Bientôt une caravane Badeya ani Sindiya : Pour réclamer nos armes aux pays voisins

8

Face à ces moments difficiles que vit notre pays, l’artiste Oumar Namory Kéïta envisage avec l’appui de l’Etat d’organiser une caravane qui va se rendre au Sénégal, en Guinée et en Côte d’Ivoire pour demander la libération des armes maliennes indispensables dans la reconquête du septentrion occupé depuis prés de sept mois par des terroristes. Cette caravane va regrouper  50 personnes issues de toutes les couches socio professionnelles du pays.

Les événements du 22 mars ont précipité l’occupation des régions nord du Mali. Face à cette situation plusieurs organisations sont nées pour essayer de trouver des solutions à cette crise. Pour amener les pays de la région à réagir, l’artiste Oumar Namory Kéïta, a initié un projet pour se rendre au Sénégal, en Guinée et en Côte d’Ivoire.

Dans ces pays, l’ancien artiste du Kotèba du Mali souhaite rencontrer les différents chefs d’Etat afin de les convaincre de libérer les armes maliennes indispensables pour reconquérir le septentrion.  Dans cette mission, l’actuel directeur de second cycle C du groupe scolaire Bahaba Santara de Korofina souhaite être accompagné de 50 personnes comprenant notamment des artistes comme Naïny Diabaté, Ami Koïta, Nene Saramba Kouyaté, Nampé Sadio, des communicateurs des représentants de la société civile dont le RECOTRADE, les chasseurs, les medias, les victimes du conflit au nord et les religieux. Oumar Namory Kéïta et son groupe vont rappeler aux différents chefs d’Etat les liens historiques qui unissent nos Etats.

Parmi  ces chefs d’Etat qui ont bloqué nos armes Oumar Namory Kéïta affirme n’avoir pas compris l’attitude du président guinéen dont le pays fut libérer par des armes maliennes en transit dans ce pays quand les mercenaires portugais l’avait envahi le 22 novembre 1977

Ce groupe qu’il entend former va faire le trajet Bamako-Dakar, Dakar-Conakry, Conakry-Bamako. L’ancien animateur de la radio Kayira et de la radio Djèkafo compte sur l’appui de l’Etat et de l’ex- CNRDRE pour réussir sa mission.

Dans tous ces pays, Oumar Namory Kéïta va rencontrer nos compatriotes pour leur dire de faire attention à la désinformation. Il lance un appel a tous les Maliens d’être sereins et de ne pas prêter pas le flanc aux détracteurs.

Quand vous vous portez bien vous avez toujours des gens à vos trousses. Une fois que c’est la déchéance totale vous êtes propulsé dans l’abime de l’oubli.

                            Moussa SIDIBE

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. Par définition, un artiste est un rêveur et ON Kéïta en est la parfaite illustration. Se mêler de politique devient alors impossible car rien n’est plus terre à terre que la politique. Que ce monsieur utilise son statut pour afficher ses idées et ameuter ses aficionados est simplement de l’abus de pouvoir! Il ferait mieux de rester dans son domaine et permettre aux Malien(ne)s de s’évader un peu de la grisaille qui plombe l’atmosphère depuis des mois. Par ailleurs, il se trahit lui-même en disant qu’il ne comprend pas pourquoi le président guinéen bloque ces armes alors que le Mali lui est venu en aide en …….1977. Alors, pour votre gouverne, Mr Kéïta, sachez que la Guinée fait partie d’un collectif (UA et autre cédéao) et que dans tout collectif, les décisions sont prises collégialement. Enfin, il faut à nouveau préciser que si l’armée malienne avait fait son boulot, sans s’enfuir en abandonnant armes, treillis et populations locales, la rétention d’armes n’aurait pas eu lieu. En effet vous devriez savoir Mr Kéïta que “chat échaudé craint l’eau froide”.

  2. Chers frères Maliens. Vous n’avez encore rien vu.
    la manteau noir de la division s’est abattu sur votre pays.
    ce n’est que le début du commencement. Serrez les dents ça va passer.

