Braderie du patrimoine de l’Etat : La société américaine Wipi nie avoir acheté la place du cinquantenaire

69

La société américaine Wipi nie avoir acheté la place du cinquantenaireNotre confrère Le Sphinx a levé le voile, la semaine dernière sur la vente du « site du Cinquantenaire », à une société américaine suscitant l’indignation à travers le pays. Un bloggeur malien aux Etats-Unis a enquêté. Lisez son reportage en page 5. Dans sa parution du vendredi 9 Octobre, Le Sphynx écrivait : «En effet, après avoir ordonné la démolition de maisons de citoyens maliens,  le ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières est pris en flagrant délit de vente d’une parcelle du domaine national située sur les berges du fleuve Niger et précédemment réservée à la construction de la Place du Cinquantenaire. En effet, le Ministre Bathily ordonne de céder la parcelle à la société américaine Wipi Group,  mettant ainsi fin aux dispositions du décret n° 10-401/P-RM du 03 août 2010 autorisant et déclarant d’utilité publique les travaux de construction de la place du Cinquantenaire, par une simple instruction écrite adressée à Mme la directrice nationale des Domaines et du cadastre ».

 

On a vu le Ministre Mohamed Aly Bathily très loquace lors de sa conférence de presse de mardi dernier pour confirmer le bien-fondé des mesures qu’il a prises, notamment l’annulation de titres fonciers dans le cercle de Kati et la démolition des constructions de Souleymanebougou. Ce qui justifierait la suspension par l’Etat, du traitement de certaines opérations foncières aux termes de l’Arrêté interministériel n°2015-0205/MDEAF-MATD/SG du 02 mars 2015. Mais le Ministre Mohamed Aly Bathily n’a pipé mot de la cession de la vente de la Place du Cinquantenaire qu’il a ordonné par instruction n°0028/MDEAF/6MATD/SG du 1er septembre 2015, en accordant une dérogation auxdites mesures de suspension de délivrance de titres de propriété foncière pour protéger le domaine foncier comme il aime à le claironner, poursuit le journal. Dans cette instruction adressée à la patronne de la Direction nationale des domaines et du cadastre (Dndc), le Ministre Bathily est très explicite : «Wipi Group Usa Inc.a, par lettre n° Cav/Com/2/06/15 en date du 25 juillet 2015, exprimé une convoitise et une offre d’achat d’une parcelle sise sur les berges du fleuve en face de la Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines, pour la construction d’un hôtel de luxe cinq étoiles avec un centre commercial ». Une demande passée comme lettre à la poste car le Ministre se contentera de l’accompagner par son avis favorable contenu dans une fiche courrier n°2015/MDEAF/2850 en date du 26 juin 2015, avec «un avis de non objection pour ladite cession» et a «instruit la Dndc de verser au dossier des demandes de dérogation ». C’est en se référant à l’article 5 de cet Arrêté que le Ministre Bathily a accordé une dérogation concernant l’aliénation de cette parcelle convoitée par la société américaine. Et c’est ainsi qu’au lieu d’un espace public appelé la Place du Cinquantenaire, ce site devra donc abriter un hôtel cinq étoiles et un supermarché, indique ne journal.

En plus, peut-on, par une simple instruction écrite, effacer les dispositions du Décret N°10 – 401/P-RM du 03 août 2010 autorisant et déclarant d’utilité publique les travaux de construction de la place du Cinquantenaire ! En la matière seul le Conseil des ministres peut réaffecter un domaine public. Et même là, à conditions  que les critères portant sur l’option d’utilité publique ne soient plus objectifs ou soient caducs. Ensuite prendre un décret pour annuler les premières dispositions, puisque les travaux qui y étaient destinés tombaient déjà dans le cadre de l’utilité publique reconnue par l’Etat.

