’est comme si toute la jeunesse de Bamako s’était transportée à Sélingué.

Autre attraction pour les festivaliers, c’est la plage aussi, plus précisément le bord du fleuve. Avec la chaleur souvent jusqu’à 44°, certaines personnes en ont bel et bien profité. Sans oublier aussi les compétitions de bras de fer et le match de football de la Coupe dédiée à Hama sur le terrain municipal.

De l’avis de beaucoup de festivaliers, l’édition 2016 du festival international de Sélingué a tenu toutes ses promesses, même si l’aspect hébergement demeure toujours un problème crucial.

Le directeur du Festival, Salifou Telly, a profité de cette opportunité pour désigner le maestro Toumani Diabaté et notre compatriote Dawala, promoteur de la marque Watibé, comme Ambassadeurs du Festival. Des diplômes de reconnaissance ont été aussi décernés à feu Ali Farka Touré, feu Doudou Ndiaye Rose du Sénégal et son compatriote feu Vieux Sing Faye… Il a aussi remercié tous les partenaires qui ont contribué à la réussite de cette édition, à l’image du sponsor officiel, Orange-Mali.

A.B. HAÏDARA, envoyé spécial

EN MARGE DU FESTIVAL INTERNATIONAL DE SELINGUE

La Fondation Orange – Mali offre des dons pour soulager les femmes de Baya

une vue de la remise symbolique des dons
une vue de la remise symbolique des dons

Fidèle à sa tradition, la Fondation Orange-Mali vient de doter certaines associations de femmes de la Commune de Baya en équipements composés d’une décortiqueuse, de brouettes, de pelles et de moustiquaires imprégnées. Ce don s’inscrit en droite ligne de ses activités de mécénat.  C’était le 29 avril dernier, en faveur des activités de la 5ème édition du Festival international de Sélingué.

our jouer sa partition dans le cadre de la 5ème édition du Festival international de Sélingué, la Fondation Orange- Mali a procédé à la remise de kits aux femmes de Baya, le 29 avril dernier. Cette remise a fait l’objet d’une cérémonie modeste, mais pleine de signification, dans la cour de la mairie. En plus du sous-préfet, Allaye Cissé, on notait la présence du maire de la commune rurale de Baya, Maguette N’Diaye  ainsi que les responsables du Festival dont SalifouTelly et Ibrahim Coulibaly. L’Administratrice générale de la Fondation Orange – Mali, Hawa Diallo, était également accompagnée, pour la circonstance, par ses proches collaborateurs.  Selon Hawa Diallo, le Festival c’est la culture, mais aussi la solidarité pour la Fondation Orange-Mali. “Nous sommes heureux d’apporter notre soutien aux populations démunies et aux femmes de la commune de Baya afin de les soulager dans leurs tâches quotidiennes. Nous avons l’immense plaisir d’offrir aux femmes de l’Association Ben Kaditon qui pratique la technique d’étuvage du riz, une décortiqueuse de riz et 5 brouettes et pelles pour les soutenir dans leur activité génératrice de revenus et de subvenir aux besoins des ménages dans les périodes difficiles” dira l’Administratrice de la Fondation Orange – Mali. Avant de féliciter et d’encourager les promoteurs du Festival international de Sélingué dans leurs efforts de promouvoir la culture et d’appuyer l’économie locale.  En plus de l’Association Ben Kaditon, la Fondation Orange – Mali a remis des moustiquaires imprégnées à l’Association Dembagnouma des femmes de Baya. Pour le Maire, Maguette N’Diaye, ce geste prouve à suffisance l’engagement de la Fondation Orange -Mali à lutter contre le paludisme dont Sélingué est un des foyers les plus importants et à améliorer les revenus des femmes.  Cela grâce à la transformation des produits agricoles. “J’exhorte les associations bénéficiaires à faire bon usage des équipements reçus. Nous ne doutons point que ce don est le début d’un long et fécond partenariat entre les populations de Baya et la Fondation Orange – Mali. Je tiens à vous assurer de notre entière disponibilité à œuvrer pour l’instauration d’un tel partenariat et à son élargissement à d’autres couches socio-professionnelles” a-t-il précisé.

La cérémonie a été marquée par la remise symbolique des équipements par l’Administratrice de la Fondation Orange-Mali, le sous-préfet et le maire, aux différentes associations.

                A.B. HAÏDARA

PARTAGER