Festival de « dibi » : Miam ! Miam !

0
3

Bamako abritera les 23, 24 et 25 décembre prochain la première édition du festival de « dibi » au palais de la culture de Bamako.

La manifestation est initiée par l’agence Ovation, une structure spécialisée dans la création d’événements en collaboration avec l’agence de communication Spirit MccannErickson. Ce festival entend faire la promotion de l’art culinaire malienne à travers « le Dibi ». Selon sa promotrice, Mme Aminata Bocoum, le festival ambitionne de faire de cette recette de préparation de la viande, une particularité de notre pays. En effet, le constat a été fait que chaque pays de la sous-région a ses particularités en matière de cuisine. Quand on parle d’aloco » ou de poulet braisé, on pense automatiquement à la Côte d’Ivoire. Il en est de même quand il s’agit du riz au gras, « tiéboudien » on voit tout de suite le Sénégal pour ne citer que ces deux pays. « Nous voulons à travers ce festival que quand on parle désormais du « dibi » que les uns et les autres pensent au Mali », a indiqué la directrice de l’Agence Ovation, Mme Aminata Bocoum. Le festival, estime t-elle, est une autre façon de faire connaître notre pays dans le monde. Pourquoi le « dibi » ?

La réponse est toute simple. Il est très prisé chez nous et dans toute la sous-région, il peut être conservé et il est facile à transporter. Il s’agit à travers cette recette de faire également la promotion de l’élevage dans notre pays. Pendant trois jours, les professionnels du « dibi » de notre pays, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Burkina Faso, du Niger et ceux du pays de la Teranga, ainsi que le pays invité d’honneur, le Maroc, vont échanger expériences, recettes et savoir-faire en matière de « dibiterie ». La rencontre entreprendra aussi de faire connaître aux Maliens les différentes façons de faire le « dibi » d’abord dans les différentes contrées du pays puis dans ceux de la sous-région. Le festival « dibi » lance aussi un concours culinaire entre les différents professionnels de ce secteur de notre pays. Le concours met aux prises uniquement les rôtisseurs des 8 régions de notre pays et ceux des 6 communes du district de Bamako. Les gagnants de cette compétition auront droit à des cadeaux en espèces et en nature. La rencontre prévoit également des jeux concours et des animations musicales tout le long du festival. « Cerise sur le dibi », un concert sera animé par plusieurs artistes maliens de renommée.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.