D’ailleurs, selon le Décret N°10 – 401/P-RM du 03 août 2010, notamment en son article 2, les propriétés atteintes par les travaux de construction de la Place du Cinquantenaire font l’objet d’expropriation pour cause d’utilité publique, conformément aux dispositions du Code domanial et foncier. Les indemnités d’expropriation sont supportées par le Budget national, selon l’Article 4 du même décret. « Dans son instruction adressée à Mme la directrice des Domaines et du cadastre et avec ampliation aux gouverneurs des régions et du district de Bamako ainsi qu’aux maires, le Ministre Mouhamed Aly Bathily prétend que la société américaine a exprimé sa convoitise sur cette parcelle par lettre n° CAV//COM/2/06/15 en date du 25 juillet 2015. Mais curieusement, dans la même instruction, le Ministre prétend qu’il a donné son avis favorable par fiche courrier du 26 juin 2015. Retenez bien ces deux dates : 25 juillet 2015 et 26 juin 2015. Ce qu’il fallait démontrer : le Ministre Bathily est le seul à avoir le don de se prononcer sur une demande (une convoitise) qui ne sera exprimée qu’un mois plus tard. Bizarre ! », indique le journal. Ensuite, dans le même document, le Ministre démolisseur de constructions prétend que cette fiche courrier a été transmise le 1er juillet 2015. Donc trois dates mettant en lumière l’opacité dans laquelle sombre ce dossier : 25 juillet 2015 pour la demande des Américains, 26 juin 2015 (un mois auparavant) pour l’avis du Ministre et le 1er juillet pour la transmission de l’avis à Mme la directrice nationale des Domaines et du cadastre !

Selon le chargé de communication du ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires Foncières, Sylvestre Kamissoko contacté, « le ministre Bathily n’est lié à aucune opération de cession de la place de l’Indépendance, et un démenti a été diffusé par les radios en langues nationales. Un communiqué de presse sera mis à la disposition de la presse ce jeudi. Le ministre n’a pas qualité pour procéder à de telles opérations qui relève de la compétence des hautes autorités en Conseil des ministres ». Cependant il indique que les hautes autorités ont sollicité des informations sur le lieu qui leur ont été données, et le rôle du ministre s’arrête là, précise Kamissoko. Voilà qui est claire. Si ce n’est pas Bathily, c’est donc un des siens !

La société américaine Wipi nie avoir acheté la place du cinquantenaire

L’article du bloggeur !

 

Selon ce reporter du bloggeur malien aux Etats-Unis, posté sur le site de forum de l’intelligentsia malienne, ‘’Malilink’’, Oder, le porte-parole de WIPI Group nia de tout bloc, être associé de près ou de loin à une transaction immobilière au Mali et nous demande plutôt de rechercher l’information auprès des autorités maliennes. Oder, (comme Aboug, le patron de la société) insiste ne rien savoir sur la transaction immobilière de la place du cinquantenaire. Il dit être déjà venu à Bamako, tout en refusant de préciser la date exacte de sa visite. Il prétend n’avoir jamais écrit au ministre Bathily, nie le connaître et se dit surpris que le nom de son entreprise ait été utilisé dans la lettre des ministres Bathily et Maïga. Il admet toutefois connaître des “gens” dans l’appareil gouvernemental mais refuse catégoriquement de donner des noms. Le Républicain met à votre disposition ci-dessous, l’article du bloggeur publié par ‘’Malilink’’ :

———————————

« Dans la 2ème livraison sur cette série, on parlera un peu plus de WIPI Group, l’entreprise américaine bénéficiaire du terrain du cinquantenaire très gracieusement offert par l’État Malien. J’ai pu avoir un peu plus d’info sur WIPI Group et ai pu entrer en contact avec ses représentants. On ne peut être que surpris d’être étonné. Lisez plutôt.

 

Dans leur lettre adressée à la directrice des domaines et du cadastre, aux gouverneurs et maires, les ministres Mohamed Aly Bathily (Ministre des Domaines de l’État et des Affaires Foncières) et Abdoulaye Idrissa Maiga (Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation) [NDRL: Maiga n’a plus le portefeuille de la décentralisation depuis le remaniement du 24 Septembre 2015] disait en substance ceci:

 

WIPI Group USA Inc. a exprimé une convoitise et une offre d’achat d’une parcelle sise sur les berges du fleuve en face de la Faculté des Lettres, Arts, et Sciences Humaines, pour la construction d’un hôtel de luxe cinq étoiles avec un centre commercial.

 

Dans la lettre, il n’y a aucune mention du prix que WIPI voulait payer pour cette parcelle de 3,43 ha. Construire un hôtel de grand standing sans même compter le prix du terrain devrait coûter plusieurs milliards de FCFA. WIPI Group en a-t-elle vraiment les moyens? C’est ce que nous essayons de déterminer ici ainsi que comprendre les motivations des ministres Bathily et Maiga.