  3. je ne comprends pas les maliens au lieu de marcher vers le nord pour liberer leur pays meme avec des batons et des cailloux s il le faut .Ils se permettent de gueuler tout le temps avec des idees stipudes genre caravane pour reclamer nos armes Gang de poltrons . 😀 😀 😀 😀 😀

  4. LES COMPLICES DES ISLAMISTES VEULENT LES ARMES POUR LES OFFRIR AUX WAHHABISTES DE BAMAKO ET CEUX DU NORD AINSI QUE DES COMPLICES DANS NOTRE ARMÉE. VOILA LEUR PLAN.

  5. Libre à ces gens de faire leur tournée de promenade!
    La CEDEAO ne va pas écouter ces va-nu-pieds…

  6. Souvent je ne comprend pas les maliens, ils veulent leur pays, mais ils ne veulent pas se battre pour ça, je le dis parce que jusqu’à preuve du contraire ils n’arrivent pas à s’unir comme une seule personne pour combattre l’ennemi commun qui découvre son front, contrairement à la parole de leur hymne national, ils n’ont pas pu faire respecter, pour mauvaise foi, leur constitution qui réglait entièrement leur problème d’absence du pouvoir, leur armée ne respecte pas du tout le peuple et se pavane dans ses beaux habits sans s’inquiéter de la sécurité, de ce peuple qui l’a nourri, blanchi, logé et même électrifié, le comble elle arrive à trouver encore des supporteurs parmi ce même peuple. Je comprends que l’on puisse aimer les places avec ses avantages, cela peut être humain, mais quand on a la place et pas le pays, comment fait-on? Ou quand on a la place et sans la liberté? Les maliens se plaignent de ne pas être aimé par les autres pays voisins, mais s’ils se posent la question de savoir pourquoi, ils verront que ce n’est pas la peine de se poser de telle question, parce que cela n’est pas vrai. Personne n’a aucune raison de détester le Mali, au contraire vue sa centralité chacun s’y retrouve un peu chez soi. Mais à la question des maliens que les blancs veulent leurs ressources minières, je dirais que quelque soit la situation paix ou guerre, les maliens n’ont aucune expertise pour pouvoir les exploitées, c’est toujours les blancs qui vont extraire, vendre, acheter et utiliser, dès fois même contre eux,maliens. Alors brave maliens, j’en suis un, pour une fois cessons toutes méchanceté gratuite et cherchons ce qui nous rassemble, pour ne pas voir notre pays, beau ou pas, grand ou petit, nous échapper. Après tout ce n’est que dans nos seuls intérêts et peut être de celui de nos enfants et petits enfants, sinon la France elle nous montre qu’elle défend contre vents et marées les siens, et cela est un bon exemple pour nous. Comprenons que les pays n’ont pas d’amis, mais des intérêts, si nous voulons être aimer par tout le monde alors faisons tout pour que tout le monde ait des intérêts chez nous. Sinon sachons que nous ne sommes qu’un pays pauvre sans amis, et nous n’avons que l’union sacrée à faire pour continuer à exister, à défaut nous disparaîtrons et comme nous ne sommes pas le centre du monde, le monde ne le remarquera même pas.Tietèmalo je pense que nous devons savoir ce nous voulons vraiment,et respecter l’etat en place,sans respect il n’y aura rien de bon.Faisons nous confiance les un des autres, que chacun joue sa partition, à toi d’eduquer nos enfants et de leur apprendre l’honneur et le savoir sinon les savoirs,c’est cela que tu as choisi,fais le bien.On choisit pas son sauveur quand on se noie. Salut. beffodougou@gmail.com

  7. Monsieur keita revenez sur terre ce qui manque a l’armee c’est la volonte et non les armes,imagine la quantite d’armes abandonnee au nord par ces dernier pour venir se coucher derriere Bamako(a kati).Le coup d’etat c’etait pour autre chose pas pour la liberation du nord la preuve depuis 7 mois quel acte concret notre pm et son bienfaiteur(sanogo) ont eu a poser.les lignes n’ont bouges que tout recemment ou la France a pris la situation en main pour plaider la cause de la souffrance des populations du nord du Mali a l’onu.

Comments are closed.