Art africain : La Galerie African art center d’Amadou Diabaté ouvre ses portes à l’Immeuble ACI

1
Amadou Diabaé expliquant les différents objets de la galerie aux  invités de marque
Amadou Diabaté expliquant les différents objets de la galerie aux invités de marque

C’est en mai 1990 que la galerie African art center a été officiellement inaugurée par Djibril Diallo sous le régime du Général Moussa Traoré. Ce qui fait d’elle la première galerie au Mali. Après plusieurs années, le promoteur Amadou Diabaté, très connu dans le monde de la culture, vient d’ouvrir une nouvelle galerie à l’immeuble ACI, dont la cérémonie d’inauguration s’est déroulée, le samedi 16 mai dernier, sous le haut patronage du représentant de la francophonie et de la culture africaine, l’ancien ministre Moustaph Dicko. On notait aussi la présence de plusieurs personnalités, dont le Chef de Cabinet de la Première Dame, Mme Sidibé Adama Traoré, du président de la Commission d’organisation du Sommet France-Afrique, Cheick Sidi Diarra. Sans oublier le Président Directeur Général de l’ACI, Kalifa Sissoko.

C’est dans une ambiance festive et fraternelle que la représentante de la Première Dame et Moustaph Dicko ont procédé à la coupure du ruban symbolique. Après, ce fut la visite guidée du local suivie de la présentation de différents objets par le promoteur Amadou Diabaté. Une belle occasion pour les invités d’apprécier des objets qui datent de plusieurs siècles. Parmi eux figure la porte du dogon datant entre la fin du 19e siècle et le début du 20ème siècle. Cet objet très symbolique de 2 mètres représente un village uni.

Quelques jours après la signature de l’Accord de paix et de la réconciliation nationale, Amadou Diabaté a décidé d’offrir cette porte au couple présidentiel. Une façon pour lui, de jouer sa partition dans le cadre de la réconciliation nationale. Selon lui, cette porte montre que le Mali est un et indivisible. En d’autres termes, il s’agit d’une seule porte d’entrée et de sortie.

Notons que la galerie African art center propose plusieurs objets notamment de nombreux masques et statuettes. On peut trouver, entre autres, “masque markafing de Ségou”, “masque Sénoufou”, “masque dogon”, “Statuette Bobofing”, “Calavier dogon”, “Toguna dogon”…Comme Amadou Diabaté aime souvent le dire : “notre civilisation africaine garde sa magie. Ces masques, ces sculptures nous rassurent sur ce monde aux couleurs multiples. Le don et la sagesse de nos artistes nous parlent et nous élèvent comme par magie. Nul doute que le respect de l’art interpelle et cela tout le temps”.

Il est nécessaire de rappeler qu’Amadou Diabaté a toujours défendu la culture malienne à l’extérieur. Il fut le premier Africain à exposer à Abu Dabi, en janvier 2012. Il s’apprête à participer à une grande exposition prévue en octobre prochain à Dubaï.

Alou B HAIDARA

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.