 

WIPI USA, LLC a été créée en Mai 2011, avant de devenir en Octobre 2013 WIPI Group USA, Inc. Son promoteur est Albino Aboug, citoyen américain d’origine Soudanaise. Mr Aboug a enregistré cette SARL dans l’État de South Dakota parce que les lois y sont très favorables aux entrepreneurs — elles offrent une plus grande protection aux biens personnels du propriétaire quand l’entreprise est incapable de rembourser ses dettes. Enregistrer une SARL en south Dakota peut se faire en ligne pour $150. Aboug ne vit pas en South Dakota; nous n’avons pas été capable de déterminer si il y avait même séjourné.

 

La première adresse déclarée de l’entreprise est un entrepôt; en Septembre 2012 l’entreprise change son siège social pour une adresse qui n’est autre qu’un appartement dans une zone résidentielle. L’entreprise a enregistré 3 fiches d’impôts (2012, 2014 et 2015) avec les autorités mais ne montre aucun signe d’activité commerciale. La fiche d’identification de WIPI Group se trouve ci-dessous (en anglais).

 

Company Number: DB058642

Incorporation Date: 12 May 2011 

Company Type: Domestic Business

Stock Info: 100 common shares

Jurisdiction: South Dakota (US)

Agent Name: ALBINO M ABOUG

Agent Address: 27051 S GAYLE AVENUE, TEA, 57064

Directors / Officers:

ALBINO ABOUG, manager

ALBINO M ABOUG, agent
Les sites Internet de l’entreprise ne fonctionnent plus; un numéro de téléphone domicilié à Washington DC ne fonctionne pas non-plus. Aboug a vécu dans la région de Washington mais n’y est plus. Nous avons retrouvé sa trace au Kenya et obtenu un numéro de téléphone, que nous avons, bien sûr, appelé. Aboug a décroché et était très mal à l’aise; il a confirmé être le propriétaire de WIPI Group mais ne voulait pas en dire plus. Il était plutôt intéressé par qui l’appelait et comment nous avions obtenu son numéro. Il nia de tout bloc être associé de près ou de loin à une transaction immobilière au Mali et nous demande plutôt de rechercher l’information auprès des autorités maliennes.

Un peu plus tard, nous recevons un appel venant d’Afrique du Sud; l’homme au bout de la ligne se présente sous le nom de James Oder, membre du Panafrican Youth Union (PYU) et veut savoir la raison de nos enquêtes auprès de l’ambassadeur Aboug. [NDRL: Aboug est représentant du Sud Soudan au sein du PYU, qui est un démembrement des jeunes de l’Union Africaine, d’où le titre “ambassadeur”. Le Mali en avait le poste de secrétariat général de 2011 à 2014].  Oder dit être également un représentant légal de WIPI Group.

 

Oder, comme Aboug, insiste ne rien savoir sur la transaction immobilière de la place du cinquantenaire. Il dit être déjà venu à Bamako, tout en refusant de préciser la date exacte de sa visite. Il prétend n’avoir jamais écrit au ministre Bathily, nie le connaître et se dit surpris que le nom de son entreprise ait été utilisé dans la lettre des ministres Bathily et Maiga. Il admet toutefois connaître des “gens” dans l’appareil gouvernemental mais refuse catégoriquement de donner des noms. Voilà comment cette partie de notre conversation téléphonique s’est tenue:

 

Question: Et vous pouvez m’assurer que vous n’êtes pas mêlé de près ou de loin dans cette transaction de terrain? 

Réponse: C’est la première fois que j’apprends que nous avons un terrain à Bamako.  

Question: Vous dites donc que vous James Oder, représentant légal de Wipi Group USA Inc, affirme ne pas être au courant de cette transaction? 

Réponse: “Oui, absolument; c’est seulement suite à notre conversation que je viens d’apprendre qu’une telle transaction a eu lieu. Et que nous sommes les heureux bénéficiaires d’un terrain au centre-ville de Bamako.”

Question: Voulez-vous dire que deux ministres du gouvernement Malien ont signé un document avec le nom de votre entreprise et que vous n’avez absolument rien à voir dedans? 

Réponse: “Oui c’est bien ce que je dis.”

