Boubacar Diaby à propos de la rénovation du Palais de la Culture : «Nous voulons que ce Palais réponde à sa qualité de Palais de la Culture»

4
Boubacar Diaby
Boubacar Diaby

Nommé en septembre 2012 comme Directeur général du Palais de la Culture Amadou Hampathé Ba, Boubacar Diaby s’est fixé un seul objectif : réhabiliter le palais de la Culture. Ainsi, il a initié un plan triennal qu’il a soumis à l’appréciation de sa hiérarchie qui l’a très vite adopté.  «A mon arrivée en tant que Directeur général, j’ai fait le constat que le palais qui représente le cœur de la culture malienne, disons le haut sommet de la création artistique et culturelle, était dans un délabrement total. Toutes les adductions d’eau étaient pratiquement bouchées, le personnel vivait dans de très mauvaises conditions, il n’y avait pratiquement pas de matériels dans la grande salle de spectacle et le bâtiment administratif était en piteux état. Nous avons donc écrit un projet qui a été financé par le budget national à travers le budget spécial d’investissements» a déclaré le Directeur.

Après l’adhésion du département de la culture au projet, les travaux ont immédiatement démarré. Pour Boubacar Diaby «les travaux ont consisté à réhabiliter le bâtiment administratif, la  salle de spectacles en sons et lumières, la reprise totale de la peinture, les portes et les fenêtres, le dallage de la cour et l’entretien des jardins.  Nous avons terminé le bâtiment principal et équipé les travailleurs en outils informatiques, repris l’immobilier, la climatisation et le système d’adduction d’eau. Le problème auquel le Palais était confronté est la sécurité sans oublier le dallage de la cour. Le mûr n’existait pas pratiquement. Nous sommes donc entrain de le reprendre dans sa totalité».

S’agissant de l’aspect de la création artistique, Diaby dira que la direction continuera avec la mise à niveau et l’amélioration des conditions des formations nationales à savoir le Ballet national, l’Ensemble instrumental, le Groupe dramatique en construisant des salles de répétitions adaptées à leurs besoins.

Concernant la salle de spectacle, le Directeur d’affirmer : «Nous avons essayé de rénover la salle afin de mieux accueillir les officiels. Pour ce faire, nous avons dégagé un espace VIP avec 200 fauteuils bourrés. Nous somme entrain de reprendre le podium qui est presque fini.  Le salon présidentiel qui est terminé et nous avons dégagé un espace pour les artistes afin qu’ils aient leur propre salon à partir duquel ils ont une vue sur la scène.  La communication n’est pas en marge. Nous avons un plan de communication qui consistera à mettre en place les écrans géants dans la cour, dans les endroits stratégiques et devant la porte pour passer en boucle le programme des événements». Avant d’ajouter : «Nous pensons que le Palais était confronté à un problème de délestage lors de certains spectacles. Nous avons donc acquis un groupe électrogène de 500 KVA et les matériels de sonorisation et de lumière à hauteur de 58 millions de FCFA. Nous voulons que ce Palais réponde à sa qualité de Palais de la culture. J’ai été très vexé quand j’ai visité le Palais de la Culture d’Abidjan. Je sais que je n’ai  pas les mêmes possibilités de faire un Palais de la Culture comme celui d’Abidjan mais je veux faire du Palais de la culture de Bamako, un palais dont les Maliens pourront se vanter».

 

Bandiougou DIABATE

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. vraiment c’est un bon initiative, il faux laissé monsieur diaby tranquil il fais de bon chose: il faux mié que certain directeur, vous connait la bibliothèque nationale. la bas c’est le enfer. les agens sont mouris. diaby à le souci de son service et son agens alors le bibliothèque nationale les chef manges seulement. les agens sont pleurés la bas. car location salle mangens les chefs, il faux voire ça ça faix honte. les chefs ne conait rien et manges beaucoup. les ches il faut voir pitier des agens sinon ils mouris vraiment.

  2. Ce n’est que du vent, ce que raconte ce Boubacar Diaby, un vrai delinquant financier! Renover le palais c’est bien, mais a quoi bon quand des travailleurs sont a 3,6 voire 9 mois d’arrieres de salaire…

Comments are closed.