Question: Voulez-vous insinuer que le nom de votre entreprise a été utilisé de façon frauduleuse? 

Réponse: “Je pense que oui, puisque nous n’avons jamais demandé une telle transaction et que nous n’avons jamais été informé de cette lettre d’attribution. Généralement, avant de nous engager dans un pays nous créons une entité locale, et nous n’en avons pas au Mali.”

 

D’après Oder, WIPI Group est toujours à l’affût de bons investissements; son domaine principal d’activité serait la construction même si Oder pas en mesure de me dire ce que l’entreprise a construit depuis sa création. Il explique l’absence d’activités commerciales sur la fiche d’impôts du fait que WIPI effectue toutes ses opérations à travers des filiales locales.

Oder — tout comme Aboug — insiste ne pas être au courant de la lettre des ministres Bathily et Maiga; certaines de ses réponses étaient très évasives surtout quand il s’agissait de comprendre comment (et par qui) WIPI Group était arrivé à s’intéresser au Mali.

 

Tout cela laisse un peu perplexe; mais en allant au delà de ces information, les ministres Bathily et Maiga font entorse à la règle établie par l’arrêté interministériel N°2015-0205/MDEAF-MATD/SG du 2 mars 2015 qui suspend toute attribution de terrains du domaine immobilier de l’Etat et des collectivités territoriales — cet arrêté est l’œuvre de Bathily lui-même. En fait il interdit aux maires, gouverneurs et préfets de céder le patrimoine de l’État, tout en s’arrogeant ce droit. L’arrêté prévoit une dérogation à la loi; et cette dérogation est livrée par…Bathily et Maiga. S’agit-il ici d’une justice à géométrie variable?  C’est cela aussi le Mali d’IBK.

 

Qui croire dans cette affaire? Il y a une chose qui est certaine: WIPI Group USA n’a pas les moyens d’investir au Mali. L’entreprise ne semble être qu’un véhicule pour d’autres fins. Les ministres Bathily et Maiga pourront nous dire par quel canal ils ont reçu la demande de WIPI Group; ce serait un bon départ pour tirer le vrai de la fraude ».

______________________
A. Karim Sylla
Malilink Discussion Forum

 

PARTAGER

69 COMMENTAIRES

  1. Nous avons bien compris le jeu de ce journaliste malveillant, il veut tout simplement pousser l’opinion public à croire du mal à propos du ministre Bathily. Malgré, le travail remarquable qu’il est en train d’accompli d’autre personne y trouve encore des problèmes à cela.

  2. Je pense que ce journaliste ne raconte rien d’objectif, il veut purement et simplement nuire au travail salutaire qu’est en train d’accomplit le ministre Bathily. Le Ministre Bathity accomplit un travail salutaire dans le domaine foncier.

  3. Le journaliste ne raconte que des balivernes pour ce faire remarquer. La liberté de la presse aujourd’hui a rendu la presse plus irresponsable dans toute ses faits et gestes.

  4. Mais pourquoi les journalistes font circuler de fasse information ? Enfin de compte la liberté de la presse devient de plus en plus un grand danger pour la stabilité du pays.

  5. Les journalistes apatride, de mauvaise foi et corrompus se permet de manipuler la conscient des pauvres citoyens avec des stupidités de toute sorte. Ces journalistes crève la faim la stabilité de leur pays importe peu le plus important à leur yeux est de se remplir la poche avec des miettes, qui peuvent même pas couvrit leurs déplacements.

  6. Le problème de domaine foncier dans tout son état à créer beaucoup de problème entre la population et entre la population et le gouvernement. Le Ministre Bathily est en train de mettre fin à cela.

  7. Je ne croit point à la véracité de cette information. Pourquoi vouloir toujours porté atteint au régime et en particulier au ministre Bathily? Ce cite public n’a jamais été vendu a aucune société américaine, sinon la lumière aurait été faite là-déçu depuis très longtemps.

  8. Je pense que le Gouvernement doit prendre des dispositions contre tous les journalistes qui s’amusent à raconter des mensonges sur le travail du président de la République et ses Ministres. Ces journalistes doivent être sanctionnés. Je pense que cela servira de leçon aux autres.

  9. C'est grave! est ce que c'est vrai! je ne crois pas c'est un montage contre Bathily, il ne faut pas qu'il se laisse faire il faut qu'il montre le contraire le plus rapidement possible, car ça peut amener loin même pour IBK ce n'est pas bon! surtout à la veille de sa visite officiel en France!

  10. Je ne crois pas à un mot de cet article. Même dans le rêve le Ministre Bathily ne fera pas cela. C’est un homme qui connait le sens des responsabilités. Nous faisons confiance à Bathily et nous savons qu’il n’en abusera pas comme les Soumaïla Cissé, Tièbilé Dramé, Djiguiba Keïta, etc. Ils sont nombreux à vouloir écourter le mandat du Président IBK. Ils peuvent bien essayer, ils n’arriveront pas.

  11. Le Ministre Bathily fait convenablement son travail. Il n’est pas mêlé dans les affaires louches telles qu’on veut nous faire croire. C’est homme exemplaire et il ne vendra pas à un étranger un lieu qu’il a jugé inhabitable aux fils du Mali. Je pense qu’il faut qu’on nous laisse respirer.

  12. On la connait celle-là, Puisse qu’ils n’ont pas pu faire du tort au ministre TRETA, on change de côté pour attaquer Bathily. Les lecteurs doivent très bien faire attention, on peut tout inventer surtout sur un site de blogueur. Ce qui est étonnant dans toute cette histoire, pourquoi le PARENA ne poursuit-il pas ces ministres à la justice? Ou craignent-ils qu’ils ne soient que sur des mensonges?

  13. Moi je suis convaincue que c’est encore un coût de l’opposition. Elle ne se fatigue pas, elle a déclaré la guerre à Ibrahim Boubacar Keïta depuis le soir de son élection. Donc il est clair qu’elle touche à tout ce qui servira IBK.

  14. Des bêtises oui ❗ ❗ ❗ ❗ ❗
    Je me demande comment ces journalistes font pour fermer les yeux la nuit ❓ ❓ ❓ ❓ ❓
    Que leur conscience doit sûrement les gronder et pas qu’un peu.

  15. Si ce journaliste ne se respecte pas qu’il ait au moins un minimum de respect pour ses lecteurs. C’est absurde de penser que le Ministre Bathily qui a ordonné la démolition des maisons sur le site du fleuve acceptera de vendre un tel lieu et en plus symbolique pour notre pays.

  16. Tout ceci n’est que mensonge. Les opposants et les journalistes malveillants ne finiront jamais d’inventer des soi-disants scandales. Il faut qu’ils arrêtent de nous pourrir la vie.

  17. CHERS INTERNAUTES
    C’est au ministre et ses colab. de prouver la fausseté de toutes ces allégations. il connait ses droits et devoirs;
    laissez le se défendre en étalant devant l’opinion national et international le contraire, cela en va de sa crédibilité.
    On défend le diable (pour ses adeptes)
    Quant on croit aux anges on ne se pose de questions.

    • a,
      Ne mets pas les gens dans la tromperie totale. D’abord quand on accuse quelqu’un on apporte d’autres arguments que de simples propos. Ensuite, au Mali la justice a un régime accusatoire et donc c’est l’accusateur qui amène des preuves de ce qu’il avance

  18. Je me demande vraiment si le malien sait où il va, ce qu’il doit faire, ce qu’il ne doit pas faire, ce qui est bon ou mauvais pour lui. Il me hante également de me demander sur le vrai visage du Mali surtout quand on dit qu’on veut un BON PRESIDENT ET DES BONS DIRIGEANTS. Je me demande aussi sur ce que le malien appelle LE CHANGEMENT.

  19. Je me demande vraiment si le malien sait où il va, ce qu’il doit faire, ce qu’il ne doit pas faire, ce qui est bon ou mauvais pour lui. Il me hante également de me demander sur le vrai visage du Mali surtout quand on dit qu’on veut un BON PRESIDENT ET DES BONS DIRIGEANTS. Je me demande aussi sur ce que le malien appelle LE CHANGEMENT.

  20. Bathily aura à faire avec toutes sortes de loups sauvages et affamés. Maintenant qu’on est en colère contre lui parce qu’il a annulé nos titres fonciers. On est en colère contre lui parce qu’il cassé nos maisons illégalement détenues et illégalement construites. Donc, on se met à l’affût et on se jette sur lui une fois l’aperçu à notre portée.

  21. Les propos mensongers et calomniateurs contre toute personne sont passibles de punition : emprisonnement ou amende ou les deux à la fois. Cette punition peut surtout s’avéré grave lorsque ces propos sont portés sur l’une des institutions de la république. On l’appelle, crime de lèse-majesté !!!

  22. On s’attaque toujours aux gens qui travaillent dans ce pays. Cela n’a pas commencé aujourd’hui. Quand on travaille efficacement, on se fait toujours des ennemis. Mais les gens qui sont soucieux du développement du pays comprennent toujours qu’il s’agit coup bas manigancés par les ennemis du pays qui viennent de chez nous-mêmes.

  23. Rien que des mensonges pour gâter le nom du ministre. Je n’en crois pas un mot.

  24. Bravo Coco pour le professionalisme…… Ceci dit, je préfère voir ce terrain aux mains d’investisseurs (de quelque nationalité que ce soit) qui pourraient rentabiliser l’espace que d’y voir construire un monument qui n’apportera rien au Mali, si ce n’est quelques dizaines de touristes de plus par an!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Toutefois si le terrain doit se vendre, que cela soit fait conformément aux textes……………………

  25. Le Républicain dont le promoteur est TIEBILE, est fidèle à son habitude de harcèlement politique, pour se donner une existence, qui n’en est pas une, parce que le parti du bélier blanc n’existe qu’à coups de communiqués de presse et de déclarations.

  26. Un malfaiteur dénonce toujours le mal des autres, il oublie que là où il est entrain de dénigrer quelqu’un d’autre, lui-même est plus pire ou semble la même personne que celui qu’il est entrain dénoncé. Tièbilé n’est pas propre dans l’histoire de ce pays, il n’a qu’à se fermer, qu’est-ce qu’il va dénoncer dans ce pays ? Les premières personnes qui ont trahi le Mali ce sont eux non ? En commençant par le sommet France-Afrique 2005, jusqu’aux pourparlers de OUAGA.

  27. Tièèè laissé Bathyli de côté, il fait sont travail et c’est tout. il n’a rien avoir avec cela en plus c’est faut même.

  28. Être un cadre médiocre, je me demande comment les militants de votre parti vous suivent. Votre combat est toujours basé sur votre propre intérêt, vous ne songez pas aux militants qui vous suivent. On n’en trouve plus un ministre du parti PARENA dans le gouvernement malien.

  29. Article trop long en plus mal agencé, c’est trop nul. Il faut que le red chef revoit cela. ça n’encourage pas les lecteurs.

  30. Qu’est-ce que vous voulez alors ? Si la société WIPI nié avoir acheté la place du cinquantenaire, vous voulez la forcé à dire qu’elle l’acheté ?

  31. CET ARTICLE EST TROP LONG ET CA ENNUI LES LECTEURS. VOUS SAVEZ QUOI? QUAND UN ARTICLE EST LONG VOUS POUVEZ FAIRE DAK COMME EN UN MOT POUR AINSI METTRE LE RESTE AU LENDEMAIN. C’EST MIEUX COMME CA!!
    SURTOUT QUAND C4EST DES MENSONGES C’EST ENCORE ENNUYANT.

  32. Vive le ministre des domaines et des affaires foncières.
    Vive le président IBK
    Vive le gouvernement Malien
    Abas l’opposition

  33. Bravo monsieur le ministre, vous êtes un véritable travailleur, un véritable battant, c’est grâce à vous que les domaines du Mali sont maintenant en ordre, vous êtes un vrai responsable, malgré tout cela certains cherchent de troubler son environnement, copme le cas de ce journaliste.

  34. C’est parce que le régime IBK a opter pour la transparence et zéro corruption qu’ils ont autant de problèmes car, les trois régimes précédents ont tellement incluent la corruption dans la tête de certains qu’ils ne peuvent plus vivre sans. Donc si quelqu’un se présente pour dire non à cela, c’est normal qu’ils soient contre lui. Ils cherchent par tous les moyens à nuire Bathily, mais sachez qu’IBK

  35. Le ministre BATHILI est dans son plein droit, inutile de faire un tel reproches qui ne sont pas fondés sur la réalité concrète du pays, vraiment les faits de BATHILI est irréprochable et critiquable, mais ce que vous êtes en train d’évoquer dans vos articles sont faux.

  36. Certains maliens sont contre l’éradication de la corruption dans notre pays. Puisque le Ministre Bathily en a fait son combat, qu’ils s’en prennent à lui. Mais ce digne fils du MANDE travaillera à son poste aussi longtemps que possible, et tous les corrompus seront démasquer.

  37. C’est encore un ennemis du Ministre Bathily qui sont cachés derrière cet article, mais je ne les blâme pas, c’est plutôt ce journaliste qui est prêt à semer le désordre dans son pays pour de l’argent que je blâme.

  38. Je sais réellement que cette nouvelle est l’œuvre des opposants comme TIEBILE DRAME et SOUMAILA , qui cherchent de nuire à la gouvernance d’IBK, quel honte, le ministre est un grand juriste, alors il connait ses droits.

  39. Avec quel statut BATHILY va se permettre de vendre ce lieu. Monsieur le journaliste vous êtes vraiment un grand réalisateur de film. Est ce que vous avez étudié réellement le journalisme ou bien qui t’a donné de l’argent pour que vous fassiez ce soi-disant article?

  40. Il faut vraiment que les journalistes comprennent que leurs critiques inutiles n’améliorons rien en à la situation du pays, au contraire es critiques ne feront qu’empirer la situation.

  41. C’est avec l’arrivée du ministre BATHILI que les conflits fonciers ont tendances a pris fin, vraiment il faut que la population Malienne encourage le ministre du domaine et des affaires fonciers, car il est en train de faire un acte patriotique.

  42. Chers internautes, ne faites pas attention à cet article. Ces informations sont des informations manipulées et montées de toute pièce pour nuire le Ministre Bathily.

  43. Ces reproches sont faux, Le ministre est dans son plein ce n’est pas vous les journalistes con qui vont lui fait des reproches inutiles, Le ministre est un individu de bonne foi, un vrai responsable, un vrai travailleur.

  44. Ce journaliste doit être poursuivi à la justice pour diffamation et fausse affirmation contre BATHILY. Comment BATHILY peut vendre une parcelle au Mali? On a qu’à se respecter un peu. Sale con!!!

  45. Depuis que le Ministre Bathily a fait détruire les maisons hors normes et hors la loi de Souleymanebougou, des jaloux sont entrain de tout faire pour lui porter préjudice. Mais sachiez que Bathily a fait un bon travail et il durera à son poste plus que vous ne l’imaginer, car il dit à la corruption. Les maliens conscients sont tous avec lui.

  46. Monsieur le journaliste, vraiment vos article sont faux et loin d’être une réalité concrète du pays, mais je me demande toujours les journalistes Maliens cherchent quoi enfin ? Le ministre BATHILI est un homme de doit, alors il ne fera pas un tel acte, la place du cinquantenaire nous appartiens tous, alors il ne vendra à personne. Pauvre journaliste le ministre est un homme de bonne foi et qui aime à 100% son pays, alors il fera mieux que vous fermes votre petite bouche.

  47. Cher journaliste, comme votre titre l’indique, si la société a dit qu’elle n’a pas acheté la place, où se trouve maintenant votre problème ? De toute façon, si c’est vrai, nous sommes tous au Mali et nous sauront ce qui s’est réellement passé. Si la place a été réellement vendue, elle sera occupée un jour par celui qui l’a acheté. Moi je ne vois vraiment pas l’information valable dans votre article. Il y a mieux à écrire que de consacrer un article à raconter des sottises pareilles.

  48. Monsieur KARIM si vous pouviez mentionner les sources et apporter tous les dossiers à l’appui je pense que vous serriez lis un peu. Sinon avec ces mots une personne normale ne peut pas croire en vous comme cela.

  49. BATHILY ne peut pas vendre un terrain et il n’a pas ce pouvoir aussi. Monsieur le journaliste respecter nous au moins. Un article de drôle.

  50. un menteur que vous êtes. Cet article n’a sa place que dans les poubelles. Penses tu nuire à BATHILY? Mon type tu te trompes il faut faire gaffe!!!

  51. A. Karim Sylla soit un peu sérieux mon frère. Même la société civile soutient BATHILY. On peut dire qu’il est l’un des meilleurs ministres qui ont occupé ce poste. Ne nous raconter pas des bobards.

  52. Revenez sur terre Mr Sylla, vous êtes dans une erreur. Bathily est un homme responsable, il sait là où mettre les pieds.

  53. N’importe quoi, toujours à l’incitation du peuple à la révolution. Vous n’avez aucune honte. Vous me décevez journaliste de merde que vous êtes.

  54. Cette accusation est très grave, il faut reconnaitre que le Sphinx a tapé fort, mais attention si cette nouvelle s’avère fausse. Il doit s’attendre aux conséquences.

  55. Aw kana da alla, ali niyé niyé assara atéson, le Ministre Mohamed Bahily n’est pas naïf pour commettre une telle chose. De grâce, arrêtez d’inventer des scandales gouvernementales.

  56. Surement que quelque chose cloche derrière cette histoire, le Ministre Bathily connait ses droits. Il ne peut pas guère vendre ce territoire pour rien au monde.

  57. Ça c'est des gens plus que sérieux, qui creusent, qui vérifient et mettent sur la place publique…;AUX MIS EN CAUSE ENSUITE DE RÉPONDRE DE RÉPLIQUER D ÉCLAIRCIR OU DE SAISIR LA JUSTICE ça c'est la voix normale. Moi j'ai voyagé avec Katio Karim le fils national qui allait au Soudan avant l’élection du PAPA National IBK. Tot ou tard on saura "na tolilà à kassa be boh" "quand ça va pourrir on sentira l'odeur".
    WAINT AND SEE

  58. Cette histoire ne peut etre qu’un autre coup monté par l’opposition pour mettre en cause la gouvernance d’IBK. De toutes les façons, je n’y crois pas une seule seconde.

  59. Ça c’est des gens plus que sérieux, qui creusent, qui vérifient et mettent sur la place publique…;AUX MIS EN CAUSE ENSUITE DE RÉPONDRE DE RÉPLIQUER D ÉCLAIRCIR OU DE SAISIR LA JUSTICE ça c’est la voix normale. Moi j’ai voyagé avec Katio Karim le fils national qui allait au Soudan avant l’élection du PAPA National IBK. Tot ou tard on saura “na tolilà à kassa be boh” “quand ça va pourrir on sentira l’odeur”.
    WAINT AND SEE

  60. On n’en fini jamais avec ces informations scandaleux fictif de nos journalistes et opposants. Si le journal Sphinx a une preuve de ce qu’il avance qu’il le publie alors.

  61. Un blogger aux Etats-Unis, ca suffit pour nous quoi?
    Quel est son nom ou son pseudo? Or nous devons seulement lire ce long metrage par ce qu’il est aux Etats-Unis. 💡 💡 💡

  62. La question à se poser est très simple, à savoir:

    AU MALI D’IBK, PEUT-ON FAIRE 8 JOURS D’AFFILEE SANS QU’UNE NOUVEAU SCANDALE D’ETAT OU UNE NOUVELLE D’ETAT NE VIENNE REPLONGER LE PAYS DANS LA HONTE???? 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯

    VIVE LA REPUBLIQUE BANANIERE DU MALI D’IBK! 😳 😳 😳 😳 😳

    Mais là encore, on ne va pas tarder à voir déferler la horde de volaille qui vont s’égosiller sur le journal Le Sphynx et sur Malilink en les traitant de hassidi, de jaloux, de menteurs, etc à grands coups de kia kia kia aussi infantiles que stériles! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 (Sans compter “l’aide” que ne manquera pas d’apporter dans ce dossier Chahana, le griot rampant de service!) 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

    PINTADES, A VOS CLAVIERS! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Comme pour le Boeing…

    Comme pour le palais de Sébénikoro…

    Comme pour le marché Kagnassy…

    Comme pour les engrais frelatés…

    Comme pour les tracteurs…

    BREF: COMME D’HABITUDE! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    • :mrgreen: sacré nfp,
      🙄 je crois les enquetes doivent se poursuivre. Pourquoi pas ne poser des questions aux ministres concernés. Que Malilink et le forumiste continuent leur job sils sont surs de ceux quils avancent la. Em plis je tiens a dire aux ignorants (es) mr. Sylla nest pas un journaliste, :mrgreen: 😉 . Cest un forumniste comme la majorité d’entre Nous 😉 .
      A suivre….

Comments are closed.